X

À La Une

La star du porno, Mia Khalifa, fait polémique au Liban

buzz

"Qui préférez-vous comme calife ? Mia ou Baghdadi ? Moi je préfère Mia Khalifa !".

OLJ/AFP
07/01/2015

La Libanaise Mia Khalifa, vivant aux États-Unis et élue récemment star du site pornographique américain Porn Hub, déchaîne les passions au Liban, réputé pour sa relative liberté de mœurs mais qui reste foncièrement conservateur.

Depuis que Mia Khalifa, 21 ans, née au Liban mais résidant à Miami, a été classée la semaine dernière star numéro 1 de Porn Hub, les réseaux sociaux se sont emballés au Liban, certains la vouant aux gémonies, d'autres saluant son audace et défendant sa liberté d'user de son corps.

Dans un pays abonné aux mauvaises nouvelles -- comme les dissensions politiques ou les violences liées au conflit en Syrie voisine -- la nouvelle a même été relayée par la presse écrite et les journaux télévisés de 20h00.
"Mia Khalifa est la première Libanaise qui se vante publiquement d'exercer une telle profession", affirme la chaîne al-Jadeed.

"Tu es indigne. Tu es seulement un instrument du sexe", s'emporte une internaute sur Facebook, sur une image de la jeune brune à la poitrine généreuse à moitié nue. "Tu ne représentes pas le Liban!", s'insurge une autre sur Twitter, où Mia Khalifa a plus de 77 000 abonnés.
D'autres ont défendu sa "liberté", tout en exprimant des réserves. "Mia Khalifa n'a fait de mal à personne, elle est libre de disposer de son corps", lit-on sur le blog libanais Philaz. Mais "nous sommes tout aussi libres de dire que ce qu'elle fait n'est pas du 'libéralisme' mais une atteinte à la liberté".
"Nous ne pouvons que saluer Mia Khalifa pour son audace", affirme de son côté Nada, une utilisatrice de Twitter.

Sur de nombreuses images, Mia Khalifa apparaît le bras gauche tatoué du premier vers de l'hymne national libanais, poussant certains à commenter, non sans ironie, que la jeune fille est "un nouvel exploit pour le Liban".
"Le Liban est toujours pionnier parmi les pays arabes," a ironisé encore un internaute.

Certains, inspirés par l'actualité au Moyen-Orient marquée par la montée du groupe extrémiste État islamique (EI) et de son "calife" Abou Bakr al-Baghdadi, ont choisi de jouer sur les mots, "khalifa" signifiant calife en arabe.
"Qui préférez-vous comme calife? Mia ou Baghdadi ? Moi je préfère Mia Khalifa!", s'exclame un Libanais sur Twitter.


Réputé pour sa vie nocturne bruyante, ses sulfureuses chanteuses pop et une consommation légale d'alcool, contrairement à la majorité des autres pays arabes, le Liban reste toutefois un pays profondément marqué par les traditions et les tabous. L'année dernière, une skieuse libanaise participant aux Jeux olympiques d'hiver, Jackie Chamoun, avait fait scandale lorsqu'une vidéo d'elle prenant la pose les seins nus sur une piste de ski avait choqué une partie de la population mais également suscité une campagne de soutien.

 

Lire aussi
Les 30 Libanais(e)s qui ont (dé)fait 2014

La robe de Haïfa Wehbé provoque les foudres d'Abou Bakr al-Baghdadi

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Shalkhâh, hal Mïâh, avec ou sans.... lunettes !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SI LE VISAGE PARAIT AUSSI DANS LES PORNOS... JE ME DEMANDE QUI SONT LES ADMIRATEURS ???

Mathys Andreas

Il n'y a rien à critiquer et ajouter au commentaire de Naufal Soraya.

Fady Challita

Live and let live..

M.V.

Nous remarquons .... que plus les gens sont choqués par le sexe ...plus ils sont parfois °sous-culturé et violents ...alors..., dans une société où se trouve les plus dangereux au bar du coin ou ........? svp, pas de réponse hypocrite ....!

NAUFAL SORAYA

En effet, chacun de nous est libre de disposer de sa vie et de son corps, et de trouver son bonheur là où il veut, du moment qu'il ne nuit à personne...

Mais aussi, certaines personnes cherchent aussi désepérement la provocation, et un jour, quand Mia aura atteint son objectif ou se lassera, elle se réveillera et fera autre chose de sa vie.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants