Rechercher
Rechercher

Politique - Crise au Liban

Geagea : Il est impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu

Le Hezbollah et le CPL ont conduit les Libanais en enfer, accuse le chef des FL. 



Geagea : Il est impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, à Meerab, le 25 décembre 2021 . Photo Joseph EID / AFP

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a assuré, mercredi, qu'"il est impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu pour faire parvenir le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, à la présidence" lors de l'élection prévue en octobre 2022, dans une référence à l'accord FL-CPL qui avait porté Michel Aoun à la tête de l'Etat en 2016.

Alors que les tensions entre les deux formations chrétiennes sont à leur comble, M. Geagea a critiqué une énième fois l'alliance du CPL et du Hezbollah, estimant que ces deux partis ont "conduit les Libanais en enfer". Il a également affirmé vouloir présenter des candidats dans toutes les régions libanaises aux élections législatives de mai 2022, et miser sur le soutien des électeurs sunnites. 

"Nous sommes tombés dans le mal"
"Il est impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu pour faire parvenir Gebran Bassil à la présidence", a dit le leader maronite lors d'une entrevue sur la chaîne "Skynews Arabia", insistant sur le fait que l'entente de 2016 avait été conclue en fonction des circonstances de l'époque. "A chaque étape, ce dossier était lié au projet de libération du pays des projets du Hezbollah, mais les circonstances ont évolué dans le sens contraire", a expliqué M. Geagea, le CPL et le parti chiite pro-iranien étant devenus des alliés étroits opposés aux FL. "Nous avions pris une décision du +moindre mal+, mais nous avons découvert que nous sommes tombés dans le mal", a-t-il regretté. 

Lire aussi

Les dernières cartes de Gebran Bassil

M. Geagea a évoqué, par ailleurs, une éventuelle candidature à la présidentielle. "Le chef des FL est actuellement celui du plus grand parti maronite, et le chef d'un des plus grands partis libanais. Il est donc normal qu'il soit candidat à la présidentielle", a-t-il affirmé, assurant toutefois qu'il ne sera jamais "un candidat traditionnel ou classique".

"Avant de parvenir à la présidence de la République, il faut parvenir à la République", a-t-il ajouté, dans une critique du mandat du chef de l'Etat actuel, son rival Michel Aoun. Selon lui, "le président de la République qui rampe, fait volte face et change de position, n'est pas un président de la République (...) Ce qui se passe aujourd'hui au Liban, en est la plus grande preuve".

A l'approche des législatives, le chef des FL a soutenu, par ailleurs, que "la majorité sunnite est (son) alliée au niveau populaire plutôt qu'à celui de ses dirigeants", assurant qu'il y aura un accord avec "tous ceux qui partagent (ses) propositions". "Le peuple libanais est désormais conscient, il a démasqué le CPL et le Hezbollah, et compris comment agit cette classe politique. Il connaît les corrompus", a-t-il précisé, ajoutant que son parti présentera des candidats "partout dans le pays, avec un programme clair, afin de sauver le Liban", et soulignant la nécessité que les élections de mai prochain aient lieu dans les délais prévus. 

Lire aussi

Geagea lance la bataille contre Bassil à Batroun

Les Libanais espèrent, en effet, que les législatives provoquent un changement dans le pays, paralysé depuis plus de deux ans par la pire crise socio-économique et financière de son histoire contemporaine, au moment où une importante tranche de la population accuse la classe au pouvoir d'incompétence et de corruption.

"Enfer et isolement" du pays
M. Geagea est revenu, une nouvelle fois, à la charge contre le Hezbollah et le CPL, estimant que leur alliance est nuisible au pays. Il a fait valoir que le secrétaire général du Hezbollah "Hassan Nasrallah veut enfouir le peuple libanais toujours plus profondément et le mener davantage vers l'enfer dans lequel lui et le CPL l'ont conduit, consacrant davantage l'isolement du pays et bloquant certaines aides qui parviennent toujours au Liban", a-t-il regretté.

Selon le leader des FL, la présence "du Hezbollah n'a jamais été en faveur de l'intérêt supérieur du Liban mais bien dans celui du wilayat al-faqih", dans une critique à l'Iran islamique et à l'implication de ce parti pro-iranien dans certains conflits régionaux comme en Syrie et au Yémen. Interrogé au sujet du groupe terroriste Etat islamique (EI), M. Geagea a affirmé que celui-ci  "n'est pas présent" au Liban, et que "nous n'avons pas besoin du Hezbollah pour défendre le Liban face à Daech" (acronyme de l'EI). "Tout danger s'estompera quand ils (le Hezbollah) laisseront l'Etat libanais se redresser et les forces de sécurité représentées par l'armée agir", a-t-il déclaré. 

Commentant enfin les tensions diplomatiques avec les pays du Golfe, le chef des FL a souligné la nécessité de rétablir les liens avec ces monarchies, notamment l'Arabie saoudite, avec laquelle son parti entretient des liens étroits.

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a assuré, mercredi, qu'"il est impossible qu'un nouvel accord de Meerab soit conclu pour faire parvenir le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, à la présidence" lors de l'élection prévue en octobre 2022, dans une référence à l'accord FL-CPL qui avait porté Michel Aoun à la tête de l'Etat en 2016.Alors que...
commentaires (21)

Il ne faut pas oublier que Samir Geagea a appuyé la candidature de Michel Aoun à la présidence après s'être rendu compte que lui-même n'avait plus de chance d'être élu président et après la rencontre entre Saad Hariri et Soleïman Frangié à Paris dont le but était d'élire ce dernier, qui se considère le frère de Bachar Al-Assad, à la magistrature suprême. Cet appui de Geagea à Aoun dans la foulée de leur réconciliation à Maarab en 2016 était d'ailleurs très bien accueilli chez les chrétiens. Plutôt que de blâmer Geagea pour cet appui à Aoun, on devrait demander à ce dernier pourquoi il a renié les principes qu'il défendait. Pour ce qui est de Berri, il ne faut pas oublier non plus que les députés FL ne l'ont pas élu pour un nouveau mandat lors des dernières élections de présidence du parlement.

Youssef Najjar

23 h 34, le 08 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (21)

  • Il ne faut pas oublier que Samir Geagea a appuyé la candidature de Michel Aoun à la présidence après s'être rendu compte que lui-même n'avait plus de chance d'être élu président et après la rencontre entre Saad Hariri et Soleïman Frangié à Paris dont le but était d'élire ce dernier, qui se considère le frère de Bachar Al-Assad, à la magistrature suprême. Cet appui de Geagea à Aoun dans la foulée de leur réconciliation à Maarab en 2016 était d'ailleurs très bien accueilli chez les chrétiens. Plutôt que de blâmer Geagea pour cet appui à Aoun, on devrait demander à ce dernier pourquoi il a renié les principes qu'il défendait. Pour ce qui est de Berri, il ne faut pas oublier non plus que les députés FL ne l'ont pas élu pour un nouveau mandat lors des dernières élections de présidence du parlement.

    Youssef Najjar

    23 h 34, le 08 janvier 2022

  • Let's remember that the allies of Mr. Geagea, the Future Movement and the Hariri clan started the economic downward spiral by borrowing in US $ causing our national debt to balloon. As well, the Future and PSP Parties, both allies of Mr. Geagea have partaken in the corruption. Mr. Geagea never criticizes Mr. Berry, the longest serving and one of the most corrupt politicians and a Hezbollah ally. Ironically, he criticizes the FPM for being allied with Hezbollah and benefiting from their preferential votes however he doesn't criticize the Amal Party for doing the exact same. We want to deny Mr. Berry another term as speaker. Mr. Geagea should indicate who he would like to support as speaker if Christians give him their votes.

    Mireille Kang

    22 h 26, le 07 janvier 2022

  • Encore heureux, cet accord de l'infamie.

    Christine KHALIL

    19 h 32, le 07 janvier 2022

  • Très simple car si on dispose d’une personne d’une communauté qui regarde l’intérieur et fait passer l’intérieur avant l’extérieur cela est très très rare

    Bery tus

    13 h 54, le 07 janvier 2022

  • M Geagea, que pensez vous de M Berry, qui pourrit la vie politique depuis 30 ans ? Pourquoi ne le citez vous jamais, pourquoi l'epargnez vous ?

    Nader

    10 h 59, le 07 janvier 2022

  • "Le Hezbollah et le CPL ont conduit les Libanais en enfer, accuse le chef des FL". En réalité, il ne s'agit pas d'une "accusation", mais du simple énoncé d'un fait que n'importe quel citoyen, s'i ouvre seulement es yeux, peut constater. "la présence du Hezbollah n'a jamais été en faveur de l'intérêt supérieur du Liban mais bien dans celui du wilayat al-faqih". Là encore, il ne s'agit pas de l'opinion du Hakim, mais d'un fait avéré, puisque revendiqué à maintes reprises, par le Hezbollah lui-même.

    Yves Prevost

    07 h 49, le 07 janvier 2022

  • Si les libanais vont aller voter à la thaoura, cela voudra dire que l’axe du refus à gagner !!

    Bery tus

    07 h 01, le 07 janvier 2022

  • tant qu il y a des partis politiques au liban , rien ne sera resolu.il faut tous les aneantir chretiens ou musulmans.

    Maroun Ghosn

    02 h 55, le 07 janvier 2022

  • Un parcours remarquable malgré des fautes notables. Mr. Geagea reste un vrai chef qui n'a pas trahi le rêve du président Bachir Gemayel. Je soutient en force sa candidature présidentielle mais je trouve quand-même que Mr. Sami Gemayel possède plus de panache et de "grâce" présidentielle.

    Michael Nasrallah

    21 h 50, le 06 janvier 2022

  • Vous dites Daesh et que faites vous du Hezbollah qui est pire

    Eleni Caridopoulou

    20 h 45, le 06 janvier 2022

  • Désolé Monsieur Geagea vous commis trop d’erreurs pour pouvoir postuler à la présidence. Être un chef maronite est une condition nécessaire mais non suffisante. Votre dernière erreur d’avoir permis à Michel Aoun d’accéder à la présidence est impardonnable et prouve que vous n’avez pas de vision à long terme pour être président. Ce régime nous a conduit à la faillite et à la pauvreté généralisée. Le Liban fait partie des pays les plus pauvres et pire même le pays le plus pauvre de la planète a l’électricité 24/24 alors que le Liban ne fournit que 2 heures de courant par jour à sa population. Il nous faut un nouveau Bachir Gemayel qui malheureusement n’existe pas encore actuellement

    Lecteur excédé par la censure

    19 h 47, le 06 janvier 2022

  • GEAGEA, IL FALLAIT QU,EN LEADER NATIONAL VOUS CONDUISIEZ LE SOULEVEMENT GENERAL CONTRE LES CLIQUES MAFIEUSES ET LES DIABLES MERCENAIRES IRANIENS QUI ONT DETRUIT LE PAYS POUR L,EN DEBARRASSER ET LE SAUVER ET SAUVER LES CITOYENS. CHRETIENS ET SUNNITES ET DRUZES CITOYENS VOUS SUIVRAIENT.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    18 h 26, le 06 janvier 2022

  • Mais bien sûr qu'on ne peut se tromper avec des récidivistes, et des pires.

    Esber

    17 h 04, le 06 janvier 2022

  • Emouvant de voir un grand homme de son envergure, de sa stature avec son charisme, avouer avec humilité, d’avoir été floué par un ex-Général en fuite à qui il a fait confiance… Qui ? de tous nos hommes politiques a fait son mea-culpa ! Non seulement personne ne l’a fait, et encore moins Aoun/Bassil/Cpl. Au contraire ils persistent et signent en trahissant l’Etat, la constitution, les institutions et le peuple Libanais dans son ensemble et sa diversité. Ne dit-on pas faute avouée est à moitié pardonnée ? Dans ce cas-là, la faute n’incombe pas à celui que l’on croit **Mr Geagea**mais a celui qui n’a pas tenu parole et, qui s’est allié à l’ennemi du Pays et du peuple, ** le Hezbollah** pour assouvir ses propres ambitions, en occultant les besoins du peuple et sa fierté. Six ans plus tard, les mêmes Aoun/Bassil/CPL veulent nous jouer la même pièce, avec les mêmes acteurs et un scénario identique, en changeant la tête d’affiche, qui a brillé dans sa nullité dans ses précédents différents rôles. Mettant en exergue son impéritie. Libanaises, Libanais ! prenez garde, et usez de votre droit de vote pour mettre hors d’état de nuire tous ces nuisibles, qui prolifèrent insidieusement, et très vite pour vous envahir et vous étouffer ! Le bulletin de vote est une arme redoutable !!! que craignent tous les politiques du monde. Utilisons ce droit, pour nous défendre, sans haine, sans casser, détruire ni blessés ou tuer. Vive le Liban Libre !

    Le Point du Jour.

    16 h 48, le 06 janvier 2022

  • GEAGEA UN VRAI PATRIOTE ACHARNÉ OUI, MAIS IL A ACCUMULÉ DES FAUTES CONNUES GRAVES PAR SON PARCOURS. IL N'A JAMAIS FAIT SON MIA CULPA, NI DES EXCUSES. DONC PRÉSIDENTIABLE ! ? NON LOIN DE LÀ. SAMI A FAIT UN PARCOURS PRESQUE SANS FAUTE, MAIS ON A BESOIN D'EUX QU'ILS SE RASSEMBLENT ET APPUIENT UNE BONNE PERSONNE COMPÉTENTE AVANT TOUT ET QUI A UNE BON IMAGE UNE GRANDE GUEULE INTERNATIONALEMENT PARLANT QUI PARLE PARFAITEMENT PLUSIEURS LANGUES. UNE PERSONNALITÉ ENFIN QU'ON SOIT FIER POUR QU'ELLE NOUS PRÉSENTE NATIONALEMENT PARLANT ET INTERNATIONAL. MERCI M. GEAGEA

    Gebran Eid

    16 h 17, le 06 janvier 2022

  • geagea semble vouloir faire- en solo- ce qu'il avait espere faire avec jobrano B : Accaparer la grande majorite des deputes chretiens a lui seul. OR, s'il ne s'unit pas coute que coute avec des representants de la thawra il aura fait fait le jeu du pouvoir.... CECI DIT faut que les 2 parties fassent bcp d'efforts, de concessions et meme des sacrifices pour s'accepter les un les autres.

    Gaby SIOUFI

    15 h 39, le 06 janvier 2022

  • Il n’y a que les FL qui pourront nous sortir de cette merde qu’on les aimes ou pas

    Bery tus

    14 h 45, le 06 janvier 2022

  • No kidding, coucouuuu , les dégâts sont faits . Pour compenser, un front solide est primordial entre FL, PNL,Souhaid, K et autres forces libres pour neutraliser le mal et nous faire sortir de cet enfer que 80% de libanais ne méritent pas.

    Wow

    14 h 33, le 06 janvier 2022

  • PRIERE LIRE MAITRE ALIBORON INTRONISE ETC... MERCI.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    14 h 30, le 06 janvier 2022

  • L,ADAGE DIT QUE PLUS ANES QUE MAITRE ALBIRON INTRONISE SONT LES ANES QUI L,ONT INTRONISE.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    14 h 27, le 06 janvier 2022

  • VOUS ET HARIRI ETES RESPONSABLES DE L,ENERGUMENE QUE VOUS AVEZ PROPULSE SUR LA CHAISE ET DE SON GENDRE AVEC QUI VOUS VOUS ETES ENTENDUS ET DE LEUR DESTRUCTION AVEC LEURS ALLIES LES MERCENAIRES IRANIENS, CHOSE QUE VOUS CONNAISSIEZ BIEN, DU PAYS ET DE CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT. VOUS LE FITES DE BONNE FOI, OUI, MAIS CA NE DESENGAGE PAS VOTRE RESPONSABILITE.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    14 h 23, le 06 janvier 2022

Retour en haut