Rechercher
Rechercher

Culture - Prix littéraires

Dar al-Jadeed prix Sheikh Zayed pour l’édition

Dar al-Jadeed prix Sheikh Zayed pour l’édition

Les lauréats des prix littéraires Sheikh Zayed 2021.

Dar al-Jadeed a reçu hier le prix Sheikh Zayed Book Award dans la catégorie Édition. La maison d’édition libanaise a été fondée à Beyrouth en 2000 par l’écrivain et traducteur libanais Lokman Slim (assassiné en février 2021) et sa sœur l’éditrice Rasha al-Ameer, avec un intérêt unique pour les sujets longtemps oubliés dans l’édition arabe. Les jurés ont particulièrement apprécié les collections de poésie et les anthologies de poètes arabes de premier plan mises en valeur dans la maison et ont fait l’éloge des nouvelles éditions innovantes d’œuvres classiques, de son ambition littéraire et intellectuelle et de son engagement à soutenir les jeunes écrivains émergents.

Dans la catégorie Littérature, le prix a été décerné à la poétesse, romancière et traductrice égyptienne Iman Mersal pour Fee Athar Enayat al-Zayyat (Sur les traces de Enayat al-Zayyat) publié par al-Kotob Khan Library en 2019 et publié en France par les éditions Actes Sud en avril 2021. Le récit-enquête est basé sur la vie de l’écrivaine égyptienne Enayat al-Zayyat qui s’est suicidée en 1963, quatre ans avant la publication de son unique roman. Ayant déjà fait l’objet de plusieurs publications en arabe, le livre a été décrit par le jury comme « une source d’inspiration pour les femmes qui cherchent à connaître leur identité et veulent comprendre les racines de la réalité qui les entoure afin de pouvoir y définir leurs choix ». L’œuvre d’Iman Mersal a été traduite en 22 langues dont le français aux éditions Actes Sud.

La lauréate de la catégorie Jeune Auteur est la Saoudienne Asma Muqbil Awad Alahmadi pour son étude critique Eshkalyat al-Thaat al-Saredah Fee al-Rwayah al-Nesaayah al-Saudiah (Les problèmes du récit de soi dans le roman féministe saoudien (1999-2012) publiée par Arab Scientific Publishers Inc. en 2020.

Pour la Littérature Jeunesse, c’est l’auteur tunisien Mizouni Bannani qui a été primé pour Rehlat Fannan (Le voyage d’un artiste) publié par Dar al-Mua’nasa Publishing en 2020.

La chercheuse américaine Tahera Qutbuddin a reçu le prix Culture arabe dans une autre langue pour Arabic Oration : Art and Function, publié en 2019 par Brill Publishers.

Quant au prix de la Traduction, il a été décerné au traducteur anglais Michael Cooperson pour Impostures de al-Hariri, traduit de l’Arabe vers l’anglais par Library of Arabic Literature en 2020.

Dans la catégorie Critique littéraire et artistique, le chercheur tunisien Khelil Gouia a été récompensé pour son étude critique Massar al-Tahdeeth fil Funoon al-Tashkeeliyya men al-Ursooma ela al-Lawhah (L’évolution de l’art du gribouillage à la peinture) publiée aux éditions Mohammad Ali en 2020.

Le prix contribution au développement des nations est revenu au chercheur égyptien Saeed el-Masri pour son étude al-Este’la Bayn al-Folklore wal Majal al-Dini (L’histoire de l’arrogance : entre foi et folklore) publiée chez Batana Publishing & Distribution en 2019.

Le comité scientifique a fait remarquer que, malgré une année difficile en raison de la pandémie mondiale, il était ravi de constater l’augmentation du nombre de candidatures, ce qui reflète non seulement l’importance des prix littéraires, mais aussi la résilience et la vitalité du secteur de l’édition.

Les huit gagnants toutes catégories seront honorés lors d’une cérémonie virtuelle fin mai en direct de la Foire du livre d’Abou Dhabi et se verront remettre une médaille d’or, un certificat de mérite et une somme de 170 000 euros chacun. La personnalité de l’année, qui sera révélée fin avril, se verra remettre une médaille d’or, un certificat de mérite et une somme de 230 000 euros.

Le Sheikh Zayed Book Award prend par ailleurs l’initiative d’une aide financière à la traduction qui sera accordée aux éditeurs internationaux (avec un encouragement particulier aux éditeurs français) pour traduire de l’arabe vers des langues étrangères non seulement les œuvres récompensées par le prix dans les catégories Littérature et Littérature jeunesse, mais aussi les finalistes de la même catégorie.


Dar al-Jadeed a reçu hier le prix Sheikh Zayed Book Award dans la catégorie Édition. La maison d’édition libanaise a été fondée à Beyrouth en 2000 par l’écrivain et traducteur libanais Lokman Slim (assassiné en février 2021) et sa sœur l’éditrice Rasha al-Ameer, avec un intérêt unique pour les sujets longtemps oubliés dans l’édition arabe. Les jurés ont...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut