Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Vient de paraître

Tara Khattar : la cuisine, une histoire d’amour et de transmission

C’est un bel hommage autant à ses grands-mères qu’au Liban et à sa gastronomie que Tara Khattar rend en publiant « Liban, une histoire de cuisine familiale, d’amour et de partage » aux éditions Hachette Cuisine, qui vient de sortir en France et sera bientôt au Liban.


Tara Khattar : la cuisine, une histoire d’amour et de transmission

La couverture du livre « Liban, une histoire de cuisine familiale, d’amour et de partage » de Tara Khattar, publié aux éditions Hachette Cuisine.

Les gastronomes téléphiles l’ont découverte dans l’émission « Top Chef France », en 2018, au cours de laquelle elle s’est fait remarquer par son talent et son sourire autant que par son tempérament ! Il faut dire que Tara Khattar a toujours su ce qu’elle voulait faire : cuisiner. Toute jeune, inspirée par ses grands-mères Gilberte Rizk et Jacqueline Khattar, pour qui la nourriture est le partage d’un plaisir commun, un moment sacré et familial pétri de bonheur, elle se mettait déjà aux fourneaux, improvisant des pizzas et autres plats faciles, guidée par son flair, sa passion et sa détermination. Depuis, la chef a fait du chemin, avec la certitude de ne pas se tromper qui l’a menée aujourd’hui à une reconnaissance internationale, et à New York où elle réside actuellement. Son livre, imbibé des parfums de son enfance, imprégné de nostalgie et de reconnaissance pour ses deux grands-mères, est également un message d’amour pour son pays, « mon identité, ma patrie, ma maison », écrit-elle en préface de Liban, une histoire de cuisine familiale, d’amour et de partage.

Tara Khattar entourée de ses deux grands-mères, Jacqueline et Gilberte. Photo Joëlle Kanaan tirée du livre


Un manque

L’idée lui est venue il y a cinq ans, lorsque, se souvient-elle, débarquant à New York pour s’y installer, elle réalise, dans ce premier véritable exil que la cuisine libanaise lui manque, et les recettes aussi. « J’appelais mes grands-mères sur Facetime pour qu’elles me transmettent des recettes que je ratais souvent, puisqu’elles n’arrivaient pas à m’expliquer avec précision les quantités exactes à utiliser et la préparation des plats », explique-t-elle. « Et puis un jour, poursuit-elle, après avoir passé des vacances de Noël en famille, au Liban, en attendant mon vol de retour, je rencontre à la librairie de l’aéroport un jeune homme d’origine libanaise qui avait grandi en Australie, qui vivait à l’étranger et qui, comme moi, était à la recherche d’un livre de recettes faciles et réalisables où que l’on soit. » Le déclic se fait alors. Tara Khattar pense à un livre « qui soit une sorte d’encyclopédie de la cuisine libanaise, un livre moderne adressé aux Libanais au pays et aux expatriés ». Se précisent peu à peu le fond et la forme de l’ouvrage à venir, un hommage à cet héritage transmis par ses deux grands-mères, « ma première influence en tant que chef cuisinière et auprès de qui j’ai appris à cuisiner avec amour et passion ».

Dans la même rubrique

Tour du monde de la soupe de poulet, réconfort du corps et de l’âme

Elle choisit aussi de faire rentrer le lecteur dans l’intimité de sa maison familiale, les cuisines, les tablées, mais aussi des photos de son enfance, les visages, les mains, les images qui l’ont peuplée. « Dans un premier temps, confie-t-elle, je n’ai pas été très encouragée par la famille, plutôt réticente à l’idée de dévoiler des moments personnels de nos vies. Mais petit à petit, lorsque j’ai décroché un contrat avec mon éditeur et que nous avons commencé à prendre les photos pour le livre, mes proches ont vu l’intérêt de ce travail… » Une approbation importante, car pour Tara, « ma famille est la raison pour laquelle je suis la personne que je suis aujourd’hui ». « Sans chacun d’entre eux, poursuit-elle, je n’aurais pu concrétiser mes rêves. C’est important de se rappeler d’où l’on vient, nos origines, notre culture, notre véritable “chez-soi”. Pour moi, il était évident et naturel que mon premier livre rende hommage à mes parents qui m’ont formée dans la cuisine et en dehors. Je voulais que cet héritage reste présent à jamais et, surtout, je voulais les remercier. »

La préparation de la « mhalabiyé » et du « moghlé ». Photo Joëlle Kanaan tirée du livre

286 pages à dévorer

Dans une mise en page réussie, avec de belles photos signées Joëlle Kanaan, prises en intérieur et au gré des promenades aux quatre coins du Liban, le livre, rédigé en français (une version arabe est prévue pour la fin du mois de décembre) est à la fois clair, cohérent et personnel. Il éclaire, touche, tout en proposant des recettes d’une manière accessible. Plus de 100 recettes qui sont divisées en 7 chapitres et autant de thèmes : recettes de base, petits déjeuners et brunchs, plats de la semaine, plats du dimanche, grandes fêtes, tea time et desserts libanais. L’occasion pour la jeune chef de partager son talent, mais aussi le legs laissé par ces « héros méconnus qui ont réussi à garder les familles proches » et qui lui ont appris à concocter avec amour les plats de notre enfance. L’occasion aussi de revenir sur notre cuisine traditionnelle synonyme de confort, générosité et convivialité dans un langage rajeuni, simplifié et séduisant. Un nouveau Rayes, en somme, qui fut la bible des cuisiniers en herbe du pays…

Ingrédients

Ainsi, vous saurez tout sur la manière de préparer nos plats avec du riz, de la bazella, des sbenigh, fassoulia, loubié (w riz) ; les kebbés sous toutes leurs formes ; les entrées, du tabboulé au fattouche, en passant par la hendbé et les falafel ; les poissons, les kaftas, dinde et autre gigot d’agneau ; les incontournables moghrabiyé, mloukhiyé et siyyadiyé, et enfin les desserts, gâteaux, sfouf, mhallabiyé, moghlé et nammoura. Un régal pour le regard et les papilles. « Cet ouvrage, dit-elle enfin, est ma façon d’immortaliser ces femmes exceptionnelles dans leur cuisine en exerçant leur passion. Ce qui a rendu tellement de personnes heureuses… » Et les lecteurs aussi, qui y trouveront leur(s) bonheur(s).

*Liban, une histoire de cuisine familiale, d’amour et de partage (éd. Hachette Cuisine) est sorti en France le 25 novembre 2020 et sera bientôt distribué dans tous les pays arabophones et francophones. Il sera en vente au Liban à la librairie Antoine (aux éditions Hachette Antoine), en français et arabe, à la fin de l’année. Il est également disponible dans les bibliothèques et en ligne

(hachette.fr, amazon.com, lafnac.fr)

Bio express

Tara Khattar a été formée auprès de certains des plus grands chefs étoilés Michelin. Après avoir achevé ses études à l’Institut Paul Bocuse de Lyon, elle travaille pour Joël Robuchon Paris avant d’obtenir un master en études alimentaires à l’Université de New York. Sa participation à l’émission « Top Chef France » saison 2018 lui a donné une visibilité internationale : elle était la première concurrente à représenter la région du Moyen-Orient. Après avoir été deux fois championne dans l’émission « Chopped » sur Food Network, elle apparaît dans de nombreuses émissions de télévision, et travaille comme chef privée célèbre et consultante pour des restaurants, des événements privés de luxe, et des mariages au Moyen-Orient, en Europe, aux États-Unis et aux Bahamas.

Les gastronomes téléphiles l’ont découverte dans l’émission « Top Chef France », en 2018, au cours de laquelle elle s’est fait remarquer par son talent et son sourire autant que par son tempérament ! Il faut dire que Tara Khattar a toujours su ce qu’elle voulait faire : cuisiner. Toute jeune, inspirée par ses grands-mères Gilberte Rizk et Jacqueline Khattar, pour...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut