Rechercher
Rechercher

À La Une - Pandémie

Coronavirus au Liban : cinq nouveaux cas, tous locaux

Aucun nouveau décès durant les dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

Un homme prend en photo des gants et masques de protection contre le coronavirus jetés à même le sol à Saïda, au Liban-Sud, le 15 avril 2020. Photo REUTERS/Ali Hashisho

Le Liban a enregistré durant les dernières 24h cinq nouveaux cas de coronavirus, tous au niveau local. Aucun cas n'a ainsi été enregistré parmi les Libanais rapatriés ces derniers jours, le bilan total de ceux-ci se maintenant ainsi à 34 cas parmi les expatriés depuis le début des rapatriements le 5 avril, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié jeudi en début d'après-midi.

Aucun nouveau décès n'est à déplorer dans ce bilan, le nombre total se stabilisant à 21 décès, depuis l'apparition de la pandémie au Liban, le 21 février. En outre, quatre nouvelles guérisons ont été enregistrées ces dernières 24 heures, portant le bilan total à 85 rémissions. Ainsi, 557 personnes sont actuellement contaminées par le coronavirus, sur 663 au total depuis le début de la comptabilisation des cas. Trente patients restent dans un état critique pour le moment.

Dans la soirée, l'hôpital gouvernemental de Bécharré, village du Liban-Nord où le coronavirus s'est particulièrement propagé et qui a été mis à l'isolement samedi dernier, a annoncé que les tests effectués mardi et mercredi matin sont tous revenus négatifs.

L'hôpital Rafic Hariri de Beyrouth, le principal centre de traitement du Covid-19 du pays, a pour sa part annoncé qu'un résident avait été contaminé, que les membres du personnel soignant qui ont été en contact avec lui ont été placés à l'isolement et testés et que les endroits qu'il a fréquentés au sein de l'hôpital ont été désinfectés.


Aide chinoise
Par ailleurs, le ministre libanais de la Santé, Hamad Hassan, a réceptionné à l'aéroport de Beyrouth une aide médicale chinoise. "Nous allons effectuer davantage de tests de dépistage PCR dans toutes les régions et nous voulons être rassurants : les indications des échantillons aléatoires rassemblés la semaine dernière sont satisfaisants", a affirmé le ministre de la Santé. "Cette aide médicale comporte 3.000 tests PCR et 200 thermomètres et nous sommes prêts à poursuivre notre collaboration avec le gouvernement libanais en offrant davantage d'aide", a affirmé pour sa part l'ambassadeur de Chine, Wang Kejian. Un avion chargé d'aides médicales est arrivé dans la nuit de mercredi à jeudi à Beyrouth, en provenance de Chine. Il s'agit du second don offert par Pékin au corps médical libanais.

Sur un autre plan,  le gouvernement a approuvé jeudi un crédit de 450 milliards de livres aux hôpitaux privés, à la demande du chef de l'Etat, Michel Aoun, afin d'aider le secteur qui fait face à la crise du coronavirus. Le secteur hospitalier privé au Liban compte environ 10 000 lits, ce qui représente 85 % de l’offre hospitalière totale. Depuis 2012, la dette de l’État vis-à-vis de ce secteur a atteint des proportions énormes, s'élevant, selon le président du syndicat des hôpitaux privés, Sleiman Haroun, à plus de 2 000 milliards de livres, alors que l’inflation des prix combinée à la dévaluation de la monnaie (le dollar se vendait dernièrement à plus de 3 000 L.L. sur le marché noir de change) a provoqué une hausse de 35 % du coût de fonctionnement des hôpitaux.



(Lire aussi : « Il a fallu une épidémie de cette ampleur pour que notre travail soit reconnu à sa juste valeur »)



Rapatriement
Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu'au 26 avril la période de mobilisation générale, décrétée le 15 mars et renouvelée une première fois jusqu'au 12 avril. La mobilisation générale prévoit la fermeture de tous les commerces non-essentiels, de l'aéroport de Beyrouth et des établissements scolaires et universitaires. Le gouvernement a également imposé depuis le 26 mars un couvre-feu de 19h à 5h et, dernière mesure en date, la circulation alternée des véhicules a été instaurée. Ce renforcement des mesures a été décidé après qu'un certain relâchement du respect des consignes de confinement a été constaté dans plusieurs régions du pays.

Concernant la question du rapatriement des Libanais toujours bloqués à l’étranger en raison de la fermeture de l’aéroport de Beyrouth, le ministre libanais des Affaires étrangères, Nassif Hitti, a annoncé que des vols de rapatriement de Libanais qui sont coincés aux Etats-Unis seront organisés après le 26 avril. "Nous avons décidé d'organiser des vols après le 26 avril afin de rapatrier des Libanais, notamment des étudiants, depuis les Etats-Unis, en passant par des Etats européens ou arabes", a expliqué le chef de la diplomatie, dans des propos rapportés par notre correspondante à Baabda Hoda Chédid. "Il y a des contacts avec les autorités canadiennes pour l'organisation de vols", a-t-il ajouté.

Dans un discours jeudi soir, le Premier ministre Hassane Diab a, lui, confirmé que la deuxième phase du plan de rapatriement reprendra le 27 avril et a indiqué que 1,3 % des 2 656 Libanais rapatriés ont été testés positifs au Covid-19 (soit 34 d'entre eux selon les chiffres du ministère de la Santé).  Selon le ministère des Affaires étrangères, plus de 20.000 Libanais coincés à l'étranger ont exprimé le souhait de rentrer. Plus tôt dans la journée, M. Diab avait démenti que le gouvernement allait alléger les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, évoquant la possibilité d'une nouvelle prolongation de deux semaines de la période de mobilisation générale.



Lire aussi

Quand le diable sortira de la boîte, le billet de Fifi Abou Dib

Rapatriement : une première phase réussie et un encouragement pour la suite, le décryptage de Scarlett Haddad

Hôpitaux privés : l’État s’engage à régler sans tarder une partie de sa dette

À Aïn el-Héloué, on lutte contre le coronavirus avec les moyens du bord


Le Liban a enregistré durant les dernières 24h cinq nouveaux cas de coronavirus, tous au niveau local. Aucun cas n'a ainsi été enregistré parmi les Libanais rapatriés ces derniers jours, le bilan total de ceux-ci se maintenant ainsi à 34 cas parmi les expatriés depuis le début des rapatriements le 5 avril, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié jeudi en début...

commentaires (2)

LA PHOTO DIT TOUT. C,EST CA LE LIBAN.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

19 h 51, le 16 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LA PHOTO DIT TOUT. C,EST CA LE LIBAN.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    19 h 51, le 16 avril 2020

  • "... Un homme prend en photo des gants et masques de protection contre le coronavirus jetés à même le sol à Saïda, au Liban-Sud ..." Rien ne se passera jamais sans un minimum d'éducation civique. Et le civisme manque encore plus cruellement au Liban que les dollars...

    Gros Gnon

    13 h 53, le 16 avril 2020

Retour en haut