Rechercher
Rechercher

À La Une - Pandémie

Coronavirus au Liban : la mobilisation générale prolongée jusqu'au 26 avril

Le cabinet a examiné la situation économique, financière et monétaire du pays, avec la présence exceptionnelle du gouverneur de la Banque du Liban, qui a dressé un portrait de la situation et répondu aux questions des ministres pendant deux heures.


Le gouvernement libanais réuni en Conseil des ministres, le 9 avril 2020 sous la houlette de Michel Aoun au palais de Baabda. Photo Dalati et Nohra.

Le gouvernement libanais a décidé jeudi de prolonger jusqu'au 26 avril la période de mobilisation générale, décrétée le 15 mars et renouvelée une première fois jusqu'au 12 avril, dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. Le gouvernement de Hassane Diab a ainsi suivi les recommandations du Conseil supérieur de la défense, qui s'était réuni dans la matinée avant le Conseil des ministres au palais de Baabda.

"Alors que nous nous approchons de la fin de la quatrième semaine sous le régime de mobilisation générale, les mesures de précaution doivent être plus respectées. Nous ne pouvons pas encore dire que nous avons endigué le coronavirus sur le territoire libanais. Face à la crainte d'une propagation encore plus grande de la pandémie, nous devons donc prolonger la mobilisation générale de deux semaines", a déclaré le Premier ministre, relayé par la porte-parole du gouvernement, la ministre de l'Information, Manale Abdel Samad, à l'issue du Conseil des ministres.

Décrétée initialement le 15 mars pour une durée de 15 jours, la mobilisation générale, qui prévoit la fermeture de tous les commerces non-essentiels, de l'Aéroport de Beyrouth et des établissements scolaires et universitaires, avait déjà été prolongée une première fois jusqu'au 12 avril. Pour lutter contre le Covid-19, le cabinet Diab avait également imposé le 26 mars un couvre-feu de 19h à 5h et, dernière mesure en date, la circulation alternée des véhicules a été instaurée dimanche dernier. Ce renforcement des mesures a été décidé après qu'un certain relâchement du respect du confinement ait été constaté au sein de la population, dans plusieurs régions du pays.

En début de réunion, le président de la République, Michel Aoun, a insisté sur "l'importance de respecter encore plus les mesures mises en place pour lutter contre le coronavirus". "Même si les mesures déjà prises ont permis jusque-là de limiter le nombre de cas, cela n'empêche pas de poursuivre dans l'application de ces décisions et d'imposer leur respect", a-t-il dit.

Mercredi, le chef de l'Etat avait présidé une réunion sécuritaire au palais de Baabda afin d'évaluer les mesures prises ces dernières semaines pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays, notamment au niveau du confinement imposé à la population. Le chef de l'Etat avait souligné "l'importance de continuer à renforcer les mesures sécuritaires" et appelé tous les organes sécuritaires et militaires à coopérer. De son côté, Hassane Diab avait insisté sur la nécessité de prendre des mesures sécuritaires "préventives pour assurer la stabilité et la sécurité de toutes les régions du Liban".

Le Liban a enregistré jeudi sept nouveaux cas de contamination (dont un expatrié) au coronavirus. Le bilan total s'établit désormais à 582 cas, dont 19 décès et 62 guérisons, selon un dernier bilan publié dans la journée.



(Lire aussi : Douze nouveaux cas de coronavirus à Bécharré en 24 heures : vers un isolement total de la ville ?)


Aides sociales et nominations
Par ailleurs, le chef du gouvernement a évoqué le programme d'aides aux plus démunis. "L'armée libanaise sera chargée de vérifier et d'amender la liste des bénéficiaires et nous œuvrons à élargir cette liste", a-t-il indiqué lors de la réunion du Conseil, selon Mme Abdel Samad. Selon la chaîne locale LBCI, les militaires commenceront à distribuer mardi dès mardi 400.000 livres libanaises par famille dans le cadre de ce programme, officiellement lancé hier par le ministre des Affaires sociales, Ramzi Moucharrafiyé, afin de soulager plus de 187.000 familles pour un montant total de 75 milliards de LL. 

Dans ce contexte, Mme Abdel Samad a indiqué que le ministre des Finances, Ghazi Wazni, avait demandé l'ouverture d'un crédit d'un montant de 1800 milliards de LL "consacré au coronavirus et à ses conséquences".

Sur un autre plan, le gouvernement a approuvé la nomination de Jacqueline Boutros à la tête de l'Administration des employés au sein du Conseil de la fonction civile, Ahmad Hajjar comme inspecteur général d’ingénierie et Mikhayel Fayad comme inspecteur général administratif au sein de l'Inspection générale. Selon notre correspondante au palais de Baabda, Hoda Chédid, les ministres représentant le mouvement Amal de Nabih Berry et les Marada de Sleiman Frangié ont exprimé leur opposition à ces nominations.  Le gouvernement est également appelé à se prononcer sur d'autres nominations financières et judiciaires, qui font l'objet de bras de fer politiques. "Nous sommes un gouvernement qui dépasse les communautés. Lorsque nous décidons de modifier des postes de première catégorie, nous le faisons sur la base de la rotation", a déclaré Hassane Diab lors d'une conversation à bâtons rompus avec des journalistes. "Concernant les nominations financières, nous devons attendre que le mécanisme soit mis en place", a-t-il ajouté.

Le Conseil des ministres du jour a également examiné la situation économique, financière et monétaire du pays, avec la présence exceptionnelle du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, qui a dressé un portrait de la situation et répondu aux questions des ministres pendant deux heures. Dans ce cadre, le gouvernement prépare un éventail de mesures, dont la vérification des comptes de la BDL et de l'ensemble des comptes publics. "Le ministre des Finances va prochainement choisir la société qui se chargera de cet audit et qui publiera un rapport sur la situation actuelle", a indiqué M. Diab, réaffirmant que les mesures qui seront prises n'ont pas de conséquences sur plus de 90% des déposants, dans un contexte de restrictions bancaires.



Lire aussi

Entre acceptation, stress et interrogations : comment les Libanais installés aux États-Unis vivent la pandémie

Les grandes lignes du plan que prépare le gouvernement pour redresser le pays

Tripoli, une véritable bombe à retardement

« Le Covid-19 est effrayant parce que imprévisible » : Intissar Sleiman, médecin libanaise au cœur de l’enfer lombard


Le gouvernement libanais a décidé jeudi de prolonger jusqu'au 26 avril la période de mobilisation générale, décrétée le 15 mars et renouvelée une première fois jusqu'au 12 avril, dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. Le gouvernement de Hassane Diab a ainsi suivi les recommandations du Conseil supérieur de la défense, qui...

commentaires (4)

ENCORE FAUT-IL QUE TOUS LES LIBANAIS RESPECTENT LE CONFINEMENT ET QUE L,ETAT AIDE LES REGIONS PAUVRES AUX DEPOSANTS DEVALISES PAR LES PREDATEURS BANQUIERS A SUBSISTER A LEURS BESOINS ALIMENTAIRES.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

18 h 28, le 09 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • ENCORE FAUT-IL QUE TOUS LES LIBANAIS RESPECTENT LE CONFINEMENT ET QUE L,ETAT AIDE LES REGIONS PAUVRES AUX DEPOSANTS DEVALISES PAR LES PREDATEURS BANQUIERS A SUBSISTER A LEURS BESOINS ALIMENTAIRES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 28, le 09 avril 2020

  • Ils savent prolonger le confinement de la population,et donner des cadeaux aux petits déposants. Et les autres , sont délaissés à mendier auprès des banques qui se réconfortent de la mobilisation et de son nouveau né : pair et impair. Autorité sourde et aveugle.

    Esber

    17 h 07, le 09 avril 2020

  • Au lieu de : "Au total, 501 personnes ont donc été contaminées dans le pays jusqu'à présent.", il faudrait écrire : "Au total, 501 personnes sont donc encore infectées dans le pays jusqu'à présent."

    M. F.

    16 h 54, le 09 avril 2020

    • Merci pour votre commentaire, l'erreur a été corrigée. Cordialement

      L'Orient-Le Jour

      17 h 01, le 09 avril 2020

Retour en haut