Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Washington offre une prime de 10 millions de dollars pour un chef du Hezbollah influent en Irak

"Mohammad Kaoutharani a repris une partie de la coordination politique des groupes paramilitaires pro-iraniens, dévolue jusqu'alors au général iranien Kassem Soleimani", selon le département d'Etat.

Un drapeau du Hezbollah à Mayss el-Jabal, au Liban-Sud, en 2018. Photo d'illustration AFP

Le département d'Etat américain a annoncé vendredi qu'il offrait jusqu'à 10 millions de dollars pour "des informations sur les activités, les réseaux et les associés" de Mohammad Kaoutharani, un haut commandant militaire en Irak du Hezbollah libanais, considéré comme une organisation terroriste par Washington. Membre du conseil politique du Hezbollah, M. Kaoutharani est déjà inscrit depuis 2013 sur la liste noire américaine pour terrorisme.

Selon le département d'Etat, "Mohammad Kaoutharani a repris une partie de la coordination politique des groupes paramilitaires pro-iraniens, dévolue jusqu'alors au général iranien Kassem Soleimani".  Le général Soleimani, puissant responsable des gardiens de la révolution, l'armée idéologique de Téhéran, très impliqué dans les affaires irakiennes, a été tué début janvier dans une frappe américaine le visant à Bagdad.
"À ce titre, Mohammad Kaoutharani facilite les actions de groupes opérant hors du contrôle du gouvernement irakien, qui ont violemment réprimé les manifestations, attaqué les missions diplomatiques étrangères et se sont livrés à des activités criminelles organisées de grande envergure", indique le département d'Etat dans un communiqué. Et d'ajouter qu'en tant que membre du conseil politique du parti chiite, M. Kaoutharani "a œuvré à promouvoir les intérêts du Hezbollah en Irak, notamment en aidant le parti dans ses efforts à assurer la formation, le financement et le soutien politique et logistique aux groupes d'insurgés chiites irakiens".

En avril  2019, les États-Unis avaient annoncé qu'ils étaient prêts à offrir une récompense pour des informations sur le Hezbollah, ses principaux donateurs et ses réseaux de financement passant par des entreprises ou des sociétés écran.

En février dernier, les États-Unis avaient annoncé des sanctions visant en particulier des responsables et des sociétés liées à la puissante "Fondation du martyr", qui subvient aux besoins des familles des militants du parti pro-iranien tués au combat. Dans un communiqué, le département du Trésor américain avait indiqué que trois responsables du Hezbollah et douze entités basées au Liban et "liées à la Fondation du martyr qui fait partie du réseau de soutien au Hezbollah" étaient concernés par ces nouvelles sanctions.


Pour mémoire
Quand l’Iran se fait aider par le Hezbollah dans les tractations à Bagdad


Le département d'Etat américain a annoncé vendredi qu'il offrait jusqu'à 10 millions de dollars pour "des informations sur les activités, les réseaux et les associés" de Mohammad Kaoutharani, un haut commandant militaire en Irak du Hezbollah libanais, considéré comme une organisation terroriste par Washington. Membre du conseil politique du Hezbollah, M. Kaoutharani est déjà...

commentaires (9)

Le gouvernement doit sauter dessus...on a besoin de chaque sous pour sauver les-con-aux-mi

Wlek Sanferlou

22 h 50, le 11 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Le gouvernement doit sauter dessus...on a besoin de chaque sous pour sauver les-con-aux-mi

    Wlek Sanferlou

    22 h 50, le 11 avril 2020

  • Le Hezbollah s'enfout éperdument le drapeau du Liban n'existe plus il y a le drapeau du Hezbollah les Américains ont raison.

    Eleni Caridopoulou

    18 h 53, le 11 avril 2020

  • Détail supplémentaire: ca peut être pour cacher que ce type travaille pour les USA. Tactique connue aussi

    radiosatellite.online

    18 h 34, le 11 avril 2020

  • Ces gens là ne valent pas 1 centime. Alors payer des millions pour eux? bof... surtout que la population US en a besoin en priorité.

    radiosatellite.online

    18 h 33, le 11 avril 2020

  • Selon Abdel-Halim Khaddam, c'est l'Amérique qui a livré le Liban à la Syrie afin qu'elle participe à ses côtés à la première guerre du Golfe. Il vaut mieux que l'Amérique emploie ces 10 millions de dollars pour aider au retour des 1.500.000 déplacés syriens au Liban chez eux en Syrie.

    Honneur et Patrie

    17 h 56, le 11 avril 2020

  • Des milliards par-ci et des millions par-là tandis que le chameau meurt de soif. Le chameau est le Liban pillé par tout le monde surtout par ceux qui le gouvernent. El-haq youqal !

    Honneur et Patrie

    17 h 41, le 11 avril 2020

  • Messieurs du Département d'Etat américain, est-ce le Hezbollah qui a déclenché la guerre en Irak en 2003, basée sur des données qui se sont révélées totalement mensongères ? Et depuis, ce malheureux pays complètement détruit est la proie de tous ceux qui profitent de ce chaos provoqué par vous, Messieurs les responsables à Washington. Utilisez plutôt ces 10 millions de dollars pour secourir votre peuple qui se débat dans des problèmes bien plus urgents en ce moment ! Irène Saïd

    Irene Said

    14 h 45, le 11 avril 2020

  • QUE N,OFFRIRAIENT-ILS POUR D,AUTRES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 19, le 11 avril 2020

  • Payables par chèque sur une banque libanaise? Lol

    Gros Gnon

    11 h 09, le 11 avril 2020

Retour en haut