Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Rapatriement des Libanais : le plan sera suspendu lundi en attendant "une évaluation de la situation"

Un 3e groupe d'expatriés libanais rentre à Beyrouth à bord de quatre vols en provenance de Doha, Francfort, Accra et Londres.

Un avion de la compagnie libanaise Middle East Airlines atterrissant à Beyrouth, le 5 avril 2020 en provenance d'Arabie saoudite. Photo AFP

Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a annoncé jeudi que les derniers vols de la première phase de rapatriement des Libanais bloqués à l'étranger arriveront lundi, suite à quoi le plan sera suspendu "en attendant une évaluation de la situation". Ces expatriés ne pouvaient pas rentrer en raison de la fermeture de l’aéroport dans le cadre de la mobilisation générale décrétée par le gouvernement, et prolongée aujourd'hui jusqu'au 26 avril, pour lutter contre la propagation du coronavirus.

"Les derniers vols pour le rapatriement des Libanais arriveront lundi. Après quoi, une évaluation de la situation aura lieu afin de décider de la prochaine étape", a annoncé le chef du gouvernement  à l'issue du Conseil des ministres qui s'est tenu au palais présidentiel de Baabda. En outre, Hassane Diab a souligné que "le retour des Libanais en Syrie devra être étudié", sans plus de détails.

Cette annonce a été faite alors qu'un nouveau groupe d'expatriés libanais est arrivé aujourd'hui à Beyrouth à bord de vols affrétés par la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) dans le cadre de ce plan de rapatriement lancé dimanche dernier par le gouvernement.

Ainsi, un vol ME437 est arrivé à Beyrouth vers 16h30 en provenance de Doha avec 122 passagers à bord. Un autre vol ME218 en provenance de Francfort est arrivé à l'AIB vers 19h avec 79 passagers à bord. Le vol ME576 au départ d'Accra a atterri vers 22h avec 121 passagers. Et un quatrième vol, ME202, en provenance de Londres, devrait arriver à Beyrouth à 00h35. Conformément au mécanisme mis en place par le gouvernement, les passagers seront soumis à un test de dépistage au coronavirus à l'aéroport, puis mis à l'isolement dans des chambres d'hôtel jusqu'à l'obtention des résultats.

Huit autre vols sont encore prévus, quatre le samedi 11 avril et quatre autres le lundi 13 avril. Ils ramèneront des Libanais de Rome, Dubaï, Koweït City, Luanda (à confirmer), Londres, Paris, Jeddah et Libreville (à confirmer).


13 cas jusqu'ici
"A la lumière de l'évaluation de la 1ère phase, nous déciderons de la deuxième", a déclaré le ministre des Travaux publics et des transports, Michel Najjar, depuis l'AIB. "Avec le temps, les procédures s'effectuent plus rapidement", a souligné de son côté le directeur général de l'aéroport de Beyrouth, Fadi el-Hassan, soulignant que les mêmes mesures de précaution s'appliquaient aux avions privés atterrissant à l'AIB.

Lors d'une réunion dans la matinée du Conseil supérieur de la défense, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, avait affirmé qu'il fallait "suivre les données concernant l'état de santé des Libanais rentrant de l'étranger, et que la décision convenable sera prise à la lumière de ces résultats", selon des propos rapportés par le secrétaire général du Conseil, le général Mahmoud Asmar.

Treize cas d’infection au nouveau coronavirus ont été enregistrés parmi les expatriés libanais rapatriés mardi : sept personnes sur le vol en provenance de Madrid, quatre sur celui de Paris, une autre sur celui d’Istanbul et une dernière sur un avion privé en provenance de Londres. Il s’agissait des premiers cas de contamination depuis que le processus de rapatriement a débuté.  Au total, le Liban a enregistré jusqu'ici 582 contaminations au coronavirus, dont 19 décès et 29 cas critiques.



Lire aussi

Coronavirus au Liban : la mobilisation générale prolongée jusqu'au 26 avril

Entre acceptation, stress et interrogations : comment les Libanais installés aux États-Unis vivent la pandémie

Douze nouveaux cas de coronavirus à Bécharré en 24 heures : vers un isolement total de la ville ?


Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a annoncé jeudi que les derniers vols de la première phase de rapatriement des Libanais bloqués à l'étranger arriveront lundi, suite à quoi le plan sera suspendu "en attendant une évaluation de la situation". Ces expatriés ne pouvaient pas rentrer en raison de la fermeture de l’aéroport dans le cadre de la mobilisation générale...

commentaires (1)

FAITES DES TESTS AVANT L,EMBARQUEMENT POUR EVITER QUE DES SERO POSITIFS S,EMBARQUENT ET INFECTENT TOUS LES AUTRES PASSAGERS. MEME AINSI QUARANTAINE OBLIGATOIRE ET CONTROLEE AU LIBAN.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

18 h 33, le 09 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • FAITES DES TESTS AVANT L,EMBARQUEMENT POUR EVITER QUE DES SERO POSITIFS S,EMBARQUENT ET INFECTENT TOUS LES AUTRES PASSAGERS. MEME AINSI QUARANTAINE OBLIGATOIRE ET CONTROLEE AU LIBAN.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    18 h 33, le 09 avril 2020

Retour en haut