Rechercher
Rechercher

À La Une - Pandémie

Coronavirus au Liban : sept nouveaux cas, pas de décès supplémentaire

L'hôpital gouvernemental de Bécharré s'exprime sur la multiplication des cas dans le caza.

Un homme désinfecte une chambre contre le coronavirus dans le service de soins intensifs à l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri, le 7 avril 2020 à Beyrouth. Photo AFP / JOSEPH EID

Le Liban a enregistré jeudi sept nouveaux cas de coronavirus (six infections locales et une infection supplémentaire parmi les expatriés) durant les dernières 24h, faisant monter le bilan à 582 cas enregistrés depuis la détection du premier cas dans le pays, le 21 février. Si 29 patients restent dans un état critique, aucun nouveau décès n'a été déploré depuis plusieurs jours. Sur les 582 cas totaux, 19 personnes sont décédées depuis l'apparition de la pandémie au Liban et 67 sont guéries. 496 personnes sont donc actuellement positives au Covid-19. 

Ces chiffres marquent une nette baisse par rapport à ceux enregistrés la veille. Mercredi, 28 cas avaient été détectés, parmi lesquels 16 contaminations locales, dont 12 dans la ville de Bécharré, dans le nord du Liban. Dans ce contexte, l'hôpital gouvernemental de Bécharré s'est prononcé jeudi sur la multiplication des cas qui font craindre l'apparition d'un foyer dans cette région. L'hôpital explique qu'"après plusieurs études effectuées sur les cas de coronavirus à Bécharré, il s'est avéré que tous ne proviennent pas de la même source. Il en existe plusieurs pour expliquer comment le virus est arrivé dans le village, et jusqu'à présent, personne ne peut identifier scientifiquement et médicalement le patient zéro". "Certaines hypothèses affirment qu'un expatrié de Bécharré, ou des habitants ayant séjourné à l'étranger, ou encore des touristes, ou des personnes originaires de la localité mais résidant ailleurs au Liban, ont pu ramener le virus avec eux", poursuit l'hôpital.


(Lire aussi : De masque en masque, l'impression de Fifi ABOU DIB)



Sur le nombre total de cas détectés dans le pays jusqu'ici, treize contaminations enregistrées mercredi parmi les Libanais rapatriés la veille. Il s’agit des premiers cas de contamination depuis que le processus de rapatriement a débuté dimanche. Quatre nouveaux vols sont prévus aujourd'hui en provenance de Doha, de Francfort, d'Accra et de Londres. Conformément au mécanisme mis en place par le gouvernement, les passagers seront soumis à un test de dépistage au coronavirus à l'aéroport, puis mis à l'isolement dans des chambres d'hôtel jusqu'à l'obtention des résultats.

Le gouvernement a décidé jeudi de prolonger jusqu'au 26 avril la période de mobilisation générale, décrétée le 15 mars et renouvelée une première fois jusqu'au 12 avril, dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. Le gouvernement de Hassane Diab a ainsi suivi les recommandations du Conseil supérieur de la défense, qui s'était réuni dans la matinée avant le Conseil des ministres au palais de Baabda.

Décrétée initialement le 15 mars pour une durée de 15 jours, la mobilisation générale, qui prévoit la fermeture de tous les commerces non-essentiels, de l'Aéroport de Beyrouth et des établissements scolaires et universitaires, avait déjà été prolongée une première fois jusqu'au 12 avril. Pour lutter contre le Covid-19, le cabinet Diab avait également imposé le 26 mars un couvre-feu de 19h à 5h et, dernière mesure en date, la circulation alternée des véhicules a été instaurée dimanche dernier. Ce renforcement des mesures a été décidé après qu'un certain relâchement du respect du confinement ait été constaté au sein de la population, dans plusieurs régions du pays.



Lire aussi
Entre acceptation, stress et interrogations : comment les Libanais installés aux États-Unis vivent la pandémie

Tripoli, une véritable bombe à retardement

« Le Covid-19 est effrayant parce que imprévisible » : Intissar Sleiman, médecin libanaise au cœur de l’enfer lombard


Le Liban a enregistré jeudi sept nouveaux cas de coronavirus (six infections locales et une infection supplémentaire parmi les expatriés) durant les dernières 24h, faisant monter le bilan à 582 cas enregistrés depuis la détection du premier cas dans le pays, le 21 février. Si 29 patients restent dans un état critique, aucun nouveau décès n'a été déploré depuis plusieurs jours. Sur...

commentaires (2)

ESPERONS QU,AU LIBAN CA RESTE A CE RYTHME OU CA S,ARRETE.

L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

18 h 44, le 09 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ESPERONS QU,AU LIBAN CA RESTE A CE RYTHME OU CA S,ARRETE.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 44, le 09 avril 2020

  • "... En revanche, les passagers provenant de Kinshasa (RDC) ont tous été testés négatifs. ..." Est-ce qu'ils étaient tous sous traitement de Chloroquine en prévention de la Malaria?

    Gros Gnon

    13 h 56, le 09 avril 2020

Retour en haut