Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Focus

Quand les théories complotistes se répandent aussi vite que le coronavirus

Les théories les plus incongrues sur l’origine du Covid-19 ou sur les moyens de le combattre circulent à toute allure à travers le monde.

Une policière espagnole contrôlant un véhicule, hier, près de la frontière française. Paul Barrena/AFP

Qui d’entre nous ne s’est pas disputé avec un collègue, un ami ou un proche affirmant détenir la vérité sur l’origine du coronavirus ou une recette secrète pour le contrer? Depuis l’apparition du Covid-19 en décembre, toutes les théories les plus farfelues circulent, relayées en masse à travers les réseaux sociaux, et ce malgré le travail de pédagogie effectué par les spécialistes de la santé du monde entier, épidémiologistes, experts sanitaires, médecins. La peur pousse de nombreuses personnes à prendre pour argent comptant des messages reçus sur WhatsApp ou d’autres plateformes, sans en vérifier la provenance. Facebook, Twitter et Google travaillent en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour combattre la désinformation à grande échelle.

« Les nations ont toujours créé des virus comme arme bactériologique. Ça ne m’étonnerait pas que des États comme les États-Unis, la Russie, la Chine ou, pire encore, la Corée du Nord aient inventé le coronavirus », estime par exemple Roula*, une Beyrouthine. Les internautes conspirationnistes, issus de toutes les classes sociales et toutes les religions, ne sont pas les seuls à répandre des soupçons comme une traînée de poudre. Certains États, de nature méfiante, se servent de l’épidémie à des fins politiques. La Chine, par exemple, a laissé entendre la semaine dernière que le nouveau coronavirus, apparu sur son sol, pourrait avoir été introduit par l’armée américaine, sans toutefois étayer son affirmation.

Au début de la crise, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies avait déclaré que le coronavirus était apparu sur un marché de la ville de Wuhan. Zhong Nanshan, spécialiste chinois des maladies respiratoires et vétéran de la lutte contre l’épidémie de SRAS (2002-2003), a évoqué la possibilité que la source du virus responsable du Covid-19 ne soit en fait la Chine, en se basant sur deux articles du site internet Global Research, connu pour diffuser des thèses conspirationnistes. Au début du mouvement protestataire au Liban, ce site canadien particulièrement actif avait « révélé » en novembre des documents secrets israéliens dont le plan serait de créer une guerre civile libanaise. L’épidémie mondiale de coronavirus a de quoi donner du grain à moudre à tous les adeptes de médias alternatifs.

Selon The Economist, les théories du complot, selon lesquelles le Covid-19 est une création de la CIA pour affaiblir la Chine, sont très largement diffusées sur internet en Chine. Même propagande du côté des Russes, mais aussi des autorités iraniennes. Sous sanctions occidentales, Téhéran a lui aussi pointé du doigt l’ennemi américain, après avoir caché à sa population pendant plus de deux semaines la présence du virus sur son sol. Le guide suprême, l’ayatollah Khamenei, le chef de corps des gardiens de la révolution et plusieurs hautes personnalités iraniennes ont déclaré que la propagation du virus résultait d’une attaque bactériologique américaine. La presse iranienne a même accusé Israël, grand allié de Washington, d’avoir créé le virus en laboratoire. Ces mêmes inepties ont été reprises par une certaine presse arabe qui estime que le virus a été délibérément créé et diffusé par les États-Unis pour qu’ils puissent vendre des vaccins, décelant « une guerre économique et psychologique menée par les États-Unis contre la Chine dans le but de l’affaiblir et de la présenter comme un pays arriéré et une source des maladies ».

Certaines voix, notamment en Arabie saoudite, présentaient comme argument le fait qu’aucun cas de coronavirus n’a été répertorié aux USA ni en Israël. Si le Covid-19 y est arrivé plus tard qu’ailleurs, 5 293 Américains ont été infectés et 93 en sont morts. L’État hébreu décompte quant à lui 324 cas. Tous les spécialistes sont pourtant unanimes sur l’origine du virus qui a émergé d’un animal provenant d’un « marché humide » de Wuhan. Dans une récente vidéo réalisée par France Culture, Olivier Schwartz, directeur de l’Institut Pasteur, balaie les théories conspirationnistes en expliquant que le coronavirus n’a pas été créé et que, si c’était le cas, il serait facile de le détecter en analysant la séquence du virus.


(Lire aussi : Coronavirus : un quatrième décès, l’Hôtel-Dieu prêt à recevoir les patients)

Faux messages

Les États-Unis ont eux aussi leur lot de conspirationnistes, avec en tête de liste les évangélistes. Jerry Falwell Jr., qui préside la Liberty University, l’une des plus grandes universités évangéliques du pays, y voit une création dirigée contre Donald Trump, estimant lors d’une interview sur Fox News que ce virus a été créé à des fins politiques, à la fois par les démocrates et par les Nord-Coréens.

Au-delà des théories du complot, le coronavirus a inspiré plus d’un charlatan prétendant avoir la recette miracle pour le combattre. Le Texan Kenneth Copeland par exemple, l’un des dix télévangélistes les plus riches du pays, promet de soigner du coronavirus à travers l’écran !

« Posez votre main sur le téléviseur », dit-il sur sa propre chaîne baptisée Victory News. En Inde, où WhatsApp compte plus de 400 millions d’utilisateurs, un message, soi-disant émanant de l’Unicef et démenti depuis, indiquait aux gens d’éviter les crèmes glacées et autres aliments froids. Une publication partagée 3 000 fois en 24 heures sur Facebook affirme que, selon des travaux de virologues chinois, les consommateurs de viande de bœuf sont immunisés contre le coronavirus, ce qui est naturellement faux. Boire de l’eau chaude en permanence ou manger une banane par jour ne protège pas non plus de la maladie. En février, des responsables émiratis de la santé ont dû contrer les rumeurs selon lesquelles l’ail protégerait les gens contre le coronavirus. Dans les territoires palestiniens, un message a circulé avertissant les gens de rester à la maison après minuit car des hélicoptères pulvériseront des désinfectants dans différentes villes. La semaine dernière, plus de 70 Iraniens sont morts après avoir bu de l’alcool frelaté, pensant que cela détruisait le coronavirus. Un message viral affirmant que des médecins sénégalais ont élaboré un « sérum » contre le coronavirus circule sur les réseaux sociaux africains ainsi que sur la messagerie WhatsApp. Cette rumeur a été officiellement démentie par un porte-parole du ministère sénégalais de la Santé.

Une certitude se dégage cependant : il n’existe à ce jour ni traitement ni vaccin. Les scientifiques ont déjà commencé leurs recherches, mais parvenir à un vaccin fiable et sûr pour l’homme prendra plusieurs mois.


Lire aussi

La trêve ou la crève ?, l'éditorial de Issa GORAIEB

Coronavirus : Quelques conseils pour faire ses courses, cuisiner et renforcer son immunité

Près de Saïda, une vingtaine de femmes confectionnent des combinaisons de protection

Maintenir la communication pour éviter les pires conséquences du confinement

En temps de crise, une réforme indispensable pour protéger des travailleuses encore plus vulnérables

Au Liban, les entreprises face aux défis de l’état d’urgence sanitaire

Les migrants en première ligne face à la pandémie dans les pays du Golfe




Qui d’entre nous ne s’est pas disputé avec un collègue, un ami ou un proche affirmant détenir la vérité sur l’origine du coronavirus ou une recette secrète pour le contrer? Depuis l’apparition du Covid-19 en décembre, toutes les théories les plus farfelues circulent, relayées en masse à travers les réseaux sociaux, et ce malgré le travail de pédagogie effectué par les...

commentaires (8)

les bourses plongent .surtout encore plus que 2008 . .. 7000 infecter et une centaine de morts bloquage de frontière aux USA 25 million de perte d’emplois et surtout en Occident ... alors venez pas me raconter des conneries conspirationiste a 2 balles !!! Si elle été tellement forte la Chine elle aurait été capable de stopper ce virus importé de l’Occident pour la frapper et venez pas nous raconter des histoires à la james bond

Bery tus

05 h 31, le 19 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • les bourses plongent .surtout encore plus que 2008 . .. 7000 infecter et une centaine de morts bloquage de frontière aux USA 25 million de perte d’emplois et surtout en Occident ... alors venez pas me raconter des conneries conspirationiste a 2 balles !!! Si elle été tellement forte la Chine elle aurait été capable de stopper ce virus importé de l’Occident pour la frapper et venez pas nous raconter des histoires à la james bond

    Bery tus

    05 h 31, le 19 mars 2020

  • Mina'l massa'ibou ma youdhikou... Des guérisseurs télévisés des bananes guérisseuses du Ice Cream malfaisant et moi et moi et moi... Il manque au monde la rigueur et le sérieux de l'Iran qui, lui, ne blague pas, surtout quand il s'agit de pluie. Cette pluie qu'Israël lui avait volé et qui lui revient en goutelètes hors mesure: "Iran : 5 arrestations après la publication d'une vidéo de pluie d'aubergines"

    Wlek Sanferlou

    18 h 52, le 18 mars 2020

  • L,IDIOTIE DES UNS ET LA FAIBLESSE D,ESPRIT DES AUTRES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 28, le 18 mars 2020

  • Bien sûr qu'on ne peut être sûr de rien, on peut affirmer des choses que en fonction de notre logique. Si la Chine et les usa , les 2 éléphants se disputent aujourd'hui c'est qu'il y a bien en toile de fond quelque chose entre eux . Il est difficile d'admettre pour les usa qu'ils sont entrain de se faire dépasser sur leur propre terrain, le terrain technologique en 1er , donc il est naturel que les usa qui vacillent sur leur trône veuillent freiner cette progression PAR TOUS LES MOYENS , militaire, économique, culturelle et bien sûr pourquoi pas bactériologique. Pour la Chine et l'Iran on comprend l'animosité qui les anime, mais pour l'Italie , les usa et la France ont voulu la punir pour avoir accepter d'être la porte d'entrée de la route de la soie en Europe. Conspirationiste ou platiste ou ce qu'on veut , mais que ça frappe ces 3 pays en même temps ça fait gros. Maintenant je ne dis pas que celui qui creuse un trou pour faire tomber son ennemi , commence par le creuser pour lui meme , que par conséquent ceux qui ont mis le feu aux poudres ne recevront pas en retour de flamme un coup destructeur . La Chine non seulement se remet de ce qui lui a été envoyé, mais elle aide à present l'Italie encore mieux que les pays de l'UE . C'est la fin du monde des prédateurs du passé.

    FRIK-A-FRAK

    16 h 58, le 18 mars 2020

  • que les chercheurs mettent vite au point un vaccin contre la betise et le monde ira mieux!J.P

    Petmezakis Jacqueline

    12 h 44, le 18 mars 2020

  • La plupart des pays ont sous-estimè la virulence et la gravité attenante au covid-19. Surtout les européens,qui malheureusement et tardivement se sont vu confrontés à un cauchemar qu'ils n'ont pas imaginé. Entre temps, et devant l' indifférence ddes gouvernements, ont vu le jour les multiples théories de thérapie et de conspiration.

    Esber

    11 h 31, le 18 mars 2020

  • Les scientifiques ont commencé leurs recherches contre le virus du sida il y a 35 ans, selon un scientifique sceptique, sur une télévision française hier soir.

    MGMTR

    09 h 23, le 18 mars 2020

  • Je crois fermement ce que les chinois avancent . Je n'ai aucun doute sur ce sujet .

    Chucri Abboud

    02 h 05, le 18 mars 2020

Retour en haut