X

Liban

Coronavirus : Quelques conseils pour faire ses courses, cuisiner et renforcer son immunité

Coronavirus

Les études menées à ce jour n’ont pas prouvé la transmission de la maladie par les plats chauds. La vigilance reste toutefois de mise pour éviter que le virus ne soit transmis par une mauvaise manipulation des aliments ou des emballages.

Nada MERHI | OLJ
18/03/2020

L’hygiène alimentaire est l’un des aspects importants de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Comment faire son supermarché ? Quelles sont les précautions à prendre lors de la manipulation des aliments ? Comment renforcer son immunité ? Hussein Hassan, professeur associé en sciences agroalimentaires et chef du département des sciences naturelles à la faculté d’art et des sciences de l’Université libano-américaine (LAU), répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».


Le coronavirus peut-il être transmis par l’alimentation ?

Les études menées jusqu’à présent n’ont pas réussi à prouver que le coronavirus est transmis par les aliments cuisinés, puisqu’il a été démontré que le virus meurt à une température de 60 °C, qui est généralement atteinte lors de la cuisson. Donc, même si les aliments crus ont été accidentellement contaminés par le virus, celui-ci mourra lors de la cuisson ou même lors de l’ingestion de l’aliment, parce que l’acidité de l’estomac le tue. Par ailleurs, le virus a besoin d’un hôte pour survivre, en l’occurrence une cellule vivante. Le risque se présente si dans le cas des livraisons, à titre d’exemple, l’emballage a été contaminé par le virus après être entré en contact avec une surface infectée.


(Lire aussi : La trêve ou la crève ?, l'éditorial de Issa GORAIEB)


Quelles sont les précautions à prendre ?

Si on n’est pas sûr de l’emballage, il est conseillé de l’ouvrir avec précaution et d’éviter de se toucher le visage avant de s’être lavé soigneusement les mains selon les recommandations, c’est-à-dire pendant au moins vingt secondes.

Il faut par ailleurs renforcer les mesures hygiéniques à l’intérieur de la cuisine pour éviter cette contamination croisée et par conséquent la transmission du virus aux personnes vulnérables, c’est-à-dire celles qui ont une faible immunité comme les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension, ou de maladies cardiaques et pulmonaires, les femmes enceintes… Ces personnes sont plus sujettes aux intoxications alimentaires. Ce qui fragilise encore plus leur système immunitaire et leur vulnérabilité face à la maladie.

Il est donc important de se conformer aux recommandations d’hygiène. Il est ainsi conseillé de se laver fréquemment les mains lors de la manipulation des aliments ; de tousser et d’éternuer loin des aliments, dans un mouchoir jetable ou dans le coude ; de ne pas fumer en cuisinant parce que la cigarette favorise la salivation et en parlant, on risque de contaminer les aliments par tous types de pathogènes. Il est aussi recommandé de bien cuire les aliments; d’éviter la consommation de viande ou de poissons crus ; de bien désinfecter les fruits et les légumes frais en les laissant tremper dans de l’eau et du sel ou de l’eau et du vinaigre blanc pendant au moins 15 à 20 minutes. Enfin, il faut bien veiller à nettoyer toutes les surfaces de la cuisine avec du savon et de l’eau, puis à les désinfecter. Pour ce faire, il est possible de fabriquer son propre désinfectant en ajoutant une cuillerée à soupe d’eau de Javel à un litre d’eau.


Comment faire son supermarché ?

Il faut limiter autant que possible les allers-retours au supermarché pour éviter d’être en contact avec un grand nombre de personnes, d’autant que les gens continuent de s’y ruer. Il est possible de faire ses achats dans les petites épiceries également. Quoi qu’il en soit, les mêmes mesures doivent être prises. Ainsi, il est conseillé de se rendre au supermarché avec une liste bien établie des produits à acheter, pour faire ses courses le plus rapidement possible, et faire des provisions en détergents et aliments pour deux semaines. Pour cela, il est recommandé de privilégier l’achat de produits non périssables et ceux riches en vitamines et en nutriments, d’autant qu’en cette période de mobilisation générale, on dort plus, on mange plus et on bouge moins.


Que faut-il donc acheter ?

Il est ainsi possible d’acheter des fruits secs, comme les figues, les prunes, les abricots… qui ont une longue durée de vie et sont riches en vitamines et nutriments. Les pistaches et noix crues constituent aussi une bonne source de nutriments, au même titre que les féculents (pois chiche, haricots, lentilles…). Notre alimentation méditerranéenne aide beaucoup dans ce sens.

Côté viande, il est possible de faire des achats pour plusieurs semaines et de bien les garder au congélateur. Il faudrait, de préférence, favoriser le poisson, puisqu’il est riche en oméga-3, qui sont des acides gras bénéfiques pour le cœur. Les œufs aussi contiennent des nutriments et peuvent être conservés pendant une longue durée.

Les légumes et fruits frais sont tout autant conseillés. Il faudrait toutefois privilégier ceux qui ont une longue durée de vie comme les pommes, les bananes, les oranges, les kiwis, le chou… Si on opte pour des fruits en conserve, il faut choisir ceux qui sont pauvres en sucre et riches en vitamine C, qui augmente la résistance aux infections.

Un verre de vin rouge deux fois par semaine est également conseillé. Le vin rouge contient du resvératrol, un antioxydant puissant qui contribue à prévenir les maladies cardio-vasculaires et à renforcer l’immunité.


Pourquoi les fruits et les légumes sont-ils importants ?

Les études ont montré qu’un régime alimentaire faible en matières grasses et en sucres et riche en légumes et fruits, qui regorgent de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, stimule le système immunitaire. Celui-ci dépend des globules blancs qui produisent des anticorps qui luttent contre les corps étrangers, comme les virus et les microbes. De plus, les matières grasses peuvent altérer la fonction des globules blancs et par la suite celle de la flore intestinale qui est nécessaire pour stimuler l’immunité.


(Lire aussi : Coronavirus : un quatrième décès, l’Hôtel-Dieu prêt à recevoir les patients)



Faut-il laver les produits achetés du supermarché ?

Pour avoir l’esprit tranquille, il est possible de désinfecter les emballages et les sacs emportés avec la solution préparée chez soi. Les sacs en nylon seront utilisés pour les poubelles. Si on utilise des sacs écologiques, on peut aussi les désinfecter.


Quid de l’activité physique ?

Le sport aide aussi à renforcer son immunité. De nombreuses études ont montré que l’obésité augmente le risque de pneumonie et de grippe. En cette période, il est conseillé de pratiquer une activité physique, même chez soi. Il est également possible de faire une petite marche au quotidien, sans prendre de risques d’exposition au coronavirus.


Lire aussi

Près de Saïda, une vingtaine de femmes confectionnent des combinaisons de protection

Maintenir la communication pour éviter les pires conséquences du confinement

En temps de crise, une réforme indispensable pour protéger des travailleuses encore plus vulnérables

Au Liban, les entreprises face aux défis de l’état d’urgence sanitaire

Quand les théories complotistes se répandent aussi vite que le coronavirus

Les migrants en première ligne face à la pandémie dans les pays du Golfe


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jean-Luc HEDDE

Bonjour / Bonsoir,


La tisane de bon matin, c'est souverain : anti-viral, anti-bactérien,
anti-fongique ! Ici, en ce moment le thym rouge, la Rolls des thym,
est en fleurs. Le romarin aussi et le romarin, c'est bon pour les bronches !
Le gingembre aussi est antiviral.
Voir "Phytothérapie" et "Aromathérapie ».

Les moustiques seront-ils vecteurs du corona-machin ? Huiles essentielles de géranium et de citronnelle, par exemple, ça les éloigne !

Diluez les huiles essentielles (avec lavande ?) dans de l'huile d'amande douce,
puis dilution dans de l'alcool à 70° ou 90°, par exemple...
Ces huiles essentielles diluées dans un flacon compte-gouttes ou mieux,
dans un flacon-pulvérisateur. et un peu dans l'aspirateur (très bon diffuseur !)
à utiliser avec parcimonie : ça peut donner mal à la tête
et rendre les chats malades.

Produits d'hygiène recommandés :
savon, savon de Marseille, savon d’Alep, etc...
Se savonner de la tête aux pieds !

Lessive au savon, en poudre ou en copeaux.

Produits de nettoyage recommandés : vinaigre blanc à 8° ou mieux 10°,
savon noir liquide, lessive Saint Marc, cristaux de soude à diluer, Sanythol, eau de Javel, etc... Nettoyer les surfaces de contact : poignées de portes, interrupteurs, rampes d'escaliers, etc...


Bonne santé !

Bien à vous,


Jean-Luc Hedde
Carpentras 84200, France
06 41 10 02 41

Stes David

La recommendation ici de "bien cuire les aliments" me fait penser aussi aux habitudes d'antan, les gens il y a 100 ans ou meme moins, refusaient de boire de l'eau , si l'eau n'etait pas cuite d'abord ... Peut-etre qu'a l'epoque ou il n'y avait pas de vaccins, les regles pour cuisiner etc. plus importants encore. Par exemple le conseil qu'on donne ici de "laisser tremper les fruits et les légumes frais en les laissant tremper dans de l’eau et du sel ou de l’eau et du vinaigre blanc pendant au moins 15 à 20 minutes". En effet des idées intéressantes et importantes à appliquer.

Stes David

Il y a un article interessant qui dit que le "araksous" ou la réglisse https://www.lorientlejour.com/article/804169/ adoucisse les inflammations, toux, rhume, bronchite; mais attention l'article explique aussi que la réglisse impose aussi de gros soucis de transit intestinal (ou meme choc insulinique).

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SUIVRE LES CONSIGNES DES AUTORITES SANITAIRES SUR TOUS LES POINTS EST UNE URGENCE.

Balthazar

D’ananas était une faute de frappe. Il faut lire “dans”. Désolé.

Irene Said

Pas mal votre article, MERCI !
On y trouve des idées intéressantes et simples à appliquer.
Irène Saïd

Balthazar

Ces conseils nutritionnels sont pour la plupart bons, mais il faut savoir qu’on parle d’immunité à long terme et qu’aucun de ces aliments cités ne peut prévenir le COVID 19 si jamais on s’y exposait.
Pour limiter les déplacements au supermarché, on peut aussi favoriser les légumes surgelés qui ne sont pas cités d’ananas l’article mais qui peuvent nous fournir les quantités nécessaires de fibre et nutriments propres à cette catégorie.
Je tenais à préciser, en tant que chercheur en nutrition, car beaucoup de fausse information circule au sujet du pouvoir protecteur de certains aliments ou substances nutritives contre le virus. Il n’y en a simplement pas.
Aussi, la recommandation de boire du vin est franchement dépassée dans les cercles scientifiques. L’OMS a déjà démenti les effets bénéfiques et il peut s’avérer dangereux d’encourager des personnes confinées à boire (même si chacun fera ce qu’il voudra, il ne faut pas coller le sceau de la science à cette recommandation). .

Petmezakis Jacqueline

c'est tout?
vous n'y allez pas de main morte!!!!!
NON !!!!! la seule façon valable d'éviter le virus est de ne plus bouger de chez soi ou de rester loin des autres ,si on ne peut faire autrement;
car seule la projection des gouttelettes de salive infectée propage le virus ;celui ci peut vivre 3 à 4 heures sur les objets ,nourriture etc ;point final;
prescrire le petit verre de vin 2 fois par semaine est loin d'etre raisonnable surtout pour ceux qui n'ont pas cette habitude!
sortir ,c'est prendre le risque de PROPAGER le virus qui doit cesser de circuler;J.P

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants