Liban

Note d'information contre Bassil pour détournement, blanchiment et enrichissement illicite

Le chef du CPL "remercie" l'avocat qui a déposé cette note, tout en se défendant de ces accusations.

Le chef du Courant patriotique libre, Gerban Bassil, saluant ses partisans lors d'un rassemblement du CPL, le 3 novembre 2019 à Baabda. AFP / ANWAR AMRO

L'avocat Marwan Salam a déposé vendredi une note d'information contre le ministre sortant des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, une des cibles privilégiées du mouvement de contestation contre la classe dirigeante, entré aujourd'hui dans son 23ème jour. La note, qui se base sur un article publié en janvier par le quotidien Ad-Diyar, porte sur des détournements de fonds publics, blanchiment d'argent et enrichissement illicite présumés, notamment dans le dossier de l'électricité.

"Merci à celui qui a déposé une note contre moi auprès de la justice", a réagi M. Bassil sur son compte Twitter, se défendant des accusations. "La teneur des informations est fausse, et les preuves se basent comme d'habitude sur un article fabriqué", a-t-il ajouté. "Les mêmes accusations sans preuve ont été formulées dans le passé. J'ai déposé plainte contre ceux qui les avaient lancées, et j'ai obtenu gain de cause. Ce sera une nouvelle occasion de faire apparaître la vérité, mettre fin aux rumeurs et à la diffamation", a-t-il conclu.


L'avocat de M. Bassil, Majed Boueiz, a lui aussi défendu son client contre les accusations qui le visent, affirmant que "la note d'information (contre le chef du CPL) est mensongère et concerne des soi-disant crimes qui sont infondés". Il a rappelé que les allégations contre M. Bassil sur lesquelles se basent la note d'information ont "déjà fait l'objet de plainte en justice". Me Boueiz a enfin affirmé qu'"il est clair que cette note d'information ainsi que d'autres notes mensongères s'inscrivent dans le cadre d'une campagne de diffamation qui vise M. Bassil pour des raisons qui sont désormais claires pour tout le monde".

Jeudi, la justice libanaise a ordonné l'ouverture de nouvelles enquêtes dans des affaires de corruption ou de gaspillage de fonds publics supposés visant de hauts responsables. Les autorités ont mis en avant des initiatives similaires ces derniers jours pour illustrer leur lutte anti-corruption, sans parvenir à calmer la colère de la rue. Jeudi, le parquet général a ordonné une enquête concernant "tous les ministres des gouvernements successifs depuis 1990 à ce jour".

De son côté, le procureur financier Ali Ibrahim a engagé des poursuites contre le directeur des douanes Badri Daher pour "gaspillage de fonds publics". Le même juge a entendu pendant trois heures l'ancien Premier ministre Fouad Siniora concernant 11 milliards de dollars de dépenses, effectuées entre 2006 et 2008 quand il était à la tête du gouvernement. M. Siniora s'est défendu par le passé de tout détournement de fonds publics. Mercredi, le procureur financier avait engagé des poursuites pour blanchiment d'argent et pots-de-vin contre le président de l'Agence pour la sécurité de l'aviation civile à l'Aéroport international de Beyrouth, Omar Kaddouha. Des poursuites ont également récemment été engagées contre l'ancien Premier ministre Nagib Mikati et la Banque Audi pour enrichissement illicite. Elles ont aussi visé l'ancien ministre Fayez Chokr pour "négligence dans l'exercice de ses fonctions".

Mercredi, le président Michel Aoun a assuré que le prochain gouvernement - dont la formation se fait toujours attendre après la démission du cabinet de Saad Hariri le 29 octobre - inclurait des "ministres compétents et à l'abri de tout soupçon de corruption". Il avait aussi précisé que 17 dossiers de corruption faisaient l'objet d'enquêtes judiciaires.

Depuis le 17 octobre, des centaines de milliers de Libanais se mobilisent à travers le pays pour crier leur colère contre des dirigeants accusés de corruption et d'incompétence, dans un pays en proie à une grave crise économique. Le Liban est classé 138e sur 180 pays en matière de corruption par l'ONG Transparency International.

En septembre dernier, plusieurs associations libanaises avaient porté plainte contre le chef du CPL, pour incitation aux dissensions sectaires.


Lire aussi

Le sursaut judiciaire semble indissociable de la crise politique

Pourquoi Bassil est-il la cible n° 1 des mécontents ?


L'avocat Marwan Salam a déposé vendredi une note d'information contre le ministre sortant des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, une des cibles privilégiées du mouvement de contestation contre la classe dirigeante, entré aujourd'hui dans son 23ème jour. La note, qui se base sur un article publié en janvier par le quotidien Ad-Diyar, porte sur des...

commentaires (16)

C’est amusant d’entendre la réponse des inconditionnels de Mr Bassil qui me disent: « mais voyons, le père de Gebran Bassil est un gros propriétaire terrien dans la région de Batroun, et son fils a certainement hérité tout cela et était très riche déjà avant de rentrer en politique »... Du n’importe quoi pour justifier son train de vie princier, ses demeures somptueuses, ses investissements immobiliers, ses dépenses incroyables pour se faire élire qui se chiffrent par dizaines de millions de $... C’est simple à vérifier: déclaration de patrimoine et revenus avant de rentrer en politique, avec preuves à l’appui, comparés au salaire de ministre, patrimoine et possessions actuelles, circulation sur les comptes en banque au Liban et à l’étranger, ainsi qu’aux membres de sa famille, évaluation de son train de vie actuel et un simple calcul comptable vous fournirait la réponse! Oui, mais c’est sans compter que ça prendrait une commission judiciaire indépendante, une enquête approfondie, une mise en accusation ferme et un procès loin des feux de la rampe! Pensez-vous qu’on arrivera un jour à cela? C’est là où le bat blesse, et il y a encore beaucoup à faire avant d’avoir la coupe aux lèvres!

Saliba Nouhad

00 h 31, le 09 novembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • C’est amusant d’entendre la réponse des inconditionnels de Mr Bassil qui me disent: « mais voyons, le père de Gebran Bassil est un gros propriétaire terrien dans la région de Batroun, et son fils a certainement hérité tout cela et était très riche déjà avant de rentrer en politique »... Du n’importe quoi pour justifier son train de vie princier, ses demeures somptueuses, ses investissements immobiliers, ses dépenses incroyables pour se faire élire qui se chiffrent par dizaines de millions de $... C’est simple à vérifier: déclaration de patrimoine et revenus avant de rentrer en politique, avec preuves à l’appui, comparés au salaire de ministre, patrimoine et possessions actuelles, circulation sur les comptes en banque au Liban et à l’étranger, ainsi qu’aux membres de sa famille, évaluation de son train de vie actuel et un simple calcul comptable vous fournirait la réponse! Oui, mais c’est sans compter que ça prendrait une commission judiciaire indépendante, une enquête approfondie, une mise en accusation ferme et un procès loin des feux de la rampe! Pensez-vous qu’on arrivera un jour à cela? C’est là où le bat blesse, et il y a encore beaucoup à faire avant d’avoir la coupe aux lèvres!

    Saliba Nouhad

    00 h 31, le 09 novembre 2019

  • UN ADAGE DIT : QUAND DES EX PIEDS NUS SE TRIMBALLENT AVEC DES BOTTES D,OR LA TERRE S,ETONNE ET SE DEMANDE D,OU VIENT TOUT CET OR...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 56, le 08 novembre 2019

  • PRIERE LIRE REPONSE ADRESSEE A TOUS. MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 48, le 08 novembre 2019

  • UNE QUESTION. A-T-ON PROFITE DE QUOTAS DE PETROLE IRANIEN SOI OU SES PARENTS, OUI OU NON ? LA REPONSE EST FACILE ET ON L,ATTEND SUR CE FORUM. QUESTION ADRESSEE A TOUS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 43, le 08 novembre 2019

  • Ce n'est pas le maréchal Ney qui a dit: « Soldats, sauvez le visage, visez le coeur ! »?

    Gros Gnon

    18 h 31, le 08 novembre 2019

  • - Il n'y a pas de feu sans fumée. - Il n'y a pas de fumée sans feu. - Un bruit public n'est pas tout à fait sans fondements : Les bateaux turcs, les barrages, les terrains, les hydrocarbures offshore, les voyages... - On ne crie jamais au loup sans qu'il soit dans le pays.

    Honneur et Patrie

    17 h 58, le 08 novembre 2019

  • Donc, nous vivons dans un pays où tous les présidents, chefs de, ministres etc. sont des exemples d'honnêteté, et n'ont jamais pris un seul petit sou illégalement...depuis 30 ans ! Mais alors...où se trouvent ces sous qui normalement devraient être dans les caisses de l'Etat ??? Irène Saïd

    Irene Said

    17 h 12, le 08 novembre 2019

  • Ils sont TOUS innocents... ils ne sont ni coupables ni responsables! De quoi les accable-t-on? On est TOUS très mal intentionnés... Franchement, avec des gens aussi intègres et efficaces, on se demande de quoi on se plaint et pourquoi le pays est dans un état aussi lamentable... On est vraiment TOUS bien ingrats...

    NAUFAL SORAYA

    15 h 37, le 08 novembre 2019

  • COMMENT PEUT IL EN MÊME TEMPS FAIRE DES AFFAIRE À LAKLOUK PAR DES SOMMES VERTIGINEUSES ! ? À CÔTÉ DU RABIEH UN IMMEUBLE ÉNORME AVEC DES SOLDATS À L'ENTRÉE COMME GARDIENS. À BATROUN N'EN PARLANT PAS. ETC..... D'OÙ VIENT TOUT CET ARGENT PAR TONNE ?

    Gebran Eid

    13 h 55, le 08 novembre 2019

  • KELKON YA3NI KELKON !

    Gros Gnon

    13 h 19, le 08 novembre 2019

  • Tout ministre, dans une république démocratique, qui a une note d’information ou une mise en cause judiciaire à son encontre, afin de laver son honneur et lever tout soupçon sur sa personne se doit de démissionner afin de se consacrer à sa défense ... et préserver l’institution qu’il représente. Ces ministres chantres d’une république irréprochable devraient montrer l’exemple...

    c...

    13 h 15, le 08 novembre 2019

  • M Bassil est tellement innocent que nous allons en pleurer de le voir traiter de corrompu Il est le premier a poursuivre en justice de jeunes blogueurs et a les faire entendre par la police pour les effrayer et les faire taire RESULTAT: PLUS D'UN MILLION DE GENS DANS LA RUE CRIANT LA MEME CHOSE QUE CES BLOGUEURS M Bassil :IL VOUS FAUDRA AU MOINS 100000 ACTIONS EN JUSTICE ( 1 POUR CHAQUE 10 PERSONNES ) POUR LES FAIRE TAIRE CE N'EST PAS LA LEVEE DU SECRET BANCAIRE DONNE PAR PROCURATION A UNE SEULE PERSONNE DE VOTRE CHOIX QUI FERA DECOUVRIR L'ENSEMBLE DE VOS BIENS AUJOURDH'UI COMPARE A 2005 AVANT VOTRE ENTREE AU POUVOIR? SOYON CONSEQUENT LA SEULE MESURE POSSIBLE EST COMME EN FRANCE QUE TOUS LES POLITICIENS ET MEMBRES DES ADMINISTRATIONS A CERTAINS DEGRE DEVOILENT EUX MEME LEURS BIENS LIQIDES, ACTIONS, BONDS, IMMOBILIERS ET OFFSHORE A AUJOURDH'UI ET LEUR FEUILLE D'IMPOT DECLARE A L'ETAT DURANT LES 15 DERNIERES ANNEES PAE EXAMPLE AVEC UNE LOI DISANT CLAIREMENT SI UNE OMMISSION A ETE TROUVE INTENTIONNELLE CE SERA LA PRISON POUR LA PERSONNE SANS AMNUISTIE une toute petite question combien est votre salaire mensuel en tant que ministre ces dernieres dix annees? Pouvez vous repondre a cette simple question qui devrait etre d'ailleurs du domaine publique merci

    LA VERITE

    13 h 09, le 08 novembre 2019

  • À votre place je réserverai mes remerciements à plus tard. Le visage jovial le verbe acerbe et le pays en ruine. Il n’est point le moment de faire de l’humour. Ce gouvernement s’est attelé à conjuguer le verbe voler à toutes les formes affirmatives avec tous les pronoms et à tous temps et toutes les formes sauf UNE. Le peuple est dans la rue pour leur rappeler la forme mais NÉGATIVE au futur. JE NE VOLERAI PAS. Tu, il , elle etc..

    Sissi zayyat

    12 h 51, le 08 novembre 2019

  • Quelle horrible photo dans le contexte actuel...

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 51, le 08 novembre 2019

  • LES MONTANTS VOLATILISES SONT EN MILLIARDS DE DOLLARS ... LES BARGES TURQUES EN EXEMPLE... ET CERTAINEMENT UN TRES GRAND NOMBRE DE PERSONNES SONT SUSPECTES. QUE LA JUSTICE PRENNE SON COURS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 41, le 08 novembre 2019

  • AVAIT-IL DES PROPRIETES AVANT ET LESQUELLES ? A-T-IL UN YACHT AUJOURD,HUI ? A-T-IL UN AVION PRIVE ? ETC ? FACILE A REPONDRE ET A SE BLANCHIR DANS LES CAS OPPOSES !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 36, le 08 novembre 2019