X

Liban

Au Liban, les sacs en plastique vont devenir payants

Déchets
OLJ
17/09/2019

À l’initiative du ministère de l’Environnement, et en vue d’encourager l’utilisation de sacs à usage multiples, les sacs en plastique à usage unique, généreusement distribués dans les supermarchés, seront bientôt payants.

Une source du ministère, interrogée par L’OLJ, confirme que cette mesure, lancée officiellement début octobre, sera appliquée dès le 15 de ce mois, en coopération avec les grandes chaînes de supermarchés du pays. La mesure est prévue dans le cadre du décret en annexe du plan de gestion des déchets présenté par le ministère et récemment adopté en Conseil des ministres. Ce décret vise à organiser les opérations de tri à la source dans le pays, avec tendance à la réduction des déchets à la base. Il stipule notamment que plusieurs produits dont la consommation nuit à l’environnement doivent faire partie d’une stratégie qui vise à en réduire l’utilisation, toujours selon cette source.

Pour ce qui est des sacs en plastique, les faire payer devra encourager les consommateurs à les remplacer par des sacs à usage multiple. Le prix de 100 livres libanaises par sac – qui circule actuellement – n’est pas confirmé et pourrait être majoré.


Lire aussi
À vos poubelles : Vanina donne une seconde vie aux paquets de chips !


Pour mémoire
« Bahr Bala Plastic » pour une Méditerranée sans plastique

Les pailles en plastique bannies dans une boîte de nuit à Beyrouth

Sept initiatives qui peuvent faire boule de neige

#MaBaddaPlastic, la campagne de « L’OLJ » contre le fléau du siècle

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

MelissaBC

Waw charged for 100 lira per bag!!! So now u can leave with 5 plastic bags paying 500 lira instead of leaving with a clorests gum.

Le Herisson

faire payer les sacs en plastique pour sauver la planete! dans un liban ou la pollution atteint des sommets astronomiques.... c'est une goutte d'eau dans un ocean comme dirait le proverbe.

ca ne fera que remplir un peu plus les poches des proprietaires des supermarches et vider un peu plus les poches des consommateurs qui sont deja pratiquement vides...

lutter contre la pollution c'est bien, mais pourquoi ne pas imposer aux supermarches des sacs en papier gratuits par exemple. les consommateurs payent deja assez cher leurs achats a mon avis.

Dounia Mansour Abdelnour

100LL! C’est dérisoire ! Cela ne compte pas pour le
Consommateur ! Cette décision est une demi-mesure qui sera sans effet! 1000LL le coût du sac et mieux, une interdiction en bonne et due forme de l’usage des sacs en plastique à usage unique!

SABBAGH IMAD

Au moins on est tous d'accord....Miracle !
1000 livres au moins ....on a tous vécu dans notre enfance le grand sac ou le marchand du souk mettait concombre tomate , oignons etc pel mel dans le sac....On a tous adoré revenir chez le petit commerçant du village, avec les bouteilles de SODA en verre pour les reprendre pleines , il n'y a pas si longtemps que cela ...on en a l'habitude , et en plus le papier et le verre peut être fabriqué au LIBAN .le Liban propre est possible , on l'a vu et vècu!!!!

Ralph Tufenkji

Quel génie ce ministre, trop fort, s'il nous fait payer 100 LL le sac de plastique cela réduirait la pollution de l'environnement ? Qu'il aille traiter le problème des décharges incontrôlées, des cheminées de Zouk et des eaux du Lytanie où plus de 600 personnes sont atteintes de cancer. Il n'a pas inventé la poudre.

Assoun F

100 LL!! HAHAHAHAHA Autant dire une "feuille d'oignon !!" comme on dit en arabe..
Il faut carrement les supprimer de la circulation. Peut être même les bouteilles plastiques aussi!! Car nous libanais on ne respect pas notre mere NATURE

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PARTOUT DANS LE MONDE LES SACS DE TISSUS REMPLACENT LES SACS EN PLASTIQUE.

Daniel Renaud

A mon avis il faut proposer les sacs a 1000LL et non a 100LL sinon toutes les LIbanaises vont dire aux caissiers d'ajouter la somme au total de la facture parce qu'elles veulent pas etre deranges !!!!!!

Chaccal Marie Hélène

Eliminer les sacs en plastique et proposer pour 1000 L.L. de jolis sacs a usage multiple . Un supermarche bien connu le fait deja depuis longtemps avec des sacs ravissants representant , des citrons,des tomates,etc...

Tina Chamoun

100 l.l !!! Bcharafkonn quand est-ce que le gouvernement va-t-il prendre enfin une mesure sérieuse??? Depuis plusieurs années déjà j'ai toujours sur moi des sacs en tissus achetés au Liban et en Europe pour les courses. Ce qu'il faudrait faire, c'est bannir les sacs en plastique dans tois les supermarchés/ épiceries comme ça se fait en Occident et proposer des sacs recyclables à un prix dérisoire. Le client n'a plus le choix alors, sinon tenir les artcilces achetés dans ses mains!

Yves Prevost

Bonne idée en principe, mais je doute de son efficacité. Le prix de 100 LL n'est pas très dissuasif.
Une meilleure solution serait de supprimer purement et simplement la fourniture de sacs dans les supermarchés, ou de les remplacer par des sacs en papier.

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

La faillite du modèle de gouvernement libanais ou le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants