Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le Hezbollah salue l'intervention de l'armée libanaise contre des drones israéliens

"Nous saluons cette armée libanaise patriote qui oeuvre à protéger le Liban", a déclaré le numéro deux du parti chiite, Naïm Qassem.

Le numéro deux du Hezbollah Naïm Qassem. Photo Ani

Le numéro deux du Hezbollah a salué jeudi la rare intervention de l'armée libanaise la veille contre des drones israéliens survolant le sud du Liban, dans un climat de tensions accrues entre les deux pays voisins qui restent techniquement en état de guerre.

"Hier, des soldats et des officiers de l'armée libanaise ont ouvert le feu sur un drone israélien dans le sud du Liban. Nous saluons cette armée libanaise patriote qui oeuvre à protéger le Liban", a indiqué jeudi le numéro deux du Hezbollah Naïm Qassem.

Trois drones israéliens ont violé l'espace aérien libanais, avait indiqué mercredi le commandement de l'armée libanaise. L'armée a tiré sur deux des drones, qui sont retournés en Israël, avait-il précisé. Bête noire d'Israël, le Hezbollah est un acteur politique majeur au Liban et un allié de l'Iran, autre ennemi juré de l'Etat hébreu. Comme Téhéran, il intervient militairement dans le conflit en Syrie voisine, au côté du régime de Bachar el-Assad.

Ces incidents font suite à des mises en garde adressées à Israël par l'Etat libanais et le Hezbollah, après une attaque dimanche au drone armé contre un fief de la puissante formation chiite à Beyrouth, attribuée à l'Etat hébreu.

L'attaque de dimanche contre la banlieue sud de Beyrouth a été présentée par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, comme "le premier acte d'agression" d'Israël au Liban depuis la guerre de 2006 ayant fait 1.200 morts côté libanais et 160 côté israélien.

Le président libanais, Michel Aoun, a évoqué de son côté une "déclaration de guerre" de la part d'Israël. M. Nasrallah a directement menacé Israël de représailles de la part de son mouvement. "Je dis à l'armée israélienne aux frontières (...) Préparez-vous et attendez-nous".


Lire aussi

Courriers aérien, l'éditorial de Issa Goraieb

Les trois raisons qui pourraient retarder la riposte du Hezbollah

Aoun et Hariri poursuivent leur mobilisation pour contenir les retombées de l’offensive israélienne

Affaire des drones de la banlieue sud de Beyrouth : Ils "n'ont pas pu être pilotés depuis Israël"

Calme "anormal" dans la banlieue sud de Beyrouth : "Les gens ont peur"



Le numéro deux du Hezbollah a salué jeudi la rare intervention de l'armée libanaise la veille contre des drones israéliens survolant le sud du Liban, dans un climat de tensions accrues entre les deux pays voisins qui restent techniquement en état de guerre."Hier, des soldats et des officiers de l'armée libanaise ont ouvert le feu sur un drone israélien dans le sud du Liban. Nous...

commentaires (6)

C'est bien... Mais cela devrait concerner toutes les parties militaires qui piétinnent l'intégrité du pays qu'elles soient perses ou arabes.. non? Comme a dit Voltaire : Mon Dieu, gardez-moi de "mes amis" . Quant à mes ennemis, je m'en charge.

radiosatellite.online

18 h 39, le 30 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • C'est bien... Mais cela devrait concerner toutes les parties militaires qui piétinnent l'intégrité du pays qu'elles soient perses ou arabes.. non? Comme a dit Voltaire : Mon Dieu, gardez-moi de "mes amis" . Quant à mes ennemis, je m'en charge.

    radiosatellite.online

    18 h 39, le 30 août 2019

  • SALUT A NOTRE ARMEE NATIONALE SEULE GARANTE DE LA SECURITE ET DU DEVENIR DU PAYS.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    11 h 38, le 30 août 2019

  • Un drone israélien sur un camp palestinien près de la frontière syrienne qui ne reconnaît pas l'autorité de l'Etat. Deux drones sur la banlieue-sud, fief du Hezbollah, le premier avait explosé tout seul, le second abattu par les pierres des enfants... Dans les deux cas, cela ne concerne pas le Liban en tant qu'Etat. Par conséquent, la déclaration rapide comme un éclair du Chef de l'Etat : "C'est une déclaration de guerre" n'était pas adéquate ni à l'action ni à son objectif.

    Honneur et Patrie

    11 h 13, le 30 août 2019

  • SI ILS VEULENT VRAIMENT SALUER L,ARMEE NATIONALE QU,ILS LUI LIVRENT LEUR ARSENAL IRANIEN POUR LA SOUTENIR. LES PAROLES VIDES ON EN N,A PAS BESOIN.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    10 h 52, le 30 août 2019

  • On n'en croit pas ses yeux...Tonton Naïm Kassem qui daigne à "saluer cette armée libanaise patriote etc...." ! Et l'armée iranienne de son parti sur notre sol, elle protège aussi le Liban ??? Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 18, le 30 août 2019

  • Un bon compromis entre l'armée et la résistance libanaise pour le protection du peuple.

    FRIK-A-FRAK

    02 h 04, le 30 août 2019

Retour en haut