X

Liban

« Ktir Salbeh Show » renvoyé sous pression du Hezbollah ?

Libertés

Des versions contradictoires circulent depuis le week-end au sujet de la subite annulation du spectacle « Ktir Salbeh Show » qui était prévu dans un village de la région de Bint Jbeil, fief du Hezbollah.


14/08/2019

Après l’annulation, il y a quelques jours, du concert de Mashrou’ Leila à Byblos, la censure religieuse a-t-elle frappé à nouveau ? Une représentation du groupe satirique « Ktir Salbeh Show », prévue dans un restaurant de Bourj Qalaway (Bint Jbeil), a été annulée dernièrement dans des circonstances obscures. Certains dénoncent des pressions exercées par le Hezbollah, le parti chiite étant très influent dans la région. Sauf que les comédiens concernés et le propriétaire du restaurant nient ces informations.

Des versions contradictoires circulent sur le sujet depuis le week-end dernier, après que l’affaire a été rendue publique sur Facebook par la journaliste Nada Ayoub qui dénonce une atteinte flagrante à la liberté d’expression. Contactée par L’Orient-Le Jour, Mme Ayoub affirme avoir confirmation de source sûre, qu’elle ne dévoile pas, des pressions exercées par le Hezbollah sur le propriétaire du restaurant, Moustapha Noureddine.

« Une personne affiliée au Hezbollah a demandé au restaurant d’annuler le spectacle à cause de la tenue des actrices et des blagues à caractère sexuel qui ponctuent la représentation. Le restaurant a dû payer 1 500 dollars à la troupe en compensation », indique Nada Ayoub. La troupe de « Ktir Salbeh Show », composée d’Élie Raï, Hussein Mokaddem, Antoinette Akiki, Dolly Hélou, Laurice Nassour et Sultan Dib, devait se produire dans le restaurant Jabalna à Bourj Qalaway, à une date non précisée.

Interrogé par la chaîne LBCI en début de semaine, le propriétaire du restaurant a démenti avoir annulé le spectacle à la demande du Hezbollah. Il a toutefois évoqué des « restrictions imposées par la charia » et révélé avoir demandé que l’actrice Dolly Hélou ne se produise pas sur scène avec le reste de la troupe.

« M. Noureddine a ensuite changé de version lors d’une interview sur la chaîne al-Jadeed en disant que l’annulation a eu lieu parce qu’il n’y avait pas assez de spectateurs, indique Nada Ayoub à L’OLJ. Le Hezbollah ne demande jamais officiellement des annulations, mais c’est lui qui représente l’autorité (dans la région). Il fait ce genre de demandes de manière indirecte et les commerçants obtempèrent pour ne pas avoir de problèmes », ajoute-t-elle.

Pour rappel, une soirée poétique dédiée au poète palestinien Mahmoud Darwiche avait été annulée au début du mois d’août à Nabatiyé parce qu’un joueur de « tabla » (instrument de percussion) accompagnait les artistes, ce qui est considéré par les rigoristes comme portant atteinte à la religion.

Nada Ayoub indique avoir été la cible ces derniers jours d’une campagne de dénigrement sur Facebook de la part de partisans du parti chiite. Son compte a également été massivement dénoncé par des internautes en vue de sa fermeture par la plate-forme. « Certains m’ont accusée de vouloir écrire un scoop et ont mis ma crédibilité en doute. D’autres ont dit que je ne devrais pas être autorisée à dépasser Saïda », a confié la journaliste, signifiant par là qu’elle était persona non grata dans les régions chiites.



(Lire aussi : À Hamra, mobilisation inédite « pour la liberté d’expression »)



« Aucune pression n’a été exercée »
Contacté par L’OLJ, le président de la municipalité de Bourj Qalaway, Youssef Noureddine, estime que le sujet « a pris plus d’ampleur qu’il ne méritait ». « Aucune pression n’a été exercée sur personne. Nous obéissons à la loi », souligne M. Noureddine, qui affirme que le spectacle a été annulé « faute d’avoir pu ramener un grand nombre de spectateurs ».

« Le propriétaire du restaurant a également dû annuler un concert de Ali Attar, un chanteur de chants religieux islamiques, pour les mêmes raisons. Ce qui prouve qu’il n’y a nullement atteinte à la liberté d’expression, puisque même un spectacle de chants religieux a été déprogrammé à cause de la situation économique », estime le président de la municipalité.

« Le restaurant a déjà accueilli les comédiens Hicham Haddad et Wissam Sabbagh », ajoute M. Noureddine, qui insiste sur le caractère touristique du village et de la région. Il dit comprendre par ailleurs « les peurs de certains au sujet de la répression des libertés ».

La société Key Productions, qui produit le spectacle « Ktir Salbeh Show », a publié lundi un communiqué dans lequel elle a réfuté toute allégation de pressions partisanes. « Le spectacle a été annulé pour des raisons relatives au propriétaire du restaurant. Cette annulation n’a aucun rapport avec le contenu du spectacle que la troupe joue partout au Liban sans problème, indique le texte. Nous n’avons pas reçu d’argent en compensation de l’annulation et sommes étonnés de l’ampleur prise par le sujet », poursuit le communiqué.



Lire aussi

Une photo de Jad Ghorayeb suscite des réactions violentes sur Facebook

À Ehden, un appel à défendre la liberté d’expression et à lutter par la culture

Le groupe Within Temptation annule son concert à Jbeil en solidarité avec Mashrou' Leila


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,OBSCURANTISME S,IMPOSE AUJOURD,HUI DANS LES REGIONS ET DEMAIN ESSAYERA DE S,IMPOSER SUR TOUT LE PAYS. QUE DIEU EN GARDE LE LIBAN.

BOSS QUI BOSSE

Ca finit en eau de bouillon ..

Tina Chamoun

Facile d'agiter la menace du grand méchant loup qui protège le sud du Liban. Mais un coup d'oeil au tweet de Hicham Haddad qui s'est produit avec ses compères dans plusieurs villes et villages du sud chiite dément largement cette intox. Leur show avec blagues salaces et actrice très peu vêtue n'a subi aucune pression et a même été très bien accueilli !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le sort des consultations parlementaires tributaire de Hariri... et de la rue

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants