Le village préféré des Libanais - 2019

Dix villages en lice pour une 4e édition festive et haute en couleur

Village préféré des Libanais
11/07/2019

Après Akkar el-Atika, Sir el-Denniyé et Bkassine, qui remportera le titre de « Village préféré des Libanais » pour l’année 2019 ? Pour cette 4e édition de ce grand concours, soumis au vote exclusif du public et parrainé par Fransabank, dix villages sont en lice : Amchit, Barouk, Baskinta, Bécharré, Cana, Ghazir, Hermel, Hebbariyé, Machghara et Qobeyat. Ces villages se fixeront pour objectif dans les prochains jours de tenter de se faire une place dans le cœur des Libanais.

Fort du succès des premières éditions, le concours du Village préféré des Libanais revient ainsi en force pour la 4e année consécutive. Cette nouvelle édition, qui s’annonce aussi plaisante que les précédentes, a été officiellement lancée hier soir en grande pompe au cours d’une cérémonie organisée à l’Université américaine de Beyrouth (AUB), dans les locaux de l’unité de l’environnement et du développement durable (ESDU), relevant de la faculté d’agriculture et de science des aliments (FAFS). Étaient notamment présents à la cérémonie les députés Nadim Gemayel, Eddy Maalouf et Élias Hankache, ainsi que l’ancien député et ministre Michel Pharaon, l’un des principaux promoteurs du tourisme interne au Liban.

Dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, M. Pharaon a d’ailleurs mis l’accent sur le fait que « le tourisme rural est un net succès » sur le plan interne. L’ancien ministre du Tourisme a relevé dans ce cadre que « L’Orient-Le Jour est le vecteur le plus important pour la promotion de la culture et pour le développement », relevant en outre que près de 170 000 personnes avaient voté lors de la compétition de l’année dernière.

Le président de l’AUB, Fadlo Khuri, a également prononcé une courte allocution dans laquelle il a notamment évoqué la question de l’émigration, déplorant en outre le fait que « les zones rurales et l’agriculture » soient globalement négligées. « Nous avons une responsabilité à assumer envers les jeunes dans les villages », a ajouté le président de l’AUB.

M. Chady Hamadé, directeur de l’ESDU, a souligné de son côté que la cérémonie de lancement a été organisée à l’AUB « car 50 pour cent des étudiants de l’Université américaine sont francophones ». Et M. Hamadé de préciser que l’ESDU qu’il dirige « aspire à voir naître des villages plus écologiques ».

Prenant de son côté la parole, Mme Dania Kassar, responsable marketing et de communication de la Fransabank, a souligné la volonté de son établissement de « continuer à mettre en valeur la beauté des villages et promouvoir le tourisme rural ».

Enfin, Ziyad Makhoul, ancien rédacteur en chef de L’OLJ, a exhorté les Libanais à visiter des villages tels que Akkar el-Atika, Douma, Ehden, Jezzine et d’autres, soulignant que depuis le lancement de cette compétition du Village préféré des Libanais, « un hôtel a ouvert à Akkar el-Atika (qui a remporté la compétition il y a trois ans) et les touristes reviennent à Sir el-Denniyé » (vainqueur il y deux ans).

Notons que l'événement a été planifié par Tarte aux Poires et avait pour partenaires, Tipplers, Atelier de Sue, Tinol et Some Place Green.



(Pour mémoire : Bkassine, village préféré des Libanais pour 2018)



Buffet, ateliers et musique !
La cérémonie d’hier soir a donné l’occasion à chacun des villages participants de tenter de charmer le public par tous les moyens afin d’accroître autant que faire se peut le nombre de votes en sa faveur. Sur leurs stands, les dix localités en lice ont mis en évidence ce qui fait leur particularité : lieux de culte, nature, patrimoine, agriculture, travaux manuels, plats traditionnels…

Ouvert au public depuis l’année dernière, le lancement du concours a attiré un grand nombre de personnes. Les visiteurs ont pu notamment déguster les spécialités culinaires des dix villages participants.

Pour souligner tout le soutien de la compétition aux produits du terroir, l’événement a accueilli un stand géré par la Food Heritage Foundation qui présentait de la « mouné », ces délicieuses confections culinaires artisanales qu’ont préparait dans les village en prévision de l’hiver.

Un atelier de travail manuel et de peinture sponsorisé par Tinol ainsi qu’un atelier de jardinage avec Some Place Green ont fait le bonheur des grands et des petits.

Le public a pu profiter, à partir de 20h, d’une belle soirée musicale. Au programme, une série de concerts qui ont fait danser tout le monde jusqu’au bout de la nuit. Marie Abou Khaled, une artiste de la 3e édition du concours Génération Orient, organisé par L’OLJ, a enchanté l’assistance avec son gracieux chant de sirène. Le groupe Saxitoxin a ensuite pris la relève, suivi de Hadeel & Jo, puis de la chanteuse Maria Achkar, accompagnée des guitaristes Tarek Sarkis et Freddy Abi Nasr. La soirée a été clôturée par une belle performance de Pandora’s Sox, un groupe formé par des lycéens très prometteurs.



Pour voter pour votre village préféré, les règles sont simples. La participation au vote est ouverte à toute personne résidant au Liban ou à l’étranger, sans aucune obligation d’achat. Connectez-vous sur la page « Le Village préféré des Libanais » du site de L’Orient-Le Jour, accessible à l’adresse suivante : www.lorientlejour.com/village. Chaque participant pourra voter une seule fois. Le vote est ouvert du 10 au 28 juillet 2019. À vos votes, prêts, partez!

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.