Le village préféré des Libanais - 2019

Et le village préféré des Libanais est... Qobeyat !

Concours
OLJ
29/07/2019

Le Akkar est de nouveau à l’honneur, pour la quatrième édition de notre concours « Le village préféré des Libanais ». Avec une large avance sur ses concurrents, c’est en effet Qobeyat qui a décroché le titre. Après la victoire de Akkar el-Atika (2016), cette région a, une nouvelle fois, montré son extraordinaire capacité de mobilisation quand il s’agissait de porter un de ses villages. Lors des deuxième et troisième éditions, en 2017 et 2018, le Akkar n’était pas représenté et la victoire est allée à Sir el-Denniyé (2017), également au Liban-Nord, puis à Bkassine (2018), dans la région de Jezzine. « Nous étions convaincus, au fond de nous-mêmes, que Qobeyat allait l’emporter, car nous avons travaillé du matin au soir durant plusieurs semaines », a déclaré, hier soir, Laurette Daher, membre du conseil municipal.


(Reportage : Élu « village préféré des Libanais » 2019, Qobeyat exulte)


À la fermeture des opérations de vote, hier à minuit, les résultats étaient les suivants :

114 903 votes ont été enregistrés.

Qobeyat : 55,3 % des voix

Barouk : 27,2 % des voix

Bécharré : 4,6 % des voix

Baskinta : 3,6 % des voix

Hebbariyé : 2,3 % des voix

Amchit : 2,2 % des voix

Cana et Ghazir, à égalité : 1,3 % des voix chacun

Machghara : 1,2 % des voix

Hermel : 1,1 % des voix

Cette année, votre mobilisation pour ce concours qui célèbre les villages libanais a été particulièrement remarquable : vous avez été deux fois plus nombreux que l’année dernière à voter. Nous vous remercions pour votre engagement pour ces villages qui composent le riche tissu du Liban.

Nous ne vous cacherons pas, néanmoins, que la fête a été un peu gâchée par deux opérations de fraude dans le vote. La première opération de fraude consistait en l’utilisation de diverses applications permettant de générer des numéros de téléphone aux États-Unis et au Canada. La deuxième opération, autrement plus sophistiquée, consistait en un contournement de notre processus d’authentification par code envoyé par SMS en soumettant le vote frauduleux via d’autres pages du site de L’Orient-Le Jour n’ayant rien à voir avec le processus et n’étant pas corrélées au mécanisme de vote pour le concours. Ce qui a abouti à des votes non corrélés à des numéros valides. Face à ces deux opérations, détectées grâce à notre développeur WhiteBeard, nous avons été contraints, pour préserver l’équité de notre concours, d’annuler les votes frauduleux ainsi repérés. Nous avons également noté que les occurrences des piratages étaient reliées à une explosion des voix en faveur de Barouk, dont la municipalité a été informée à la fois des fraudes et de l’annulation des votes frauduleux.


(Relire ici, notre reportage : Qobeyat, et l'air pur à pleins poumons)


Une municipalité dont nous tenons à souligner qu’elle a montré un engagement exemplaire dans ce concours et dont nous savons que nombre d’administrés ont voté en toute honnêteté pour leur village. Des votants honnêtes lésés par les fraudeurs.

Dans un communiqué, la municipalité de Barouk a souligné qu’elle exprimait des réserves quant à l’issue du vote, tout en saluant le vainqueur et en appelant à ce que les prochains concours de ce type soient « mieux organisés et plus disciplinés ».

Dans la course contre les fraudeurs, ces derniers ont effectivement pu avoir, à certains moments, un temps d’avance sur nous cette année. Nous en prenons acte pour les prochaines éditions.

Nous tenons aussi à remercier, et saluer, tous ceux qui ont lu nos reportages et voté ainsi que chacune des dix municipalités qui a bien voulu participer à cette 4e édition du « Village préféré des Libanais », un concours en partenariat avec Fransabank. Un concours gratuit, dont le gagnant reçoit un trophée, et visant à porter haut la richesse et la diversité des villages libanais.



Lire aussi
Dania Kassar : Il est important pour nous que les Libanais soient fiers de leur pays


Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Patricia Mounayer

Je vous remercie Honneur et Patrie de ce message mentionnant mon grand-père Charles Daher. Est-il possible de vous contacter ?

Daher Liliane

Bonjour
Je suis émue suite au message de votre correspondante qui a connu mon père Charles daher de kobeyat je la remercie de tout mon cœur pour cette attention.
Liliane daher

Honneur et Patrie

Nonagénaire originaire de Sarba (Kesrouan), je vis à Paris depuis 1975, je présente toutes mes félicitations pour le choix de Kobeyat, village héroïque du Akkar qui, de tout temps, fournissait le tiers des Troupes spéciales puis de l'Armée libanaise.
Je n'ai pas vraiment connu Kobeyat, je ne faisais que y passer depuis 1961 pour aller chasser les tourterelles à la presqu'île de Béqayaa.
La raison de mes compliments est plutôt sentimentale car j'ai eu la chance d'avoir connu trois de ses fils engagés dans l'armée française. Leur escadron le GRML (Groupe de reconnaissance motorisé au Liban) était installé à la pinède de Kaslik, l'adjudant-chef Charles Daher, les caporaux-chefs Elias el-Hage et Issa Chidiac, devenu prêtre.
A leurs descendants et à Laurette Daher vont mes souvenirs et mes applaudissements.

Chaccal Marie Hélène

Decidement la fraude est genetique chez nous. Elle est surprenante dans un concours a l’esprit aussi sportif .

NAUFAL SORAYA

Mabrouk!