Le village préféré des Libanais - 2019

Élu « village préféré des Libanais » 2019, Qobeyat exulte

Reportage

La localité a récolté 55,3 % des voix. Ses habitants ont manifesté hier leur joie et leur fierté d’avoir décroché ce titre.

30/07/2019

À peine cinq minutes d’entretien sont passées, et déjà, le téléphone se remet à sonner. « Cela n’arrête pas depuis ce matin », déclare, d’un air enjoué, Laurette Daher, élue municipale à Qobeyat. Ce village du Akkar est devenu, dimanche à minuit, le « village préféré des Libanais » après avoir remporté haut la main la quatrième édition de cette compétition annuelle organisée par L’Orient-Le Jour en partenariat avec Fransabank.

Une première célébration « organisée dimanche soir à la va-vite pour marquer cette victoire », selon la responsable municipale, n’en a pas moins été mémorable : feux d’artifice, tambours libanais et convois de voitures conduites par une jeunesse hautement mobilisée, pour le plus grand bonheur des habitants. « Nous étions convaincus, au fond de nous-mêmes, que le village allait l’emporter, car nous avons travaillé du matin au soir durant plusieurs semaines », poursuit Laurette Daher, avant d’être interrompue par des klaxons qui retentissent pour la saluer en ce dimanche soir de fête. « Nous espérons que cette victoire accroîtra encore plus la fréquentation de notre village, même si notre objectif premier était de le valoriser », affirme-t-elle.


(Relire, ici, notre reportage : Qobeyat, et l'air pur à pleins poumons)


Qobeyat remporte donc l’édition 2019 du « Village préféré des Libanais », succédant à Akkar el-Atika en 2016 (ce qui en fait donc la seconde localité lauréate de ce caza-mohafazat à l’extrême nord du pays), Sir el-Denniyé en 2017 (Denniyé, Liban-Nord) et Bkassine en 2018 (caza de Jezzine, au Sud). Le village a récolté plus de 55,3 % des 114903 votes de l’ensemble de la compétition (qui comptait neuf autres villages).

Barouk arrive en deuxième position du concours, avec 27,2 % des votes, puis Bécharré avec 4,6% des voix.


Dimanche soir, le président de la municipalité, Abdo Abdo, a remercié « les habitants de Qobeyat et du Akkar, résidants sur place ou à l'étranger ». Il a dédié la victoire du village « aux enfants et aux jeunes qui sont le futur » de la localité, et à l'armée libanaise, qui fêtera jeudi son 74e anniversaire. M. Abdo a espéré qu’à l’avenir, ce sera également un village du Akkar qui remportera la compétition, « parce que toutes les localités du Akkar se soutiennent ». « L'union fait la force », a-t-il encore déclaré.

Qobeyat se caractérise par une nature vierge magnifique, dont une réserve naturelle, un patrimoine religieux historique impressionnant et un sens de l’urbanisme peu commun dans les localités libanaises. L’écotourisme s’y pratique depuis de nombreuses années et les efforts de préservation du patrimoine historique et naturel y sont constants. Par ailleurs, comme pour Akkar el-Atika il y a quatre ans, le mohafazat entier s’est mobilisé pour tenter de faire gagner le village, faisant preuve d’une solidarité hors normes.

Parmi les équipes chargées de maintenir le rythme du vote pour le village durant les 18 jours de vote, il y a Sandy Mikhael, une étudiante en gestion de 24 ans. Elle n’a pas hésité une seule seconde à se mobiliser pour défendre le patrimoine de son village.


L'ambiance était festive, dimanche soir, à Qobeyat. Photo Rodrigue Zaher


« Mon sang est qobeyatien », dit-elle, tout sourire, en ce dimanche soir, expliquant n’avoir formé « qu’une seule main » avec ses amis durant ces semaines à arpenter les alentours pour récolter les votes favorables à son village natal. « Nous avons lancé un appel sur Facebook et WhatsApp, mais beaucoup de jeunes sont venus d’eux-mêmes nous prêter main forte », confirme Laurette Daher. « Ils forment une véritable famille », ajoute-t-elle.Aziz Mikhael, doctorant en chimie, fait lui aussi partie de cette « extraordinaire aventure humaine », comme il la qualifie. « Des groupes de scientifiques, dont des chimistes, viennent régulièrement au village pour mener des recherches sur son importante végétation, explique-t-il. J’ai toujours dit que les arbres sont les poumons du monde, je suis donc extrêmement ravi que notre environnement soit enfin reconnu à sa juste valeur. »

Pour sa part, Laurice Kodeih, 70 ans, véritable icône de Qobeyat depuis qu’elle a reconstruit par ses propres efforts l’église Mar Challita qui n’était que ruines, déclare, émue aux larmes : « C’est une grande fierté que le village l’emporte. »


Tout un village célébrant à l’unisson

La célébration en bonne et due forme a commencé peu après 20h. Les votes de la compétition ne devaient être officiellement clos qu’après minuit, mais l’avance du village était si confortable que sa victoire ne faisait aucun doute dimanche en soirée. Spontanément, les habitants de Qobeyat se sont retrouvés dans les rues : des centaines se sont dirigés vers la place centrale du village avec leurs voitures. Face à l’ampleur de la foule, ils ont dû abandonner leur véhicule là où ils le pouvaient avant de finir à pied. D’autres observaient la scène de leurs balcons, ou encore étaient attablés à la terrasse d’un café. Pratiquement tout le village se sentait concerné par cette victoire qu’ils célébraient à l’unisson.

Dimanche soir, à Qobeyat, l’ambiance était résolument à la liesse : applaudissements, rires, cris, chants… Qobeyat a célébré sa victoire par un somptueux feu d’artifice qui a duré plusieurs minutes. Des chevaux ont été mobilisés à cette occasion, alors qu’un groupe jouait de la musique traditionnelle, félicitant les habitants du village au micro. Des Libanais de la diaspora originaires de Qobeyat, rentrés au village le temps des vacances, étaient aussi de la partie, et ont allégrement partagé le bonheur des habitants du village.

La victoire de Qobeyat a été le fruit d’un effort commun principalement déployé par les jeunes du village. Et ceux-ci restaient mobilisés dimanche soir, arborant fièrement un T-shirt avec une inscription appelant à voter pour leur village, qu’ils n’étaient apparemment pas pressés de changer !


Les résultats pour chaque village sont ici


Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C- F- Contributions et Interprétations

Avec Qobeyat, de tout cœur, et les habitants de Aandket sont également ravis. A Aandket sa voisine, où j’ai passé d’agréables moments. Félicitations.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QOBEYAT... UN COIN DE PARADIS ! FELICITATIONS CHALEUREUSES.

Gebran Eid

FÉLICITATION DE TOUT COEUR

libanais étranger au liban

Mabrouk alors.