X

À La Une

Affrontements dans le nord-ouest de la Syrie : au moins 45 combattants tués

Conflit

Les combats intenses ont été déclenchés après une contre-attaque lancée à l'aube par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS) dans le nord de la province de Hama et déjouée par les forces du régime.

OLJ/AFP
18/06/2019

Au moins 45 combattants ont péri mardi dans des affrontements entre les forces prorégime et les jihadistes, épaulés par des rebelles, dans le nord-ouest de la Syrie en guerre, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les combats intenses, déclenchés après une contre-attaque lancée à l'aube par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS) dans le nord de la province de Hama, ont coûté la vie à 31 jihadistes et combattants rebelles ainsi qu'à 14 membres des forces prorégime, selon l'OSDH. Les forces du régime ont déjoué l'attaque", a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

L'agence de presse officielle SANA a confirmé l'échec de l'opération menée par les jihadistes.

Les combats avaient connu un répit ces dernières 24 heures, après de violents affrontements ayant tué samedi plus de 35 combattants dans les deux camps. Mais les raids aériens sur le nord de Hama et la province voisine d'Idleb ont repris mardi, tuant un civil dans le sud d'Idleb, selon l'OSDH. Ce regain de violence intervient après la mort dimanche soir de 12 civils dans un secteur tenu par le régime sous le coup de frappes menées par les insurgés.



(Lire aussi : À Idleb, « on creuse des tombes, sans même savoir pour qui »)



Ces dernières semaines, la province d'Idleb a été la cible de bombardements quasi quotidiens du régime syrien et de son allié russe. Cette région qui échappe toujours au contrôle de Damas, avait pourtant fait l'objet d'un accord sur la création d'une "zone démilitarisée" en septembre dernier entre Moscou et Ankara, ayant permis d'éviter une offensive d'envergure.

Cette poussée de violence, dans une région où vivent environ trois millions de personnes, a fait plus de 400 morts civils depuis fin avril, selon l'OSDH, et déplacé 270.000 personnes, d'après l'ONU.

Quelque 700 combattants rebelles et jihadistes ont également péri dans les affrontements et les bombardements, contre environ 570 soldats de l'armée syrienne et leurs alliés au cours de cette période, d'après l'Observatoire.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a déjà fait plus de 370.000 morts et plusieurs millions de déplacés.



Lire aussi

Pas encore de cessez-le-feu à Idleb, selon Ankara

La révolution syrienne dit adieu à son « oiseau chanteur »

Combats entre régime et jihadistes près d'Idleb : au moins 101 morts

En Syrie, la mort sans bruit et sans effusion

Les raids meurtriers à Idleb, prélude à une offensive majeure ?

À Idleb, la révolution par le théâtre de Walid el-Rached

Le régime syrien poursuit sa politique de la terre brûlée à Idleb

Idleb n’est pas Alep, mais...le commentaire d'Anthony Samrani

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le point

Vous écrivez "pro-régime" sans très-d'union et dans la phrase suivante les forces du "régime". Donc on sait plus qui a fait quoi au juste.

Je pense qu'il s'agit de l'armée régulière de l'Etat syrien reconnu par l'ONU ou éventuellement de l'armée avec les alliés de la Syrie ? peut-être pas? nationaux ou étrangers?, c'est à vous de nous dire.

Ecrire "régime" est péjoratif car il est en place depuis 50 ans.

Je pense que les mots imagés ne rendent pas toujours service à l'information.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants