X

À La Une

Les pasdaran dénoncent la guerre psychologique américaine

Iran

Un haut gradé des Gardiens de la révolution, Amirali Hajizadeh, estime que la présence militaire américaine dans le Golfe, qui était jusqu'alors une menace, est désormais une chance.

OLJ/Reuters
12/05/2019

Les Etats-Unis ont lancé une guerre psychologique au Moyen-Orient, a dénoncé dimanche Hossein Salami, le commandant en chef des Gardiens de la révolution, le corps d'élite des forces armées iraniennes, a déclaré un porte-parole parlementaire. "Le commandant Salami a présenté l'analyse selon laquelle les Américains ont lancé une guerre psychologique, parce que les allées et venues de leurs forces dans la région sont finalement chose commune", a dit le porte-parole.

Le secrétariat américain à la Défense a approuvé vendredi un nouveau déploiement de missiles Patriot au Moyen-Orient. Cette décision est intervenue après celle d'envoyer un groupe aéronaval et des bombardiers dans la région, afin de signaler clairement à Téhéran que toute attaque contre les intérêts de Washington ou de ses alliés serait sanctionnée, expliquait dimanche le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton.

Un haut gradé des Gardiens de la révolution, Amirali Hajizadeh, a estimé dimanche que la présence militaire américaine dans le Golfe, qui était jusqu'alors une menace, était désormais une chance. "Un porte-avions qui a au moins 40 à 50 appareils et 6.000 hommes à son bord était pour nous une grave menace par le passé, mais aujourd'hui, les menaces se sont transformées en chances", a dit le chef de la division aérospatiale des Gardiens, cité par l'agence de presse iranienne Isna, en ajoutant que "Si les Américains font un geste, nous les frapperons à la tête".


Lire aussi

Le Pentagone accentue sa pression militaire sur l'Iran

Les pasdaran : de simple milice révolutionnaire à protecteurs du régime des mollahs

Le général Hossein Salami, nouveau chef des Gardiens de la Révolution

Les pasdaran terroristes ? Une décision avant tout symbolique

Les pasdaran sur la liste des organisations terroristes : quel impact sur le Liban ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

YIALLI TIZOU BTER3A BEDDA HAKK !

L’azuréen

Just do it darling !

Bery tus

mais dit donc pourquoi encore parler parler parler … agissez !!! si vous agissez alors je pense que le monde arabe commencera a re-evaluer vos propos et la valeur ajoutes ..


mais tant que se sera que du bavardage alors SVP taisez vous une fois pour toute et ce sera a vous de re-evaluer votre strategie

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

NOUS LES FRAPPERONS A LA TETE DIT-IL... IL FAUT QU,ON VOUS LAISSE LA CHANCE DE FRAPPER ET COMMENT LE FAIRE SI VOUS L,ETES LES PREMIERS FRAPPES ? L,AVEZ-VOUS PENSE ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants