Spécial Orientation professionnelle / Édition 4

L’ingénieur industriel : optimiser les systèmes de production et les ressources humaines

Photo Bigstock

02/04/2019

Comme son nom l’indique, l’ingénieur industriel vise à optimiser les performances des industries dans différents secteurs, se chargeant non seulement des systèmes de production, des processus de travail et des services, mais aussi des ressources humaines.

Nature du métier

L’ingénieur industriel s’occupe de « la conception, de l’amélioration et de l’installation de systèmes bien intégrés qui regroupent les employés, les matériaux, les informations, les équipements et l’énergie », indique Marc Haddad, ingénieur industriel. « Son objectif est de minimiser les efforts et les coûts, tout en optimisant la production, la qualité des produits et la productivité des travailleurs », précise-t-il. Cet enseignant à l’école de génie de la LAU donne ainsi l’exemple d’un environnement hospitalier où l’ingénieur industriel va améliorer la conception de la salle d’urgence et modifier les procédures de collecte des données des patients de manière à réduire le temps d’attente et améliorer la qualité du service, et ce sans coûts supplémentaires.

L’ingénieur industriel s’occupe donc de la phase d’industrialisation d’un produit dans le but d’améliorer les processus de travail, dans n’importe quelle industrie, tout en conciliant les différents aspects humains, économiques et technologiques. Il est en outre en chargé de l’exécution de différents types d’activités, dont l’évaluation « de l’état d’un système à l’aide de méthodes et d’outils tels que les études de temps et de mouvement, afin d’identifier les problèmes ou les possibilités d’amélioration du système en question », explique Marc Haddad.

Par ailleurs, l’ingénieur industriel va concevoir « différents modèles du système, à l’aide d’outils tels que la conception assistée par ordinateur, la formulation analytique, la programmation informatique et/ou la simulation, afin de représenter le fonctionnement de ce système », poursuit-il.

Comme troisième étape, l’ingénieur industriel utilisera « ces modèles pour identifier et tester différentes stratégies d’amélioration ». « La dernière étape consiste à sélectionner et à mettre en œuvre les améliorations permettant de d’optimiser les avantages au moindre coût », relève notre interlocuteur.

Les aptitudes et les compétences requises

Un ingénieur industriel doit posséder un esprit de synthèse, une rigueur scientifique, un bon jugement et un sens logique qui vont l’aider dans la résolution de problèmes. En effet, « il doit pouvoir analyser une situation complexe pour identifier les problèmes et les solutions potentielles, souligne Marc Haddad. Cela nécessite de bonnes compétences en mathématiques et en raisonnement analytique ».

La créativité et l’ingéniosité sont également des qualités indispensables dans la conception de produits ou de solutions.

En outre, afin de créer des produits sans faire d’erreurs, il faut également être minutieux, précis et posséder un bon sens de l’observation.

Attiré par la technologie et son évolution, à l’affût des développements scientifiques, cet ingénieur s’intéresse à « la programmation et maîtrise des logiciels informatiques pour effectuer des travaux scientifiques ».

Enfin, « un bon ingénieur industriel doit aimer travailler avec les autres, qu’ils soient des collègues ou des clients, car les problèmes de processus affectent généralement les personnes et nécessitent du travail en équipe pour les résoudre. Les compétences sociales sont donc essentielles », estime Marc Haddad.

Les difficultés et les défis

Selon ce spécialiste, les défis dépendent de l’industrie dans laquelle travaille un ingénieur industriel. Par contre, « les défis typiques portent sur la nécessité d’accomplir le travail dans un temps très court, avec des contraintes sur la quantité ou sur les ressources disponibles, comme l’argent ou les personnes ».

L’ingénieur industriel sera confronté par ailleurs à « des difficultés pour obtenir les informations nécessaires et les données dont il a besoin afin de comprendre et d’améliorer un système ».

Les débouchés

Les ingénieurs industriels travaillent dans divers secteurs, allant de la fabrication à l’ingénierie et la sous-traitance, qui emploient normalement le plus grand nombre d’ingénieurs industriels, en passant par les industries de services, telles que la logistique, les transports, la santé, le conseil aux entreprises et même les banques.


Lire notre spécial Orientation professionnelle ici

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants