Spécial Orientation professionnelle / Édition 4

Les conditions d’accès à une carrière militaire

02/04/2019
Pour certains jeunes, qu’ils soient déjà diplômés ou pas, une carrière militaire pourrait être tentante. Or il existe certaines conditions dont il faudrait être au courant avant de se présenter à l’École militaire, comme le précisent les indications fournies par la direction de l’information du commandement de l’armée.

Conditions générales :

Le candidat à une carrière militaire doit réunir les conditions suivantes :

- Être détenteur d’un baccalauréat libanais (suivant l’ancien cursus) ou d’un diplôme de lycée officiel (suivant le nouveau cursus), avec une moyenne de 12/20 au moins, ou son équivalent reconnu officiellement.

- Être libanais depuis plus de dix ans.

- Avoir un casier judiciaire vierge de toute condamnation pour un délit de quelque nature que ce soit, ou alors avoir bénéficié d’une amnistie.

- Être célibataire, veuf ou divorcé, sans enfants.

- Avoir une conduite exemplaire et morale saine, sans addiction à l’alcool, aux drogues ou aux jeux de hasard.

- Être prêt à signer un contrat d’engagement pour la période réglementaire suivant le domaine militaire choisi.

- Se désengager, dès la date d’enrôlement, de tout parti, association ou syndicat auquel le candidat était affilié, à l’exception des ordres professionnels, et s’engager à ne plus assister aux réunions de l’un ou l’autre de ces organismes.

- Ne pas avoir subi d’opération chirurgicale pour un don d’organes et s’engager à ne pas le faire durant toute la période de service.

Conditions particulières requises :

A. Armée de terre, direction générale des Forces de sécurité intérieure, Direction générale de la Sûreté générale, direction générale de la Sécurité de l’État, Direction générale des douanes :

- Être âgé entre 18 et 22 ans pour les civils, ne pas avoir dépassé les 23 ans pour les conscrits actuels, ni les 24 ans pour les militaires déjà en service.

- Détenteur d’un baccalauréat ou de tout diplôme équivalent, avec une moyenne de 12/20 au minimum, ou note équivalente.

- Lorsque le ministère de la Défense–commandement de l’armée annonce l’ouverture des candidatures à l’intention des élèves-officiers détenteurs de diplômes universitaires ou de tout autre diplôme équivalent officiellement reconnu, la limite d’âge devrait alors être de 24 ans.

- Il revient au commandement de l’armée d’approuver les candidatures de candidats détenteurs de baccalauréats techniques dans des spécialisations qui seront déterminées chaque année.

B. Armée de l’air

Conditions pour être admis comme élève-officier :

- Avoir 18 ans au moins.

- Être détenteur d’un baccalauréat libanais ou équivalent avec une moyenne de 12/20 au minimum.

Élève-officier contrôleur aérien ou technique (mécanique, électronique, armes de l’air)

- Les mêmes conditions que celles de la candidature pour l’armée de terre s’appliquent.

- Un nombre limité est admis chaque année.

C. La marine

Conditions pour être admis comme élève-officier ingénieur :

Les mêmes conditions que celles de la candidature pour l’armée de terre s’appliquent ici, auxquelles il faut ajouter :

- Être détenteur d’un baccalauréat scientifique ou équivalent, avec une moyenne de 12/20 au minimum.

- Avoir mené des études préparatoires universitaires en mathématiques, physique ou chimie, durant deux ans au minimum, en vue de passer le concours d’entrée aux écoles de génie, ou ayant réussi une première année préparatoire dans l’une des écoles de génie.

Conditions pour être admis comme élève-officier de marine :

Les mêmes conditions que pour l’armée de terre, à l’exception de la nécessité d’être détenteur d’un baccalauréat scientifique avec une moyenne de 12/20 au minimum. Les postulants pour les candidatures aux élèves-officiers détenteurs de diplômes universitaires ont une limite d’âge de 24 ans.

Un aperçu des spécialisations dans l’armée :

Armée de terre

Infanterie ; blindés ; artillerie ; génie de combat ; circulation ; logistique ; antiblindés ; défense aérienne.

Armée de l’air

Officier pilote ; officier contrôleur aérien ; officier technicien en mécanique d’aviation ; officier technicien en électronique d’aviation (ces deux dernières spécialisations sont enseignées à l’Université de Balamand).

Marine

Officier de marine ; officier technicien en mécanique ; officier technicien en électronique (ces deux dernières spécialisations sont enseignées à l’Université de Balamand).


Lire notre spécial Orientation professionnelle ici

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants