Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Fadlallah : La "cacophonie" n'affectera pas notre lutte contre la corruption

Le Conseil islamique supérieur chérié prend la défense de l'ancien Premier ministre Fouad Siniora.

Le député Hassan Fadlallah, chargé par le Hezbollah du suivi du dossier de la corruption. Photo d'archives ANI

Le député Hassan Fadlallah, membre du Hezbollah, a affirmé que sa formation allait poursuivre sa lutte contre la corruption, en dépit de la "cacophonie", en allusion à peine voilée à l'ancien Premier ministre Fouad Siniora et ses soutiens, qui s'estiment visés par le parti chiite qui l'accuse, sans le nommer.

Nous allons poursuivre notre parcours dans la lutte contre la corruption, car des objectifs primordiaux ont été atteints.", a dit le député chiite, lors d'une réunion avec des enseignants, autour d'un petit-déjeuner organisé par la fédération des municipalités de Bint Jbeil au Liban-Sud. "Toute cacophonie, d'où qu'elle provienne, ne changera rien à la décision du Hezbollah, car ceux qui nous connaissent savent que lorsque nous faisons face à des difficultés et des obstacles, nous ne reculons pas", a-t-il ajouté. Hassan Fadlallah a dans ce contexte insisté sur l'importance d'adopter des politiques monétaires d'austérité, sans que cela ne touche les classes défavorisées.

Pour sa part, le Conseil islamique supérieur chérié, qui s'est réuni sous la présidence du mufti sunnite de la République, le cheikh Abdellatif Deriane, a pris la défense de Fouad Siniora, estimant que les allusions à sa personne équivalent à de la calomnie. "La lutte contre la corruption doit se faire dans un cadre légal et les corrompus doivent être sanctionnés sur la base de critères clairs et de documents officiels, loin de toute politique de revanche", a mis en garde le Conseil. "La justice doit prendre les décisions à ce niveau et personne n'a le droit d'accuser ou de faire allusion à quiconque sans base juridique. Les flèches décochées aujourd'hui d'une manière ou d'une autre contre Fouad Siniora équivalent à de la calomnie et à des préjugés injustes. Laissons la justice indépendante faire son devoir sans ingérences", a ajouté le Conseil. Il a ensuite appelé à englober la période pré-1992 dans le cadre de la lutte contre la corruption, à savoir la période précédant l'accession de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri au pouvoir, "afin qu'aucune formation politique ne se sente visée". L'instance a également appelé le gouvernement à appliquer sa feuille de route, en mettant en place notamment des réformes économiques et des projets de développements


(Lire aussi : Reconstitution des comptes publics : Bifani répond à Siniora)


Il y a deux semaines, le député du Hezbollah Hassan Fadlallah avait fait parler de lui en annonçant qu’il allait transmettre à la justice des documents révélant selon lui de nombreuses irrégularités dans les écritures comptables, notamment sur la période 1993-2012, rendant leurs auteurs passibles de poursuites judiciaires. Le député a joint la parole aux actes jeudi dernier, en faisant état au passage de milliards de livres libanaises qui auraient "disparu", selon lui, pendant cette période. Cette initiative a coïncidé avec la finalisation du travail de reconstitution des comptes publics effectué par le ministère des Finances couvrant la période allant de 1993 à 2017.

L'ancien Premier ministre Fouad Siniora, qui était à la tête du gouvernement (2005-2009) et ministre des Finances (2002-2004) pendant cette période, s'est défendu lors d'une conférence de presse sur sa gestion des fonds publics, lançant une violente diatribe à l'égard du parti chiite. De nombreuses personnalités ont par la suite pris la défense de M. Siniora, un des faucons du Courant du Futur de Saad Hariri (sunnite), notamment le mufti de la République Abdellatif Deriane qui a affirmé que l'ancien Premier ministre était "une ligne rouge" à ne pas franchir.

Hier, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé lors d'un discours télévisé que la lutte contre la corruption est aussi "sacrée" que la résistance à Israël.


Pour mémoire

Campagne contre la corruption : les critiques contre le Hezbollah se poursuivent

Lire aussi 
Aoun minimise l’impact du rôle du Hezbollah sur la vie politique locale

Hariri face au Hezbollah : Nous sommes tous responsables

Élection des députés membres de la Haute Cour de justice

Satterfield invite les Libanais à opter pour des décisions « nationales »

Les comptes publics reconstitués transmis à la Cour des comptes


Le député Hassan Fadlallah, membre du Hezbollah, a affirmé que sa formation allait poursuivre sa lutte contre la corruption, en dépit de la "cacophonie", en allusion à peine voilée à l'ancien Premier ministre Fouad Siniora et ses soutiens, qui s'estiment visés par le parti chiite qui l'accuse, sans le nommer.Nous allons poursuivre notre parcours dans la lutte contre la corruption, car...

commentaires (14)

Par contre quand on avale une noix de coco il faut être sûr de la taille de son anus. PROVERBE africain des HOMMES bleues du sahel.

FRIK-A-FRAK

18 h 25, le 10 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Par contre quand on avale une noix de coco il faut être sûr de la taille de son anus. PROVERBE africain des HOMMES bleues du sahel.

    FRIK-A-FRAK

    18 h 25, le 10 mars 2019

  • Looool, excellentissime.

    Je partage mon avis

    18 h 25, le 10 mars 2019

  • "Quand on monte un cocotier, il faut avoir les fesses propres". (Proverbe).

    Honneur et Patrie

    16 h 58, le 10 mars 2019

  • Quand le sage montre la lune , l'idiot regarde son index. .. Proverbe chinois des marigots du Setch yuan . Vous ne pouvez pas ne pas publier, c'est un proverbe authentique , et il est pas de moi . Please. .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 53, le 10 mars 2019

  • Quand c'est pas l'accoutrement qui est indexé, c'est l'index qui est habillé du manteau neigeux des montagnes lunaires . Je vous montre la lune , vous regardez mon doigt. Proverbe chinois des marigots du Setch yuan . Lol.

    FRIK-A-FRAK

    11 h 37, le 10 mars 2019

  • CHOU... FI CORRUPTION BCHARAF ET CORRUPTION BALA CHARAF ? TOUTES LES CORRUPTIONS SONT A JUGER... LES PLUS DIRECTES QUI SONT LES TRAFICS ET LES INDIRECTES QUI SONT LES COMBINES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 03, le 10 mars 2019

  • CETTE MANIE DES HEZBIOTES A LEVER LE DOIGT...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    07 h 07, le 10 mars 2019

  • Il suffit de lever l'index en parlant pour paraître plus crédible, du plus grand au plus petit membre de ce parti ! Irène Saïd

    Irene Said

    21 h 07, le 09 mars 2019

  • Le mufti demande aussi des enquêtes aux périodes pré 1992 pour selon lui aucune formation politique ne soit accusée. Donc en résumé voilà encore une preuve de sa culpabilité lui et son groupe. Des têtes vont tomber.

    Zorkot Mohamed

    20 h 35, le 09 mars 2019

  • TRES BIEN D,ACCORD MAIS N,OUBLIONS PAS LES TRAFICS DE TOUTE SORTE, AEROPORT, PORTS ET FRONTIERES INCLUS, QUI SONT LA CORRUPTION PAR EXCELLENCE CAR ELLE AMPUTE L,ETAT D,UNE ENORME PART DE SES RENTREES FINANCIERES ...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 09, le 09 mars 2019

  • Mais oui, MR Nasrallah: qui se sent morveux se mouche! Le problème, dans cette république bananière, c’est que la corruption a toujours existé, mais à moindre échelle, et en tous cas, il y avait une prospérité économique qui la reléguait au second plan, jusqu’à la guerre civile où c’etait le chaos total et le règne des milices et de l’argent de l’étranger pour la financer, au point qu’au sortir de cette catastrophe, la dette publique, malgré tout, n’était que de 1 à 2 milliards de $. Ce n’est vraiment que l’avènement du soit-disant reconstruction de l’infrastructure du pays et du centre-ville par on sait qui, que cette dette publique a explosé de manière exponentielle atteignant les 50 milliards de $ en moins de 10 ans, sans aucun contrôle ni supervision financière et juridique soulevant des soupçons très légitimes... Et depuis ce temps, comme tous les acteurs communautaires de la guerre civile étaient toujours là, chacun voulait sa part du gâteau, et la corruption est devenue institutionnalisée et endémique, atteignant les proportions incroyables actuelles et la catastrophe économique que l’on connaît... Alors, que personne n’essaye de faire la leçon aux autres: ce n’est qu’une commission indépendante, et mieux étrangère qui pourrait rétablir les faits, sinon, arrêtons cette comédie grotesque!

    Saliba Nouhad

    19 h 41, le 09 mars 2019

  • On vous connaît les résistants, vous ne vous laisserez ni distraire ni démonté. Vous avez toujours été focus sur tous les combats que vous avez mené. On a même envie , parfois de vous demander d'en perdre , pour que certains décident de vous trouver sympas. Lol.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 18, le 09 mars 2019

  • Cacophonie il y a certainement. la plus assourdissante etant celle de m aoun et de j bassil .

    gaby sioufi

    17 h 47, le 09 mars 2019

  • Hassan F, relax, on est derrière toi. Juste ne politise pas trop le sujet, ok? Et puis détourne l’attention des critiques en te lançant dans la lutte contre le massacre des oiseaux migrateurs. C’est aussi noble, et la saison débute maintenant. Yalla, bel rouh, bel damm, etc...

    Gros Gnon

    17 h 07, le 09 mars 2019

Retour en haut