X

À La Une

Capharnaüm : pas d'Oscar pour Nadine Labaki

Cinéma

 Roma remporte l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.


OLJ
25/02/2019

Capharnaüm devra se contenter d'une belle nomination aux Oscars. Le prix du meilleur film en langue étrangère a en effet été attribué, dimanche soir lors de la 91e cérémonie des Oscars, à Roma. Il n'en demeure pas moins que Nadine Labaki aura tout de même marqué l'histoire du cinéma libanais, voire de la région, puisqu'elle est la première réalisatrice du Moyen-Orient à avoir été nominée aux Oscars.

Pour les Oscars, Capharnaüm était en compétition avec Roma d’Alfonso Cuarón (Mexique), Shoplifters de Hirokazu Kore-eda (Japon), Never Look Away de Florian Henckel von Donnersmarck; (Allemagne) et Cold War de Paweł Pawlikowski (Pologne). Cette année, 87 pays avaient présenté un film, contre 92 l'année dernière. 


(Pour mémoire : "Roma" et "La Favorite" en tête de la course aux Oscars avec 10 nominations chacun)


Coécrit par Nadine Labaki, Jihad Hojeily, Michèle Keserwani, avec la collaboration de Georges Khabbaz et la participation de Khaled Mouzannar, Capharnaüm est l'histoire de Zaïn, un enfant de 12 ans qui attaque ses parents en justice pour lui avoir "donné la vie" dans un monde injuste.

Le long métrage qui a fait couler beaucoup d’encre, pour avoir touché des sujets sociaux sensibles et tabous, a été lauréat en mai dernier du Prix du jury au festival de Cannes, et récompensé par le prix du public lors du Festival international du film de Melbourne, en Australie. L’équipe du film a aussi été accueillie par des ovations dans les salles prestigieuses de Marrakech et Toronto. Capharnaüm a réussi à glaner des nominations aux Golden Globes, Bafta, Critics Choice Awards et César sans toutefois remporter de prix. Vendredi soir, le César du meilleur film en langue étrangère a été attribué à Shoplifters (une affaire de famille) du Japonais Hirokazu Kore-eda.

Au siège de l'ONU à New York, une cérémonie en hommage à "Capharnaüm", à l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme, s'est par ailleurs tenue en décembre 2018.

L'année dernière, "L'Insulte", long-métrage du réalisateur libanais Ziad Doueiri, avait été sélectionné pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, marquant une première pour le cinéma libanais. Il n'avait néanmoins pas obtenu le prix.


Pour mémoire

« The Favourite » aux oscars : yes or no

« Roma » aux oscars : yes or no ?

« Green Book » aux Oscars : yes or no

« Vice » aux Oscars : yes or no ?

« "Capharnaüm" a illuminé le ciel de Marrakech »

"Capharnaüm" de Nadine Labaki ira au Golden Globes

"Capharnaüm" : le jeune acteur Zaïn al-Rafeea remporte un prix




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Prix ou non le film de Nadine Labaki s'est illustré parmi les meilleurs.
Bon courage et surtout Grand Merci

Agenor

Mille mercis et mille bravos à Nadine Labaki et à son équipe pour leur talent et pour avoir élevé très haut et gratuitement grâce au talent, avec le sourire et la belle personnalité - beaucoup plus et beaucoup mieux que n’importe quel ambassadeur libanais ou que n’importe quelle campagne publicitaire à des coûts exorbitants - le nom et l’image de notre pays dans les hautes sphères de Cannes et de Hollywood.

Sarkis Serge Tateossian

Dommage de passer si près d'un Oscar.
Ce sera pour une autre fois j'espère.

L’azuréen

Ce sera pour la prochaine ! Bravo tout de même !

Tina Chamoun

C'et connu, Hollywood est un véritable capharnaüm!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DOMMAGE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants