X

Campus

Au volant de voitures hybrides sur les routes libanaises

ÉTUDE

18 étudiants en génie industriel et mécanique de la LAU ont testé le 26 décembre six véhicules hybrides et électriques.


12/01/2019

Le xEV Roadtest, organisé par l’Université libano-américaine (LAU) au mois de décembre en collaboration avec le PNUD et le ministère de l’Énergie, visait à tester des véhicules électriques, hybrides et hybrides rechargeables sur les routes du Liban et dans différentes conditions météorologiques. Les voitures ont été essayées sur les autoroutes, les terrains urbains et les routes montagneuses. Les trajets étaient effectués à partir de Beyrouth à destination de différentes régions telles que Tripoli, Zahlé ou Kfardebian. L’étude a trois objectifs principaux : la réduction du coût de mobilité, la réduction de la dépendance énergétique sur les produits pétroliers et l’amélioration de la qualité de l’air en réduisant la production de gaz à effet de serre.

« Depuis 2010, la LAU et le PNUD ont mené ensemble et publié plusieurs études permettant d’identifier les besoins technologiques du secteur du transport libanais. Nous avons identifié trois besoins au Liban : les transports en commun, le renouvellement et le développement des véhicules, et l’amélioration de l’infrastructure routière. Le projet xEV Roadtest s’inscrit dans le besoin de renouvellement automobile du pays », explique Charbel Mansour, chef du département de génie mécanique et industriel à la LAU et professeur de conception automobile. Ainsi, pour la première fois au Liban, six véhicules non conventionnels ont été testés par les étudiants sur les routes libanaises afin d’observer leur impact réel. « Jusqu’à présent, les résultats montrent qu’il y a réduction du coût de mobilité ainsi que du coût de la maintenance automobile. Il y a aussi une réduction significative d’utilisation de carburant, ce qui par la suite réduit la pollution », ajoute M. Mansour.


Les étudiants prennent le volant

18 étudiants en dernière année de génie industriel et mécanique ont essayé deux véhicules hybrides, deux véhicules hybrides rechargeables, deux véhicules électriques et des voitures conventionnelles à essence pour la comparaison. Dans chaque véhicule, ont pris place un conducteur responsable de l’environnement de conduite et un co-conducteur s’occupant de l’acquisition des données du véhicule à bord et de l’enregistrement des informations. Les étudiants ont été préalablement sensibilisés aux risques routiers, ainsi qu’à la conduite responsable de ces nouveaux véhicules, lors d’une formation organisée à la LAU, avant le début de l’événement, en collaboration avec la fondation Adel Metni qui promeut la sécurité routière au Liban et dans la région MENA.

« Les étudiants étaient sceptiques au début : comment une voiture sans bruit de moteur, ne permettant pas d’effectuer de changements manuels de vitesse, pourrait leur apporter le plaisir de conduire ? Mais une fois au volant, ils ont vite remarqué la puissance instantanée et la forte accélération du véhicule, ce qui a directement éveillé leur enthousiasme », sourit M. Mansour.

Les résultats de cette étude seront annoncés en mars prochain, au cours d’une conférence prévue à la LAU, en présence de représentants des secteurs public, privé et gouvernemental. Y seront discutés l’introduction de cette nouvelle technologie sur le marché libanais de façon responsable, ainsi que l’instauration de règlementations qui assureront une infrastructure nécessaire pour ces véhicules.


Pour mémoire

Lancement d’une étude d’impact des voitures électriques et hybrides

Inauguration de la première borne de recharge pour voitures électriques au Liban



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban invité à Astana : une reconnaissance de la priorité du dossier des réfugiés syriens

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants