X

À La Une

Naturalisation : Hassan Khalil réclame le droit des "pauvres" à obtenir la nationalité libanaise

Liban

Le ministre sortant des Finances demande également que les Libanaises puissent transmettre leur nationalité à leurs enfants.

OLJ
09/06/2018

Le ministre libanais sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, a réclamé samedi que les "pauvres" puissent obtenir la nationalité libanaise, alors que près de 400 personnes, dont des hommes d'affaires, ont bénéficié de cette nationalité en vertu d'un décret controversé de naturalisation.

"Nous n'avions pas jusqu'à présent réagi à l'affaire du décret de naturalisation. Alors que la porte à un éventuel amendement de ce décret a été ouverte, nous demandons le droit des pauvres, des habitants de Wadi Khaled et des sept villages, ainsi que les enfants des Libanaises mariées à des étrangers, à bénéficier de la nationalité", a écrit M. Hassan Khalil, proche du leader du mouvement Amal, Nabih Berry, sur son compte Twitter.



Le ministère de l'Intérieur a publié jeudi le décret de naturalisation de quelques 400 personnes ayant fait une demande pour obtenir la nationalité libanaise, après un mutisme des autorités puis une confusion qui a régné durant les derniers jours autour de ce décret.

Parmi les personnes ayant obtenu la nationalité libanaise grâce à ce décret, l'écrasante majorité sont Palestiniens et Syriens. D'autres sont détenteurs de nationalités française, américaine, britannique, canadienne, suisse, ou encore suédoise. Quelques uns sont Saoudiens, Jordaniens, Tunisiens ou Irakiens.

Le décret de naturalisation, entré en vigueur le 11 mai après sa signature par le chef de l’État, Michel Aoun, le Premier ministre, Saad Hariri, et le ministre de l'Intérieur, Nohad Machnouk, n'a pas été publié au Journal officiel, suscitant de vives réactions quant aux circonstances "secrètes" ayant entouré l'adoption du texte, dévoilée par des médias. De nombreux responsables et leaders libanais ont dénoncé la naturalisation de plusieurs hommes d'affaires proches du régime du président syrien, Bachar el-Assad.  

Vendredi, Les Forces libanaises de Samir Geagea, les Kataëb de Samy Gemayel et le Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt ont réclamé l'annulation de ce décret.



Lire aussi

Liban : Plaidoyer pour une refonte du droit de la nationalité

Naturalisations : La publication des noms confirme les craintes et maintient les interrogations

Naturalisation : ce que dit la loi au Liban

Fantasmes, torchons et serviettes, le billet de Gaby NASR

Passeports en passe-passe, l'éditorial de Issa GORAIEB

Une question de cohérence, l'édito de Michel TOUMA






À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bustros Mitri

Bonne methode pour augmenter le revenu par tete d' habitant. On pourrait faire mieux en donnant la nationalité à tous les Sri lankais et Sri Lankaises habitants le Liban.

Bery tus

le pb n'est pas de donner la nationalite aux riches ou aux pauvres ...

la nationalite doit se donner au merite et au patriotisme de la personnes envers le pays qu'elles soient riche ou pauvre de n'importe quelle nationalites

dans se contexte je demande au gouvernement de RETIRER LA NATIONALITE AUX MEMBRES DU PSNS

EVIDEMENT CAR OU EST CE QU'ON PEUT LIRE LE MOT "LIBAN" DANS CE PARTI TRAITRE A LA PATRIE

Le Faucon Pèlerin

Sans polémique, au nom de mon patriotisme intégral, je demande l'annulation pure et simple du décret de naturalisation et traduire ceux qui l'ont promulgué devant la haute cour de justice pour "haute trahison" envers la Patrie. Le Liban n'est pas un baril de déchets au bord du déversoir de Borj-Hammoud.
Je suis partiellement d'accord avec Hassan Khalil sur la naturalisation des habitants des "sept villages". Où sont-ils ?
Lors des discussions entre Sykes et Georges-Picot, la gloutonnerie de la Perfide Albion voulait étendre la frontière de la Palestine jusqu'au Litani, pendant que la France voulait étendre la frontière du Liban pour englober les sept villages Kfarbaraam, Aqrit, Malkiyé, Hounine... actuellement en Palestine. La poire fut divisée en deux, la frontière libanaise fut fixée après Naqoura.
Cette épine est restée en travers des gorges des Libanais. Quoiqu'il arrive, les sept villages sont libanaises jusqu'à,la fin des temps.

Irene Said

Cher Monsieur Hassan Khalil,
savez-vous combien il y a de "pauvres Libanais"...oui LIBANAIS...!!!...partout autour de vous ?
Pauvres parce qu'il n'y a plus de travail donc plus de revenus pour eux à cause de la situation économique catastrophique que vous tous RESPONSABLES avez amenée ?
Vous promenez-vous dans les quartiers du Sud de Beyrouth appelés "Dahieh" ?

Alors, cher Monsieur Hassan Khalil,
au lieu de vous préoccuper des "pauvres doe Wadi Khaled" etc., si vous commenciez par améliorer la vie de vos frères libanais qui sont dans la misère à cause de la façon désastreuse du gouvernement, dont vous faisiez partie, de gérer ce pauvre pays ?
La naturalisations de ceux-ci ou de celles-là, est-ce vraiment le problème majeur et urgent en ce moment au Liban ?

Les Twitter...nous en avons ras-le-bol, ils ne servent à rien, nous attendons des actions de votre votre part à vous tous, les RESPONSABLES de ce pays !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAR PAUVRES OU DESHERITES IL VEUT DIRE LES CHIITES IRANIENS ! YIA 3AYNÉ DANS LE MONDE IL Y A PLUS D,UN MILLIARD DE PAUVRES... ASSEZ DE BOURDES NOUS ENTENDONS CES JOURS !

Wlek Sanferlou

Super! déja qu'avec les riches on est surpeuplé maintenant on suggere d'amener les pauvres... de plos avec les pauvres on a au moins le choix et les quantites... un millard par ci et un milliard par là bientôt on aura juste la place de poser un doigt... mais bien sûr le ministre des finances connait bien les milliards... de dollars mai sûremenent pas les milliards d'humains... pas grave ont suivra son conseil et on commencera par amener les millions d'iraniens apauvris par le regime des mollahs et leir regime amiagrissant ...
La Nationalité d'un pays est un privilège que les demandeurs doivent mérités n'ont pas en étant riches ou pauvres mais en étant dévoué au Liban.
En fait l'application de ce critère réduirait de moitié, ou même bien plus, les habitants du Liban...

Mais comme disait le dicton ce n'est que "bouka'a aala al-atllal !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué