X

À La Une

Après la démission de Hariri, grincements de dents sur Twitter

Sur le net

L'annonce surprise de la démission de Saad Hariri a fait réagir les internautes sur Twitter.

 

OLJ
04/11/2017

Le Premier ministre libanais Saad Hariri, a annoncé samedi, à la surprise générale, sa démission de la présidence du gouvernement. C'est à Riyad et en présence, selon nos informations, du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane, qu'il a annoncé sa démission et accusé le Hezbollah et son allié iranien de "mainmise" sur le Liban, confiant "avoir peur d'être assassiné".

L'annonce du Premier ministre a immédiatement suscité une série de commentaires sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #SaadHariri en arabe. Certains raillant le fait que l'annonce ait été faite depuis Riyad, alors que d'autres exprimaient leur soutien au Premier ministre démissionnaire. Aussi, plusieurs internautes ont commenté la forme inédite de cette démission.

C'est à partir du royaume wahhabite où il s'était rendu vendredi, après une première visite de quarante-huit heures, lundi et mardi derniers, que Saad Hariri a annoncé qu'il rendait son tablier - ce qui constitue une première - alors que, même si sa décision était motivée par des pressions saoudiennes accrues, il était supposé revenir au Liban, faire part au chef de l’État de sa volonté de ne plus diriger l'équipe gouvernementale, avant de rendre sa décision publique.

 

Sur Twitter, nombreux sont ceux à commenter, avec ironie, le fait que Saad Hariri ait annoncé sa démission depuis Riyad.

 

 

 

 "Saad Hariri, cligne deux fois des yeux si tu es retenu en otage et que tu as été obligé de lire ce discours."

 

"Tu es pire que mon ex. Au moins fais-le au Liban." 

"Je pense que le Liban mérite un Premier ministre assez courageux pour au moins avoir le courage de démissionner alors qu'il est toujours au Liban." 

 

"Au moins, fais-le au Liban."

 

D'aucuns estiment cependant que c'est le risque d'attentat (Saad Hariri a évoqué, lors de son intervention, une tentative d’assassinat dont il serait la cible) qui serait à l'origine de ce manquement à la procédure protocolaire, d'où la comparaison qu'il a faite avec la période qui a précédé l'assassinat de son père, l'ancien chef du gouvernement Rafic Hariri, en février 2005.

Dans ce contexte, des internautes, rassemblés sous le hashtag  "Nous sommes tous avec toi", ont exprimé leur soutien au Premier ministre démissionnaire.

 

 "Avec toi, et encore plus aujourd'hui".

"Nous devons nous unir et être solidaires. Le temps de la surenchère est fini". 

 

"L'homme des positions difficiles".

 

 Lire aussi

La démission de Hariri livre le Liban tout entier à la guerre des axes

Quand Hariri découvre que « la partie avec laquelle il avait décidé de composer planifie son assassinat »...

Le Liban depuis l'assassinat de Rafic Hariri en 2005

L'Iran rejette "les accusations sans fondement" de Hariri

Dénonciation, compréhension : les réactions, au Liban, après l'annonce par Hariri de sa démission

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

QUESTION QUE TOUS DEVONS POSER :

POURQUOI AVOIR FAIT CETTE ANNONCE A PARTIR DE L'ARABIE SAOUDITE ?

- Pour signifier qq chose? un message ?
- Parce qu'il craint vraiment pour sa vie ?
- Parce qu'il est aux arrets ?

c...

Il a tout à fait raison, un deuxième Hariri mort, n attirerait que compassion, même de la part de ceux qui projettent cet acte, en outre son sacrifice ne ferait que replonger le Liban dans les abîmes...si tant est que l on n y soit pas déjà. Et puis en quoi cet acte serait honteux ? Est il plus honorifique de discuter avec ceux qui planifient son assassinat

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PLANIFIER DE L,ASSASSINER... UNE IGNOMINIE ! UNE TRAITRISE !

Bery tus

Oui s’il y avait risque d’attentat bien sur nous somme avec toi et pensons que tu a fais le bon choix de ne pas revenir

EL RIZ Mohamed

Un minable hier, un minable ajourdhui.

Zorkot Mohamed

Ses partisans ne se jettent que de la poudre aux yeux. Eux même n'en reviennent pas. Démissionner en Arabie? Quelle honte!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL A BIEN FAIT. LES ASSASSINS ETAIENT A L,OEUVRE. IL RISQUAIT SA PEAU. PLUS DE MILICE DANS LES RANGS DU GOUVERNEMENT. LE LIBAN PAYS ARABE. MAIS NI SALAFISME ET NI FAKIHISME.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants