Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Retour de combattants du Hezbollah capturés contre départ de jihadistes en Syrie : l'opération se poursuivra mardi

Près d'une centaine de bus ont été mobilisés dans la journée entre Ersal et Flita.

Des bus devant transporter combattants et civils syriens dans le jurd de Ersal, au Liban, le 31 juillet 2017. REUTERS/Ali Hashisho

La deuxième partie de l'opération d'échange entre Fateh el-Cham (ex-Front al-Nosra) et le Hezbollah, sous la supervision de la Sûreté générale, qui avait débuté ce matin à 8 heures (heure de Beyrouth) dans le jurd de Ersal (Békaa), doit reprendre mardi après avoir été suspendue dans la journée pour des raisons logistiques, a annoncé le média de guerre du parti chiite.

98 bus en attente
La seconde étape de l'accord prévoit la libération de membres du Hezbollah capturés - ils seraient au nombre de huit, dont trois qui se sont égarés dans le jurd durant la dernière bataille, selon la chaîne locale LBCI - et le transfert vers le nord de la Syrie, à Idleb, de combattants de Fateh el-Cham, ainsi que des civils qui souhaiteront les accompagner. C'est le processus de transfert de ces combattants et de ces civils qui a été ajourné à mardi.

A la mi-journée, le média de propagande du Hezbollah indiquait que des ambulances du Croissant rouge étaient arrivées à Flita, dans le Qalamoun syrien. Ces véhicules doivent accompagner les convois qui vont sortir du jurd de Ersal en direction de la Syrie.

Ces convois sont formés de 70 bus, selon le média du parti chiite. Les premiers bus sont arrivés à Ersal en début de soirée.

 

 

Vingt-huit autres véhicules réquisitionnés pour cette opération étaient arrivés à Flita en fin d'après-midi.

 

 

Selon l'Agence nationale d'information, le nombre de personnes souhaitant rejoindre Idleb (jihadistes et civils réfugiés syriens) s'élève à 10 800. Fateh el-Cham a ainsi fourni aux agences concernées les noms de 7 800 personnes à ce jour. Le groupuscule Saraya Ahl el-Cham, également concerné par l'accord, a fourni les noms de 3 000 de ses combattants et de leurs proches qui souhaitent s'installer dans le Qalamoun syrien.
Hariri : l'armée sera victorieuse

Dimanche, dans le cadre de l'exécution de la première partie de l'accord, cinq corps de combattants du Hezbollah ont été remis au parti chiite, en contrepartie de neuf dépouilles de jihadistes de Fateh el-Cham. L'opération avait débuté vers midi pour s'achever en début de soirée.

C'est jeudi dernier qu'avait été conclu cet accord entre le Hezbollah et le Fateh el-Cham, après une semaine d'intenses combats dans le jurd de Ersal.

Sur un autre front, un avion de type Cessna de l'armée libanaise a tiré dans l'après-midi cinq missiles sur des positions jihadistes sur les hauteurs de Ras Baalbeck et de Qaa, dans le nord de la Békaa. Des bombardements à l'artillerie lourde ont également été effectués. Une deuxième salve de bombardement a eu lieu dans la soirée.

Selon plusieurs observateurs, les hauteurs de ces localités chrétiennes, où des dizaines de combattants du groupe Etat islamique sont déployés, pourraient être le théâtre d'une nouvelle bataille contre les islamistes. L'armée libanaise a considérablement renforcé ses positions dans le secteur.

Sur le plan politique, le Premier ministre Saad Hariri, de retour d'une tournée aux Etats-Unis, a affirmé en début de soirée que l'armée libanaise bénéficiait du soutien du gouvernement. "L'armée libanaise a notre total soutien dans ses opérations. Il y a des négociations autour du départ de combattants et l'armée travaille jour et nuit sur ce sujet. Lorsque le signal sera donné, l'armée sera victorieuse", a déclaré M. Hariri à l'issue d'un entretien avec le président Michel Aoun au palais de Baabda.


 

Voir aussi

Retour, en images, sur l'offensive du Hezbollah dans le jurd de Ersal

 

Lire aussi 

En "tournée" avec le Hezbollah dans le jurd de Ersal

Les chancelleries occidentales scrutent avec intérêt la nouvelle situation à la frontière avec la Syrie

Nasrallah : La décision de lancer la bataille du jurd de Ersal n'était ni syrienne ni iranienne

L'armée poursuit son déploiement à Qaa et à Ras Baalbeck

La polémique sur le monopole de la violence continue d'enfler...

Bataille du jurd : un accord avec Fateh el-Cham pour encourager Daech... par Scarlett Haddad


La deuxième partie de l'opération d'échange entre Fateh el-Cham (ex-Front al-Nosra) et le Hezbollah, sous la supervision de la Sûreté générale, qui avait débuté ce matin à 8 heures (heure de Beyrouth) dans le jurd de Ersal (Békaa), doit reprendre mardi après avoir été suspendue dans la journée pour des raisons logistiques, a annoncé le média de guerre du parti chiite.
98 bus...
commentaires (2)

Donc ces 10000+ de fateh el cham und co se sentent bien de retourner dans la région sous le contrôle de ceux qui les avaient fait fuir? Ça s'explique ça? ...??

Wlek Sanferlou

23 h 51, le 31 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Donc ces 10000+ de fateh el cham und co se sentent bien de retourner dans la région sous le contrôle de ceux qui les avaient fait fuir? Ça s'explique ça? ...??

    Wlek Sanferlou

    23 h 51, le 31 juillet 2017

  • Cette bataille du jurd et tout ce qui s'en suit ferait bien un film à la Tom Cruise et John Travolta... Oh! Ça l'est peut être?

    Wlek Sanferlou

    23 h 45, le 31 juillet 2017

Retour en haut