X

Moyen Orient et Monde

Report de quelques jours des négociations intersyriennes à Genève

Conflit

Damas se dit prêt à un échange de prisonniers avec les rebelles.

OLJ
14/02/2017

Les négociations de paix sur la Syrie, qui devaient débuter le 20 février à Genève, ont été déplacées au 23, a annoncé hier le bureau du médiateur de l'ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura. « Les lettres ont été envoyées aujourd'hui (et) les délégations arriveront autour du 20 février, (...) avant le début officiel des négociations prévues pour le 23 février », a précisé sa porte-parole Yara Sharif dans un communiqué. M. de Mistura avait déjà annoncé à la fin du mois dernier à New York un report des pourparlers du 8 au 20 février, expliquant que cela donnerait davantage de temps à l'opposition syrienne pour se préparer. Dimanche, la principale composante de l'opposition syrienne a divulgué les noms des 21 membres de sa délégation qui iront discuter avec le régime de Damas.
Parallèlement aux pourparlers de Genève, la Russie et l'Iran, soutiens du régime syrien, et la Turquie, alliée de l'opposition, ont organisé le mois dernier à Astana, au Kazakhstan, une rencontre ayant réuni pour la première fois depuis le début de la guerre civile il y a six ans des représentants du régime et des combattants rebelles. Le régime de Damas et des groupes rebelles armés ont de nouveau été conviés à des discussions les 15 et 16 février dans la capitale kazakhe, ce qui explique probablement le nouveau report des pourparlers en Suisse.
Pour sa part, le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué hier que la Turquie cherche à établir une « zone de sécurité » débarrassée des « terroristes » dans le nord de la Syrie pour permettre aux déplacés du conflit de s'y installer.
Par ailleurs, le régime syrien s'est dit prêt à échanger des détenus dans ses prisons contre des otages chez les rebelles, quelques jours avant la tenue de discussions de paix, a rapporté hier l'agence officielle Sana. « Le gouvernement assure qu'il est prêt (...), dans le cadre des efforts en vue de la prochaine réunion d'Astana, à échanger des détenus contre des hommes, femmes, enfants, civils et militaires kidnappés par des groupes terroristes », a indiqué l'agence.

Combats EI / rebelles
Sur le terrain, des affrontements ont éclaté hier dans le nord-ouest de la Syrie entre des rebelles proches du groupe État islamique et une autre faction islamiste, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les accrochages entre Jound al-Aqsa et le groupe Tahrir al-Cham (Libération du Levant), qui se sont produits au nord de Hama et dans le sud de la province voisine d'Idleb, ont été confirmés par un responsable de l'Armée syrienne libre (ASL). L'ASL n'est pas impliquée dans ces affrontements, a-t-il ajouté.
Depuis la victoire des forces progouvernementales dans la bataille d'Alep, en décembre, de nombreuses factions rebelles s'opposent dans le nord-ouest du pays pour le contrôle de territoires et de ressources. Le groupe Tahrir al-Cham, qui s'est formé fin janvier, associe le Front Fateh al-Cham, ex-Front al-Nosra qui affirme avoir rompu avec el-Qaëda, et plusieurs autres mouvements islamistes.
De violents affrontements opposaient également l'armée syrienne et des insurgés à Deraa, ville du Sud proche de la frontière jordanienne, dont le cœur historique a été bombardé par l'aviation. Des rebelles de l'ASL et de mouvements jihadistes, qui ont affirmé hier avoir visé un QG de l'armée loyaliste dans cette ville par deux attentats-suicide, cherchent à s'emparer depuis dimanche du quartier stratégique de Manchiya pour empêcher les forces gouvernementales d'ouvrir un axe commercial entre la frontière et Damas.
(Sources : agences )

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué