Moyen Orient et Monde

Irak : le sort de Baghdadi incertain après un raid aérien, selon l’armée

L'armée de l'air irakienne a ciblé une réunion de commandants du groupe État islamique (EI), ont annoncé hier les forces irakiennes, sans pouvoir préciser si le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi était présent.
Une cellule de renseignements avait auparavant surveillé un convoi de hauts commandants de l'EI dans lequel se trouvait le chef du groupe, a affirmé dans un communiqué le Commandement des opérations conjointes, qui coordonne la lutte contre les jihadistes en Irak. Parti jeudi de la région de Raqqa – fief du groupe jihadiste en Syrie –, le convoi s'est rendu dans l'ouest de l'Irak, à al-Qaïm, près de la frontière, selon le communiqué. Le texte affirme que des F-16 de l'armée de l'air irakienne ont pris pour cible samedi une réunion de ces hauts commandants de l'EI mais ne précise pas si Abou Bakr al-Baghdadi, qui a proclamé en juin 2014 un « califat » sur les territoires conquis par l'EI en Syrie et en irak, s'y trouvait. « La frappe directe sur le lieu de la réunion a causé la mort de 13 commandants de Daech (acronyme en arabe de l'EI) », ajoute le communiqué, qui a fourni une liste de noms sur laquelle ne figure pas celui de Baghdadi. Ce texte fait également état de la mort de dizaines d'autres membres de l'EI dans d'autres raids aériens menés samedi sur le même secteur.
Par ailleurs, les forces irakiennes ont déjoué une opération d'environ 200 jihadistes qui tentaient de fuir leur bastion de Tal Afar, à l'ouest de Mossoul, vers la Syrie voisine, a annoncé hier un porte-parole de la sécurité. Des membres de Hachd al-chaabi, une organisation paramilitaire dominée par les milices chiites, ont déclaré que l'EI avait fait usage de chars dans leur tentative de sortir de Tal Afar.


L'armée de l'air irakienne a ciblé une réunion de commandants du groupe État islamique (EI), ont annoncé hier les forces irakiennes, sans pouvoir préciser si le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi était présent.
Une cellule de renseignements avait auparavant surveillé un convoi de hauts commandants de l'EI dans lequel se trouvait le chef du groupe, a affirmé dans un communiqué...

commentaires (0)

Commentaires (0)