Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Les déchets de 45 municipalités seront à nouveau collectés

Les ordures ménagères qui se sont accumulées dans les rues depuis la fermeture de la décharge de Bourj Hammoud devront être temporairement stockées par les municipalités, annonce Akram Chehayeb.

Le ministre libanais de l'Agriculture Akram Chehayeb, en charge du dossier de la crise des déchets, a annoncé lundi que les nouveaux détritus de 45 municipalités du Kesrouan et du Metn seront collectés par la compagnie Sukleen à partir d'aujourd'hui, lundi 13 septembre. Photo Hassan Assal

Le ministre libanais de l'Agriculture, Akram Chehayeb, en charge du dossier de la crise des déchets, a annoncé mardi que les nouveaux déchets de 45 municipalités du Kesrouan et du Metn "seront collectés par la compagnie Sukleen à partir d'aujourd'hui (hier)". Il marque ainsi la fin de l'interruption de la collecte et du transport des déchets vers Bourj Hammoud, provoquée par le sit-in qu'avait tenu le parti Kataëb et qui empêchait l'accomplissement des travaux sur le chantier de la décharge prévue.

Le plan gouvernemental de gestion des déchets, adopté en mars, se fonde essentiellement sur la construction de deux décharges sur le site de Costa Brava (littoral de Choueifate) et à Bourj Hammoud-Jdeidé. Les Kataëb fermaient depuis plusieurs semaines la route du chantier de la décharge de Bourj Hammoud, dénonçant le fait que les déchets sont stockés dans l'aire de stockage temporaire, adjacente au chantier de la décharge, presque sans tri préalable. Leur sit-in a poussé la municipalité de Bourj Hammoud, soutenue par le parti Tachnag, à fermer la route de l'aire de stockage temporaire de la région, qui accueillait depuis mars les poubelles du Metn et du Kesrouan, provoquant une nouvelle crise des déchets dans ces deux cazas.

"Sukleen va commencer à transporter les déchets de 45 municipalités dans le Metn et le Kesrouan, notamment ceux de Jounieh, à partir d'aujourd'hui", a annoncé M. Chehayeb, lors d'une conférence de presse. 

 

(Pour mémoire : Déchets : les Kataëb lèvent le sit-in, mais poursuivent « la lutte contre la corruption »)

 

Concernant les déchets qui se sont amoncelés depuis une vingtaine de jours suite à la fermeture du chantier de la décharge de Bourj Hammoud et de l'aire de stockage temporaire dans le secteur, M. Chehayeb a fait savoir que les municipalités concernées devraient empaqueter ces déchets dans des sacs et leur trouver une aire de stockage temporaire, avant que Sukleen puisse les collecter et les acheminer vers Bourj Hammoud. Il a affirmé que le ministère fournira les sacs nécessaires aux municipalités qui ne peuvent pas le faire elles-mêmes. Il n'est pas clair si toutes les municipalités concernées ont trouvé les lieux nécessaires au stockage temporaire de leurs ordures. 

Présentant ses excuses aux Libanais "en raison des agissements de certains politiciens", en allusion au chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, M. Chehayeb a dans ce contexte remercié, entre autres, le parti Tachnag pour ses "efforts", et a critiqué sans les nommer les Kataëb, estimant que "tout ce qui s'est passé" (le sit-in du parti et ses conséquences) n'était pas nécessaire". Le ministre a rappelé que la décentralisation de la gestion des déchets, prônée par les Kataëb, était "déjà prévue" dans le plan Chehayeb. Il a enfin répété que les décharges de Costa Brava et de Bourj Hammoud sont "nécessaires" pour mettre en place par la suite la décentralisation de la gestion des ordures, une décision prise par le gouvernement, et non par une partie quelconque. 

Le ministre de l'Agriculture a enfin précisé avoir demandé à l'entreprise de Dany Khoury, chargée des travaux du chantier de la décharge de Bourj Hammoud, d'accélérer le travail afin que celle-ci soit prête à partir du 7 octobre. 

 

Voir aussi 

"Nos poubelles sont plus propres que nos politiciens !" : paroles de Libanais excédés

 

 

Pour mémoire

Vers une réduction de la phase transitoire du plan gouvernemental de quatre à un an

Crise des déchets : malgré l'optimisme affiché par Kanaan, les partis restent intransigeants

Les Kataëb appellent à la création d’usines de tri et de traitement, contrôlées par les municipalités

Les municipalités du Metn et du Kesrouan dans la tourmente : à quand la collecte des déchets?

 

Repère

Liban : retour sur un an de crise des déchets


Le ministre libanais de l'Agriculture, Akram Chehayeb, en charge du dossier de la crise des déchets, a annoncé mardi que les nouveaux déchets de 45 municipalités du Kesrouan et du Metn "seront collectés par la compagnie Sukleen à partir d'aujourd'hui (hier)". Il marque ainsi la fin de l'interruption de la collecte et du transport des déchets vers Bourj Hammoud, provoquée par le sit-in...

commentaires (2)

"...en raison des agissements de certains politiciens..." notre pauvre pays retourne aux pratiques du Moyen-Age en tout ! Monsieur A. Chehayeb est certes plein de bonne volonté et sincère...mais, enfouir des déchets dans la mer...quel pays civilisé et moderne le ferait ? Nous connaissons malheureusement trop bien le j'menfoutisme chronique et la négligence qui prévalent dans ce pays dans tous les domaines, pour douter que ces déchets seront enfouis selon les règles, c'est à dire triés correctement etc. ! Irène Saïd

Irene Said

10 h 24, le 14 septembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • "...en raison des agissements de certains politiciens..." notre pauvre pays retourne aux pratiques du Moyen-Age en tout ! Monsieur A. Chehayeb est certes plein de bonne volonté et sincère...mais, enfouir des déchets dans la mer...quel pays civilisé et moderne le ferait ? Nous connaissons malheureusement trop bien le j'menfoutisme chronique et la négligence qui prévalent dans ce pays dans tous les domaines, pour douter que ces déchets seront enfouis selon les règles, c'est à dire triés correctement etc. ! Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 24, le 14 septembre 2016

  • Retour donc à Bourj Hammoud dans un pays ou la poubelle elle aussi tourne dans un cercle vicieux .

    Sabbagha Antoine

    20 h 10, le 13 septembre 2016

Retour en haut