X

À La Une

Le Danemark met en garde les migrants à travers la presse libanaise

crise

"En considérant la vague d'arrivées en Europe ces jours-ci, il y a de bonnes raisons pour durcir les règles et le faire savoir", indique la ministre chargée de l'Immigration et de l'Intégration.

OLJ/AFP
07/09/2015

Le Danemark a acheté des espaces publicitaires dans quatre journaux au Liban pour avertir les candidats à l'émigration qu'il avait durci les conditions d'installation sur son territoire.

"Le Danemark a décidé de durcir les règles s'appliquant aux réfugiés", prévient la publicité publiée lundi par trois quotidiens de langue arabe et un autre en anglais.
Elle informe ainsi que les allocations sociales accordées aux nouveaux arrivants ont été réduites "jusqu'à 50%" et que le rapprochement familial n'est pas autorisé durant la première année pour les détenteurs d'un permis de résidence temporaire.
Pour rester au Danemark, les migrants et réfugiés devront parler et comprendre le danois, précise le texte, qui avertit que ceux qui n'obtiendront pas un permis de résidence seront "renvoyés rapidement" du pays.

 

(Lire aussi : « Les trafiquants, ce sont les Daech de la mer »)



A Copenhague, la ministre chargée de l'Immigration et de l'Intégration, Inger Stojberg, membre de l'aile droite du parti libéral Venstre, a justifié cette publicité qui "vise à informer objectivement et sobrement" sur les règles danoises.
"En considérant la vague d'arrivées en Europe ces jours-ci, il y a de bonnes raisons pour durcir les règles et le faire savoir", indique-t-elle sur sa page Facebook.
Une porte-parole du ministère a démenti des informations de presse selon lesquelles cinq quotidiens turcs auraient refusé de publier la publicité.

Le parti de droite du Premier ministre Lars Løkke Rasmussen a remporté les élections au printemps en faisant campagne sur la baisse des prestations destinées aux demandeurs d'asile, qui avaient été relevées par le gouvernement précédent de centre gauche. Minoritaire, il dépend du soutien du Parti populaire danois, une formation de droite anti-immigration, pour faire passer des lois au parlement.

Le Danemark a reçu près de 15.000 demandeurs d'asile en 2014, presque deux fois plus que l'année précédente.

 

Lire aussi
Le rêve d'Aylan, l’édito de Ziyad Makhoul

Le pape appelle chaque paroisse d'Europe à accueillir une famille de réfugiés

Le père d'Aylan enterre sa famille : "A quoi me sert la solidarité du monde?"

"Mes enfants m'ont glissé des mains" : le père du petit Aylan raconte

Le policier turc qui a retrouvé le corps du petit Aylan : "J'ai pensé à mon propre fils"

"J'ai fui la mort dans mon pays pour la retrouver en mer"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Billet de Kenza OUAZZANI

Le mauvais pari du gouvernement

Un peu plus de Médéa AZOURI

Power to the People

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants