X

La Dernière

Philippe Massoud, premier Libanais à recevoir, pour la 2e année consécutive, le prestigieux « Star Diamond Award »

La bonne nouvelle du lundi

Coupures d'électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, « L'Orient-Le Jour » se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

29/06/2015

Philippe Massoud, jeune chef audacieux et célèbre restaurateur libanais basé à New York, a le vent en poupe. Avec une vision claire, les idées plein la tête, du flair et du savoir-faire, ce parfait ambassadeur de la cuisine libanaise est une grande star incontournable du monde culinaire new-yorkais. Son restaurant Ilili, sis à la cinquième avenue, qu'il dirige avec son frère Alex, est devenu « une institution », le rendez-vous inévitable de toute une jeunesse branchée et cool.

Après avoir été numéro un au Zagat pour la meilleure cuisine méditerranéenne de New York, et le numéro un sur Open Table, Philippe Massoud vient de décrocher, pour la deuxième année consécutive, le prestigieux Star Diamond Award décerné par l'American Academy of Hospitality Sciences, un organisme privé, créé en 1948, dont l'activité est l'octroi de prix aux excellents restaurants, restaurateurs et chefs. Le comité comprend notamment Jean-Georges Vongerichten, chef alsacien étoilé établi à New York, et Alain Ducasse, un autre chef monégasque étoilé internationalement reconnu. La bonne nouvelle s'est propagée comme une traînée de poudre sur la Toile, après que le site I Love Beirut eut posté une vidéo de l'événement.

« Institution »
Que signifie cette prestigieuse distinction ? « C'est la deuxième année consécutive que nous recevons le Star Diamond Award. Ses critères comprennent notamment la qualité et la reconnaissance globales au niveau des services fournis par les restaurants, les chefs, les hôtels et les compagnies aériennes. Fondé il y a sept ans, Ilili a su gagner ses titres de noblesse. On nous a contactés pour nous annoncer que ce prix va être décerné au premier Libanais, en signe d'appréciation de notre travail», affirme avec enthousiasme Philippe Massoud, lors d'un entretien accordé à L'Orient-Le Jour, à New York.
«Cette distinction est pour nous un signe de reconnaissance et d'excellence. Nous sommes devenus une institution sur la scène dînatoire de New York. C'est aussi une marque de réussite, puisque nous avons été numéro un sur Open Table et au Zagat. Ce nouveau galon est une belle manière de remercier mon personnel, notre équipe et nos clients », estime-t-il.

Respect quasi génétique...
Pour mener à bien cette tâche, Philippe et Alex, son frère, se sont entourés « d'une équipe de 160 personnes, à temps plein et partiel. Mais l'équipe leader de la compagnie compte une vingtaine de personnes». Hormis le restaurant Ilili qui marche à fond la caisse, les deux frères Massoud ont mis sur pied deux Ilili Box, sorte de kiosques à sandwicherie libanaise, dans les principales artères de la ville, l'un à Flatiron, face à Eataly, haut lieu de la gastronomie italienne, et le deuxième, démarré en mars 2015, à Times Square.
Ne s'arrêtant pas uniquement là, Philippe et Alex voient plutôt grand. Des projets à New York ou ailleurs ? « Nous sommes à la recherche d'un nouvel espace pour ouvrir un troisième Ilili Box. Nous envisageons d'ouvrir aussi un autre restaurant uptown. Ce deuxième établissement ne sera pas une copie, mais une inspiration de l'original. Ce sera peut-être By Ilili, Ilili de la terre, ou Ilili de la mer», explique-t-il.

Des raisons pour ces hésitations? «Pour continuer à rehausser la cuisine, il serait contre-productif d'ouvrir juste un cookie cutter», poursuit Philippe. «Nous savons bien que nous avons certains mets qui attirent la clientèle. Pour continuer notre mission envers la cuisine libanaise, il est très important pour moi, en tant que chef de cuisine, d'étendre ce qui a été réalisé à Ilili, à savoir le style de changement opéré pour améliorer cette cuisine», ajoute-t-il
«Pour ce qui est des projets en dehors de New York, le marché commercial de l'immobilier aux États-Unis est devenu agressif. Il faudra attendre un certain ajustement de l'économie. New York est notre objectif immédiat. Étant donné la réussite de ce concept, nous chercherons à nous étendre plus tard à Miami, Chicago, au Texas et à Los Angeles. Mais c'est un objectif à long terme», estime-t-il.

Le secret de sa réussite ? « Il est très simple. C'est d'avoir un respect quasi génétique du patrimoine culinaire libanais, comprendre le présent et imaginer le futur. Je puise mes recherches dans le passé, et de la manière dont mes parents et grands-parents préparaient les mets. J'essaie d'utiliser les techniques modernes pour les améliorer en leur donnant un aspect plus léger, plus calibré. Notre secret est que tout est sur la table. Nous pensons à tout. Le secret, c'est aussi d'avoir vraiment du respect envers ma culture et mes origines», conclut-il avec
assurance.

 

Dans la même rubrique
Leo Burnett Liban brille aux Facebook Awards

Un Libanais de 18 ans repéré par un géant de la Silicon Valley

Deux Libanais créent une plateforme pour remettre du jeu et du lien dans le quotidien des petits cancéreux

Une association se lance un nouveau défi : faciliter le retour au pays des ingénieurs libanais

Pour « sauver la vie des enfants », des passages piétons devant des écoles

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C.K

Bravo et merci a tous nos ambassadeurs de l'Art, du gout, de la mode, des lettres et tout ce qui nous relève la tête.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Tête de Turc

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.