X

Moyen Orient et Monde

« Si l’EI se maintient à Yarmouk, les organisations palestiniennes pourraient collaborer pour le combattre »

Syrie

Après avoir été repoussés par les habitants de Yarmouk, les jihadistes de l'État islamique ont repris 90 % du camp, en bordure de Damas. Samir Saul, professeur d'histoire des relations internationales à l'Université de Montréal, répond aux questions de « L'Orient-Le Jour » pour faire le point de la situation dans cette région.

07/04/2015

Les intentions de l'État islamique par rapport au camp palestinien de Yarmouk se sont-elles éclaircies ?
Il y a une avancée de Daech (acronyme arabe de l'EI) dans le camp de Yarmouk qui est à la fois circonstancielle et stratégique. Des membres infiltrés de Daech auraient été arrêtés pour avoir assassiné un dirigeant palestinien. D'où l'offensive des jihadistes contre le camp. Quant à la dimension stratégique, elle tient au fait que l'EI s'active dans cette région, manifestement pour compenser ses reculs en Irak face à l'armée irakienne et aux miliciens, et en Syrie face aux Kurdes.

Quelles sont les relations entre l'EI et les Palestiniens en général, et les réfugiés en particulier ? Cet événement changera-t-il la donne quant à l'implication des Palestiniens dans la lutte contre l'EI ?
Ces relations sont pour le moins distantes et potentiellement conflictuelles. Il n'y a aucun rapport entre les revendications nationales palestiniennes et le jihadisme. Il n'échappe pas aux Palestiniens que les jihadistes ne combattent pas Israël et que certains, notamment le Front al-Nosra, reçoivent de l'aide israélienne. Il est probable que si l'EI persiste contre les Palestiniens, les organisations palestiniennes pourraient collaborer pour le combattre.

L'État islamique et le Front al-Nosra sont-ils présents de manière active dans la grande ceinture damascène ? Coopèrent-ils ?
Al-Nosra est plus présent que Daech dans la grande ceinture damascène. L'élément nouveau de ces derniers jours est qu'al-Nosra est venu en aide à Daech, en l'occurrence contre les Palestiniens. Il reste à savoir si cette coopération entre les deux principales organisations jihadistes, pourtant rivales, est éphémère ou si elle aura des suites ailleurs.

Le Hamas a fustigé l'Autorité palestinienne pour son inaction. Pensez-vous réellement que Mahmoud Abbas ait les moyens d'agir ?
Des querelles Hamas-Autorité palestinienne n'aideraient pas les Palestiniens de Yarmouk. L'intérêt évident des Palestiniens de Yarmouk est que le Hamas et l'Autorité palestinienne collaborent contre Daech. Le Hamas, le Fateh et le FPLP sont présents à Yarmouk, et les trois font face à l'État islamique.

Assiégés depuis un an par l'armée syrienne, les Palestiniens de Damas sont désormais sous sa protection. Comment peut-on expliquer cela ?
Cela s'explique par la politique de Khaled Mechaal et son courant du Hamas, implanté à Yarmouk. Après avoir été l'hôte du gouvernement syrien, Mechaal s'est retourné contre lui et a pris le parti des groupes armés fin 2012. Le camp de Yarmouk a alors été encerclé par l'armée syrienne. Ironie de l'histoire, aujourd'hui, l'armée syrienne se retrouve protectrice du camp contre les jihadistes de l'EI et d'al-Nosra.

L'organisation EI va-t-elle tenter de renverser le régime de Damas ?
L'organisation État islamique n'est pas le plus important des groupes jihadistes actifs autour de Damas. Tous les jihadistes veulent s'emparer de la capitale, mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Toutes leurs offensives depuis 2012 ont été repoussées ou démantelées avant leur déclenchement.


Lire aussi
"J'ai vu deux membres de Daech jouer avec une tête coupée comme si c'était un ballon"

Face à l'avancée de l'EI, 2 000 personnes évacuées du camp de Yarmouk

Nouveau round de négociations entre le régime et des opposants de l'intérieur à Moscou

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué