X

Un monde de solutions (II)

À la table des cantines durables

En bref
Didier Dillens | Le Soir-Victoire pour Sparknews/Belgique
20/09/2014

L'impact de notre alimentation sur l'environnement est bien plus important qu'on ne l'imagine. Le secteur mondial de l'élevage émet par exemple à lui seul 18 % des gaz à effet de serre, soit près de la moitié de l'impact de l'alimentation sur l'environnement. En Europe, on produit aussi 60 kg de déchets d'emballage par personne et par an, dont les 2/3 sont d'origine alimentaire. Le secteur de la restauration professionnelle (cantines d'entreprises, écoles, crèches...) est particulièrement concerné, puisque notre mode de vie nous amène à manger de plus en plus souvent à l'extérieur.


Une solution, faire évoluer les cuisines collectives vers une alimentation plus en phase avec l'écologie et la santé. C'est justement la tâche à laquelle la Région de Bruxelles Capitale s'attelle depuis 2008. Coordonné par l'Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement (Bruxelles Environnement) en partenariat avec Bioforum, association coupole de la filière agricole biologique, le projet pilote « Cantines durables » accompagne les cantines collectives vers une alimentation durable.
Le projet incite notamment à une introduction progressive de plus de fruits et légumes de saison, de préférence d'origine locale, à l'utilisation de produits bio, frais et non transformés, à la réduction du gaspillage alimentaire ou de la consommation de viande.


Une série d'outils performants a été mise en place pour inciter les responsables de cuisines collectives à sauter le pas : calendrier des produits de saison, recettes, liste de fournisseurs, service d'assistance par téléphone disponible tous les jours ouvrables. Un outil d'auto-évaluation leur permet en outre de faire un bilan de leurs pratiques actuelles, d'identifier les points à améliorer et de voir ensuite les résultats objectifs de leurs efforts.
Le projet concerne aujourd'hui 94 collectivités (dont une quarantaine du secteur public) et quelque 80 000 repas durables journaliers. La Région s'est fixé comme objectif d'atteindre 125 000 repas « durables » par jour en 2015. A terme, l'objectif est que toutes les cantines «publiques » offrent des repas durables.

www.bruxellesenvironnement.be

 

À la une

Retour au dossier "Un monde de solutions (II)"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Échec au roi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué