Rechercher
Rechercher

Liban

Le soutien à la championne du Liban Jackie Chamoun se poursuit

La Libanaise Jackie Chamoun lors ds championnats du monde de ski à Val d'Isère. AFP / JACQUES DEMARTHON

La vague de soutien à l'athlète libanaise Jackie Chamoun se poursuit à plus d'un niveau.
Le Bureau de la jeunesse et du sport de la Fondation Camille Chamoun a dénoncé « la campagne injuste qui touche l'une des stars du sport libanais », soulignant que « les communiqués publiés par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Fayçal Karamé, et du président du Comité olympique, Jean Hammam, qui s'en sont pris à la championne sont une véritable atteinte à la vie privée, d'autant que le film a été tourné il y a trois ans et qu'il n'a rien à voir avec les Jeux olympiques ».
Le bureau a également appelé « les Libanais qui soutiennent Jackie Chamoun à se rendre à l'aéroport de Beyrouth le jour de l'arrivée de l'athlète au Liban, et cela pour la défendre et défendre les libertés au Liban ». Notons que l'ancien président de la République Camille Chamoun était l'arrière-grand-père de la championne libanaise.

« Journalistes contre la violence »
De son côté, l'association « Journalistes contre la violence » a publié un communiqué dans lequel elle dénonce « la campagne insidueuse et vile menée contre la championne Jackie Chamoun », s'interrogeant à ce sujet sur « le timing et les objectifs d'une telle campagne qui donnent à penser qu'il existe une volonté de porter atteinte à Chamoun et au Liban à la veille de l'ouverture des Jeux olympiques ».
S'élevant contre la baisse du niveau professionnel de certains médias « qui s'emploient à verser dans le sensationnalisme en portant atteinte à la dignité et à la liberté des individus », l'ONG a mis en garde contre toute mesure qui serait prise contre Jackie Chamoun, soulignant qu'elle « constituerait une honte pour le Liban et en tout état de cause elle fera l'objet, le cas échéant, d'un tollé et elle sera contrée par une réaction ferme ».
« Journalistes contre la violence » a appelé dans ce cadre « le ministre Fayçal Karamé à se pencher plutôt sur des dossiers plus importants comme les crimes, les attentats, la violence contre les femmes au lieu de s'en prendre à une championne qui a porté haut le nom du Liban ».
En conclusion, « Journalistes sans frontières » a rendu hommage à « la société libanaise qui a montré à travers les médias sociaux à quel point elle tient aux libertés personnelles et d'expression ».

 

Lire aussi

De Katarina Witt à Jackie Chamoun, le billet de Patricia Khoder

Jackie, oh !, le billet de Ziyad Makhoul

Le soutien à la championne du Liban Jackie Chamoun se poursuit

Jackie Chamoun au cœur de l'avalanche...

« Je vais faire de mon mieux »

 


La vague de soutien à l'athlète libanaise Jackie Chamoun se poursuit à plus d'un niveau.Le Bureau de la jeunesse et du sport de la Fondation Camille Chamoun a dénoncé « la campagne injuste qui touche l'une des stars du sport libanais », soulignant que « les communiqués publiés par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Fayçal Karamé, et du président du Comité olympique, Jean...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut