Rechercher
Rechercher

À La Une - liban

Maria el-Jawhari, une jeune Libanaise rattrapée par la mort à Haret Hreik

Quand le 2 janvier un attentat avait été perpétré à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth, Maria el-Jawhari avait écrit sur sa page Facebook, selon une photo circulant sur les réseaux sociaux : "Je l'ai échappé belle pour la troisième fois". Une allusion aux trois attentats qui avaient ensanglanté, les mois précédents, cette région de la capitale libanaise. Se disant triste, la jeune fille se demandait si elle s'en sortirait de la même manière une quatrième fois.


Ce mardi, Maria, qui n'avait probablement pas 18 ans, a été rattrapée par la mort. La jeune Libanaise est l'une des victimes de l'attentat perpétré aujourd'hui, également à Haret Hreik. Trois autres personnes ont été tuées : Ali Ibrahim Bachir, 18 ans, Ahmad el-Abaydi et Khodr Srour.

 

 

Maria et Ali rejoignent Mohammad Chaar, la plus jeune victime de l'attentat de Starco.


Ali Ibrahim Bachir.

 

Le triste sort de ce jeune homme, 16 ans, avait d'autant plus ému le Liban, qu'il s'était pris en photo, avec ses amis, quelques minutes avant l'explosion de la voiture piégée qui visait Mohammad Chatah. Cette photo avait largement circulé sur les réseaux sociaux, associée à un autre cliché, pris, cette fois, par un photographe de presse, et représentant le jeune homme gisant, le visage en sang, sur le bitume.

 

Autre jeune victime de la terreur, Malak Zahwe, tuée lors de l'attentat du 2 janvier dernier. Née au Brésil, elle n'avait que 17 ans et était connue pour sa joie de vivre.

 

Pour mémoire

La Libano-Brésilienne Malak (Ange) Zahwe, nouvelle victime de la guerre au Liban

Mohammad Chaar vit toujours à travers ses camarades de classe

Refuser l'impunité et la banalisation de la mort


Quand le 2 janvier un attentat avait été perpétré à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth, Maria el-Jawhari avait écrit sur sa page Facebook, selon une photo circulant sur les réseaux sociaux : "Je l'ai échappé belle pour la troisième fois". Une allusion aux trois attentats qui avaient ensanglanté, les mois précédents, cette région de la capitale libanaise. Se disant...

commentaires (2)

L'occident est seul responsable de la mort des jeunes libanais. L'UE et les USA ont les moyens de faire cesser ces massacres qui ne servent à aucune cause. On aide le Mali, Centrafrique et autres interventions et au Liban, pour la proximité d’Israël, aucun pays occidental n'ose lever le petit doigt. J'ai honte d'être français Ces jeunes qui ont tellement envie de vivre et qui meurent sans savoir pourquoi. Dieu bénisse le Liban et ses martyrs

FAKHOURI

21 h 13, le 21 janvier 2014

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • L'occident est seul responsable de la mort des jeunes libanais. L'UE et les USA ont les moyens de faire cesser ces massacres qui ne servent à aucune cause. On aide le Mali, Centrafrique et autres interventions et au Liban, pour la proximité d’Israël, aucun pays occidental n'ose lever le petit doigt. J'ai honte d'être français Ces jeunes qui ont tellement envie de vivre et qui meurent sans savoir pourquoi. Dieu bénisse le Liban et ses martyrs

    FAKHOURI

    21 h 13, le 21 janvier 2014

  • Des jeunes intuitifs , leur disparition fait fondre les coeurs .Que Dieu ait leurs âmes .

    Sabbagha Antoine

    20 h 33, le 21 janvier 2014

Retour en haut