X

À La Une

La Fédération libanaise de Basket-ball officiellement suspendue par la FIBA

Liban L'équipe nationale ne pourra pas participer au prochain Championnat d’Asie.
olj.com et AFP
18/07/2013

La Fédération internationale de basket-ball (FIBA) a officiellement décidé jeudi de suspendre la Fédération libanaise de basket-ball (FLBB), a indiqué à Lorientlejour.com l'attaché de presse de la FLBB, Jalal Beiano.
L'information a ensuite été confirmée par l'Agence nationale d'information (ANI, officielle).

Les joueurs de l'équipe nationale de Basketball, qui se trouvent actuellement aux Philippines, ont publié en début de soirée un communiqué dans lequel ils ont exprimé leur "regret de la décision prise par la FIBA de suspendre le Basket-ball libanais", déplorant en outre "la situation de ce sport au Liban".

 

Le Liban, classé 25e mondial, "ne participera donc pas au Championnat d'Asie prévu aux Philippines en août", a déclaré pour sa part à l'AFP le président du Comité olympique libanais, Jean Hammam. "Notre pays ne pourra pas également participer à la Coupe du monde (ndlr: le Mondial) de 2014", alors qu'il avait participé aux éditions 2002, 2006 et 2010, a-t-il ajouté. "Plusieurs responsables locaux et régionaux ont tenté d'intercéder auprès du secrétaire général de la FIBA, Patrick Baumann, pour arrêter la suspension, en vain", a précisé M. Hammam.

 

La FIBA avait lancé un préavis à la FLBB, l'enjoignant de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux ingérences politiques et judiciaires dans le championnat local de basket-ball, selon le responsable. L'injonction avait expiré vendredi dernier sans que les demandes de la FIBA soient satisfaites, poussant l'organisation à confirmer sa décision jeudi.

 

La FIBA mentionne expressément le ministre démissionnaire de l’Intérieur, qui avait personnellement demandé le report de la rencontre comptant pour les quarts de finale du championnat et opposant le club de Amchit au club de Champville pour des raisons de sécurité, alors qu’il s’est avéré plus tard que les raisons évoquées n’étaient pas fondées.

 

La FIBA reproche également au principal actionnaire de l’équipe de Amchit, qui est le propre fils du président de la République, d’avoir sciemment usé de son influence politique et d’avoir eu recours aux tribunaux civils pour annuler le résultat de cette même rencontre (la FLBB avait homologué la victoire de Champville par 20-0 sur tapis vert pour forfait de Amchit qui ne s’était pas présenté sur le terrain à la date prévue), alors que le règlement de la FIBA interdit l’ingérence de la politique ou de la justice civile dans tout ce qui a trait au monde du basket-ball libanais, dont les décisions sont uniquement du ressort de la Fédération libanaise de basket-ball.

 

Le sport au Liban est gangréné par les tensions partisanes. Au début de l'année, le sport libanais avait déjà été secoué par un scandale de matchs truqués et la FIFA avait infligé des sanctions disciplinaires à l'encontre de 23 joueurs.

 

 

Lire aussi

Matchs arrangés : un arbitre libanais affirme avoir reçu des leçons de trucage sur YouTube

 

Pour mémoire

La FIBA lance un ultimatum à la Fédération libanaise de basket-ball

 

Amchit-Champville : le basket-ball sous haute tension

 

Matches truqués : sanctions étendues de la FIFA pour les deux arbitres assistants libanais

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jaber Kamel

Un grand OUF desoulagement , j'ai cru lire la FIBA suspend le Hezbollah ..... resistant.lol.

Wassim A

Rien que pour cette info les rues du Liban devraient Être noires de monde He hooooo y'a quelqu'un !!!!

Henoud Wassim

On aurait pu dire république bananière, mais on n'en produit plus

Sabbagha Antoine

Même en sport on a grâce au trafic d’influence perdu l’esprit sportif. Vraiment scandaleux .



Antoine Sabbagha

Michele Aoun

Tout est politise chez nous... Quelle reputation on doit avoir a l'etranger! Beurk!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué