Sport

La FIBA lance un ultimatum à la Fédération libanaise de basket-ball

Basket-ball
OLJ
02/07/2013 | 00h00
La Fédération internationale de basket-ball (FIBA) a lancé un ultimatum officiel à son homologue libanaise (FLBB) via une correspondance écrite, qui a été également notifiée au ministère de l’Intérieur, au ministère de la Jeunesse et des Sports, au Comité olympique libanais, avec copie adressée à la Fédération asiatique de basket-ball.
La FIBA y dénonce notamment l’ingérence des milieux politiques libanais dans le championnat local de basket-ball, mentionnant expressément le ministre de l’Intérieur, qui avait personnellement demandé le report de la rencontre comptant pour les quarts de finale du championnat opposant Amchit à Champville pour des raisons de sécurité, alors qu’il s’est avéré plus tard que les raisons invoqués n’étaient pas fondées.
La FIBA reproche également au principal actionnaire de l’équipe de Amchit, qui est le propre fils du président de la République, d’avoir sciemment usé de son influence politique et d’avoir eu recours aux tribunaux civils pour annuler le résultat de cette même rencontre (la FLBB avait homologué la victoire de Champville par 20-0 sur tapis vert pour forfait de Amchit qui ne s’était pas présenté sur le terrain à la date prévue), alors que le règlement de la FIBA interdit l’ingérence de la politique ou de la justice civile dans tout ce qui a trait au monde du basket-ball libanais, dont les décisions sont uniquement du ressort de la Fédération libanaise de basket-ball.
La FIBA a donné donc un préavis d’une semaine qui court jusqu’au 5 juillet prochain à la Fédération libanaise pour prendre les mesures nécessaires afin d’être en harmonie avec les règlements internes de la FIBA, notamment :
–    L’annulation de tous les procès juridiques ainsi que des décisions et arrêts s’y rapportant et émis par les tribunaux civils dans l’affaire Amchit-Champville.
–    La présentation à la FIBA d’un accord dans ce sens traduit en anglais, dûment cosigné par la FLBB ainsi que les clubs concernés et avalisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité olympique libanais.
–    La reprise du championnat du Liban, si les délais le permettent, à partir de la phase où il avait été arrêté, sans aucune ingérence politique ou juridique.
–    Tous les litiges ayant trait ou rapport avec le basket-ball devront désormais être présentés uniquement à la FIBA, qui est le seul recours apte à trancher.
La FIBA a donc fixé au 5 juillet la date butoir à la FLBB pour fournir des réponses claires à tous les problèmes et questions soulevés, sous peine de prendre les décisions qui s’imposent après la date indiquée.
La FIBA s’est notamment réservée le droit de suspendre le Liban de toute activité ou compétition internationale et régionale dépendant de la FIBA, tant au niveau des clubs que sur le plan des différentes sélections nationales, toutes catégories et tranches d’âge confondues.

T. H.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué