X

Sport

Matchs arrangés : un arbitre libanais affirme avoir reçu des leçons de trucage sur YouTube

Football
OLJ
16/07/2013 | 00h38
L’arbitre libanais Ali
Sabbagh, emprisonné à Singapour pour avoir accepté les faveurs sexuelles de prostituées afin d’arranger le résultat d’un match de football, a affirmé hier devant le tribunal que l’homme d’affaires singapourien Eric Ding Si Yang avait utilisé YouTube pour lui apprendre à truquer un match.
M. Sabbagh, condamné en juin à six mois de prison, a indiqué que l’homme d’affaires singapourien lui avait envoyé « 20 à 30 » liens YouTube pour « m’apprendre à prendre de mauvaises décisions ».
« Les vidéos comportaient de nombreuses décisions qui n’étaient pas les bonnes », a ajouté le jeune arbitre libanais, 34 ans.
M. Ding est accusé d’avoir assuré à M. Sabbagh, ainsi qu’à deux autres arbitres assistants libanais, les services de prostituées avant un match en avril à Singapour.
Ali Eid, 33 ans, et Abdallah Taleb, 37 ans, les deux arbitres assistants, ont été condamnés le 10 juin à trois mois de prison. Mais emprisonnés depuis le 4 avril, ils ont pu sortir après une remise de peine pour bonne conduite et compte tenu du temps déjà passé en détention préventive en attendant le jugement. Ali Sabbagh a, lui, été condamné le lendemain par la justice de Singapour à six mois de prison.
Le trio arbitral devait officier pour un match d’une compétition asiatique le 3 avril entre le club singapourien des Tamine Rovers et la formation indienne d’East Bengal (victoire d’East Bengal 4-2). Mais ce trio, soupçonné de corruption et interrogé par la police, avait été remplacé avant la rencontre par d’autres arbitres appelés en renfort.
M. Sabbagh a par ailleurs indiqué que l’homme d’affaires singapourien lui avait indiqué dans une série de mails que la meilleure façon de truquer un match était d’accorder des tirs au but. « Personne ne t’arrêtera, personne ne dira quoi que ce soit », a-t-il ajouté, citant M. Ding.
Le procureur a accusé M. Ding d’avoir « corrompu les trois arbitres pour truquer des match de football ». L’homme d’affaires singapourien risque jusqu’à 5 ans de prison et une amende de 80 000 dollars.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants