Nos Lecteurs ont la Parole

232 écrivains et artistes suisses expriment leur solidarité avec les écrivains syriens

OLJ
21/03/2012
Suivant l’exemple des écrivains libanais, l’auteure suisse Gilberte Favre* a écrit une lettre destinée à l’Association des écrivains syriens. Ce document a été cosigné par 232 écrivains et artistes suisses. La démarche a été soutenue par deux organismes suisses : Art + politique (www.kunst-und-politik.ch) qui tient à encourager le dialogue politique entre artistes et politiciens, médias et public, et le centre suisse alémanique PEN, membre de PEN International, dont les objectifs tendent à promouvoir la littérature et défendre la liberté d’expression (www.pendschweiz.ch et www.pen-international.org). Fondé en 1921, le PEN international totalise aujourd’hui plus de 20 000 personnes et se répartit dans plus de 100 pays. Cette communauté internationale regroupe des poètes, auteurs dramatiques, essayistes, éditeurs et romanciers, ainsi que des éditeurs, traducteurs et universitaires. Pour l’initiatrice de cette démarche, qui a été extrêmement touchée par l’engagement de ses collègues, cette lettre de Suisse se veut « un acte de solidarité avec le peuple syrien au cœur de la tourmente ». En voici le texte : « En tant qu’auteure suisse, j’ai la chance de vivre et de m’exprimer librement dans un pays démocratique et plurilingue. De surcroît, je suis familière du Moyen-Orient et j’ai aussi eu l’occasion de séjourner dans votre pays à plusieurs reprises.
« Voilà bientôt un an que vous êtes confrontés à la répression d’un régime impitoyable, qui ne tient aucun compte de la réprobation internationale (ONU, Ligue arabe, Amnesty International...). Je n’ignore pas que, face au régime bassiste en place depuis de nombreuses années en Syrie, les écrivains et les artistes syriens ont déjà payé un lourd tribut. Certains d’entre eux, interdits de publication, ont connu la prison, la torture, l’exil ou
la mort...
« Avec ce message, qui est appuyé par mes confrères, j’aimerais exprimer ma solidarité avec l’Association des écrivains syriens opposée à Bachar el-Assad.
« Destinée à nos collègues de Syrie, il va de soi que notre lettre s’adresse au peuple syrien victime d’un régime inhumain puisqu’il va jusqu’à torturer et tuer des vieillards aussi bien que des enfants (8 500 à ce jour !), ce qui constitue par ailleurs un crime contre l’humanité.
« Nous soutenons les Syriens en lutte contre l’oppression. Enfin, le virus démocratique étant très contagieux, nous souhaitons que le peuple syrien – dans toutes ses composantes ethniques et religieuses – dispose rapidement d’un État fondé sur les principes d’égalité, de liberté et de démocratie les plus élémentaires comme nous en bénéficions en Suisse.
« Il s’agit des principes inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée le 10 décembre 1948 à Paris par les 58 États membres qui constituaient alors l’Assemblée générale des Nations unies. »

Les signataires
Egidius Aebli, Mohammad al-Dourobi, Lucie Allaman, Sabina Altermatt, Roger Anderegg, Judith Arlt, Daniel Badraun, Frauke Bareiss-Ohloff, Lukas Bärfuss, Iren Baumann, Rafik Ben Salah, Maja Beutler, Hélène Bezençon, Rudolf Bind, Sylvie Blondel, Adi Blum, Avdyli Brahim, Beat Brechbühl, Anne Bregani, Érica Brühlmann-Jecklin, Hans R. Burger, Kaplan Burovic, Rudolf Bussmann, Christina Callori Di Vignale, Iso Camartin, Arno Camenisch, Luisa Canonica, Sylviane Chatelain, Simon Chen, Regi Claire, Germain Clavien, Simun Sito Coric, Odile Cornuz, Nicolas Couchepin, Jean-Daniel Coudray, Dominique De Rivaz, Daniel De Roulet, François Debluë, Aline Dedeyan, Shefqet Dibrani, Sylviane Dupuis, Lisa Elsässer, Heinz Emmenegger, Érica Engeler, Zeki Ergas, Barbara Erni, Susi Ernst, Urs Faes, Hartmut Fähndrich, Peter Fahr, Anna Felder, Christoph Ferber, Heike Fiedler, Isabelle Flükiger, Valérie Frey, Simon Froehling, Hans Peter Gansner, Dmitrij Gawrisch, Andrea Gerster, Alex Gfeller, Leonor Gnos, Lotti Graf-Siebenmann, Max Graf-Siebenmann, Andrea Martina Graf, Roman Graf, Franziska Greising, Barbara Groher, Michael Guggenheimer, Hans Gysi, Christian Haller, Silvia Härri, Kurt Hasler, Markus Hediger, Münch Helen, Rolf Hermann, Hermann Hof, Franz Hohler, Arthur Honegger, Golnaz Houchidar, Claude-Alain Humbert, Kurt Hutterli, Brezna Irena, Ingrid Isermann, Petra Ivanov, Pierre Jeanneret, Els Jegen, Élisabeth Jucker, Huguette Junod, Élisabeth Kaestli, Ingeborg Kaiser, Jochen Kelter, Fränzi Kern-Egger, Brigitta Klaas Meilier, Göri Klainguti, Ulla Klomp, Mathias Knauer, Wiebke Koch-Mertens, Katrin Koepp, Guy Krneta, Claude Krul, Leila Kühni, Tanja Kummer, Fred Kurer, Yves Laplace, Rolf Lappert, Hans Läubli, Romie Lie, Andreas Liebmann, Pierre Madnry, Daniel Maggetti, Annik Mahaim, Frédéric Mairy, Sunil Mann, Schriber Margrit, Gabriele Markus, Marie-Claire Marquis, Saro Marretta, Ursula Marty, Vladimir Masar, Janine Massard, Ursula Meier-Nobs, Jérôme Meizoz, Roland Merk, Viviane Mermod-Gasser, Michel Mermod, Pierre-François Mettan, E.Y. Meyer, Gerlinde Michel, Francesco Micieli, Michèle Minelli, Thérèse Moreau, Michel Moret, Jutta Motz, Andreas Münzner, Melinda Nadj Abonji, Sabina Naef, Innocent Naki, Andreas Neeser, Mirjam Neidhart, Bao Viet Nguyen Hoang, Jens Nielsen, René Oberholzer, Konrad Pauli, Érica Pedretti, Andri Perl, Jost Peter, Mylène Pétremand, Nicole Pfister Fetz, Maurizio Pinarello, Amélie Plume, Hugo Ramnek, Kathrina Redmann, Maryse Renard, Mélanie Richoz, Dominik Riedo, Melanie S. Rose, Uli Rothfuss, Thomas Röthlisberger, Schindler Roumena, Karin Rüttimann, Antoinette Rychner, Gecaj Sabit, Tuya Salina, Hans Saner, Isolde Schaad, Marc Schaffroth, Roumena Schindler, Erich Schmid, Wanda Schmid, Hermann Schmidhauser, K.t. Schnider, Monika Schnyder Monika, Andrea Schraml, Niklaus Schubert, Alexis Schwarzenbach, Ruth Schweikert, Monique R. Siegel, Anita Siegfried, David Signer, Christoph Simon, Tommaso Soldini, Elena Spoerl, Stefan Sprenger, Päivi Stalder, Peter Stamm, Christine Steiger, Claudia Steinitz, Kurt Steinmann, Paul Steinmann, Darja Stocker, Claudia Storz, Verena Stössinger, Billo Heinzpeter Studer, Liliane Studer, Daniel Suter, Candinas Theo, Jürgen Theobaldy, Sylvain Thévoz, Robert Tobler, Barbara Traber, Jean-Raymond Tschumi, Leo Tuor, Annemarie Tuma, Thea UHR, Clemens Umbricht, von Schroeder URS, Nicolas Verdan, Mathilde Vischer, Martin von Arndt, Yla von Dach, Erika Von Gunten, Milena Vukoje-Stamenkovic, Angelika Waldis, Eileen Walliser, Werner Alex Walser, Élisabeth Wandeler-Deck, Vreni Weber-Thommen, Rainer Wedler, Irma Wehrli, Peter K. Wehrli, Markus Werner, Wolfgang Windhausen, Sandra Wöhe, René Wohlhauser, Werner Wüthrich, Thomas Wyss, Emil Zopfi Germano Zullo, Franz Félix Züsli, Barbara Züst Barbara, Dieter Zwicky.

*Gilberte Favre est une fidèle amie du Liban auquel elle a consacré plusieurs livres dont L’Hirondelle de vie, chronique des enfants du Liban (préface d’Andrée Chedid, épuisé). Elle a dédié son dernier livre, Des étoiles sur mes chemins, à
Ghassan Tuéni.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une lecture régionale du « nœud druze »...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué