Rechercher
Rechercher

Économie - Restauration

L’Atelier Patchi à Sodeco fait plonger les amateurs de chocolat libanais dans l’envers du décor

Le ticket moyen tourne autour de 35 dollars.

L’Atelier Patchi à Sodeco fait plonger les amateurs de chocolat libanais dans l’envers du décor

L’Atelier Patchi a ouvert ses portes mi-décembre à Sodeco. Photo DR

L’Atelier Patchi a ouvert ses portes mi-décembre à Sodeco avec un nouveau concept pour tous les fans de chocolat : observer la fabrication du chocolat tout en en dégustant. Fondé en 1974 par Nizar Choucair, Patchi est l’empereur du chocolat libanais et compte aujourd’hui plus de 200 boutiques dans le monde. « Avec son espace immersif, cette boutique a pour objectif de nous rapprocher de notre clientèle », explique Dona Bardawil, directrice du marketing de la marque.

Lire aussi

Le « Angel Cake » de Carl Gerges

L’atelier est organisé en trois espaces sur 350 m², dont 60 m² de terrasse. « La pièce centrale est l’atelier : on y voit les machines de pointe que le chef utilise pour préparer le chocolat, mais aussi son travail manuel nécessaire à la production de nos pièces, qu’il est ensuite possible d’acheter », explique Dona Bardawil, ajoutant que le concept « plaît beaucoup aux enfants, mais pas uniquement ! »

Une réussite internationale

L’Atelier Patchi inclut également un autre concept de la marque, le Patchi Café qui a déjà fait ses preuves au Liban et à l’étranger. « Nous avons un restaurant de cuisine internationale ouvert pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner ». Croissants, toasts à l’avocat, aux œufs et au saumon sont entre autres au menu du matin ; burgers, salades et plats à partager comme des tacos ou des bao buns, à midi et au soir. Enfin, les desserts sont eux tournés vers le chocolat, avec divers gâteaux, macarons et pâtisseries. Le restaurant sert également des boissons alcoolisées, le tout pour un ticket moyen tournant autour de 35 dollars. L’Atelier Patchi emploie 25 personnes.

Lire aussi

Les « pappardelle » de courgettes à la feta et au citron de Matteo el-Khodr

Ce premier Atelier Patchi est un « phare » pour la marque, « que nous tentons d’abord au Liban, avant de l’exporter, notamment dans le Golfe », explique Dona Bardawil. Un pari risqué pour un investissement de 2,5 millions de dollars, comprenant l’ensemble des machines utilisées pour la fabrication du chocolat et une cuisine centrale, et dont le concept est plus difficile à exporter que Patchi Café, qui compte désormais 14 enseignes internationales. « Nous visons cinq ateliers dans le monde d’ici à 5 ans », annonce toutefois Dona Bardawil. 


L’Atelier Patchi a ouvert ses portes mi-décembre à Sodeco avec un nouveau concept pour tous les fans de chocolat : observer la fabrication du chocolat tout en en dégustant. Fondé en 1974 par Nizar Choucair, Patchi est l’empereur du chocolat libanais et compte aujourd’hui plus de 200 boutiques dans le monde. « Avec son espace immersif, cette boutique a pour objectif de nous rapprocher...
commentaires (2)

Le concept est super. Il est précurseur, le chocolat est frais et la carte originale avec de bonnes creations. Bravo M. Shoucair.Le service est aussi excellentNeanmoins je deplore le manque d'espace dans la salle intérieure oú les tables sont côté à cote.

Moi

10 h 09, le 04 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le concept est super. Il est précurseur, le chocolat est frais et la carte originale avec de bonnes creations. Bravo M. Shoucair.Le service est aussi excellentNeanmoins je deplore le manque d'espace dans la salle intérieure oú les tables sont côté à cote.

    Moi

    10 h 09, le 04 février 2024

  • Qualite tres moyenne pour des prix exorbitants! Qui plus est tres grands desagrements pour les habitants du quartier qui ne savent plus où se garer tellement leurs valets parking ont fait main basse sur toutes les rues environnantes!!!

    Nemer Salam

    10 h 00, le 04 février 2024

Retour en haut