Rechercher
Rechercher

Au ras du bonheur

Comment fait-on pour empêcher toute une population de créer et produire ?

Fastoche ! Il suffit de lui inventer des objectifs au ras des pâquerettes, en incitant les gens à frétiller sur des échéances et des solutions bidon qui ne mangent pas de pain.

Heureusement, le Libanais a le bonheur facile. Aujourd’hui, le bipède local de base se tape un orgasme dès le retour du courant électrique. Mais la tyrolienne qu’il module est aussi intense que brève, à la mesure du jus prostatique dispensé par des centrales en forme de chauffe-bain. « C’est notre tour pour l’eau », bêlent d’autres imbéciles heureux quand les robinets se mettent à gargouiller puis à dégurgiter le liquide immonde. Nirvana encore pour l’internet qui crachote et, Dieu merci, donne encore un accès en pointillé à toutes les âneries qui se débitent sur les réseaux sociaux. Sans oublier les pénuries de carburant, où seuls les neurones du pouvoir carburent à tarif réduit.

Un pays entier est là, béat et godiche, haletant de savoir : si le Mollasson du Futur va se récuser ou prendre racine, rien que pour emmerder le Vieux en son château ; si le taulier du Parlement finira par faire gober aux uns et aux autres sa formule bancale des trois 8, qui permettra à un de ses poulains de se goinfrer au ministère des Finances ; si le Basileus s’est ménagé à lui tout seul un navire-centrale turc pour avoir l’électricité 24h/24… ou un navire-citerne d’essence pour biberonner son 4x4 ; si enfin le Sayyed Barbu a tartiné sa glotte de miel pour ne plus tousser à chaque fois qu’il parle d’Israël et des USA.

Jamais dans ses rêves les plus fous ce dernier n’aurait pu imaginer voir un président chrétien pur fruit aussi placide devant ses fanfaronnade s: « Et je déclare la guerre à qui je veux et quand je veux » ; « Et j’irai jusqu’en Iran pomper l’essence payable en monnaie de singe »… Activer à distance un organisme maronite génétiquement modifié devant un parterre de sunnites bon teint, qui se fichent des fermes de Chebaa, des houthis du Yémen et des chiites de Bahreïn comme de leur premier chapelet de plaisance, faut le faire !

Entre un gouvernement insoluble et une économie qui se dissout, faut cependant rester zen. Avec une livre dans les abysses et une dette équivalente au prix d’un carton d’œufs de Fabergé, le spectre de la guerre s’éloigne, car même les pierres, bâtons et canifs sont devenus hors de prix. Bref, les Libanais ont tous les motifs d’être optimistes… quant à l’avenir du pessimisme.

[email protected]


Comment fait-on pour empêcher toute une population de créer et produire ?Fastoche ! Il suffit de lui inventer des objectifs au ras des pâquerettes, en incitant les gens à frétiller sur des échéances et des solutions bidon qui ne mangent pas de pain.
Heureusement, le Libanais a le bonheur facile. Aujourd’hui, le bipède local de base se tape un orgasme dès le retour du courant...

commentaires (7)

"Bref, les Libanais ont tous les motifs d’être optimistes… quant à l’avenir du pessimisme."... Magistral !!!

Wlek Sanferlou

17 h 37, le 12 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • "Bref, les Libanais ont tous les motifs d’être optimistes… quant à l’avenir du pessimisme."... Magistral !!!

    Wlek Sanferlou

    17 h 37, le 12 juin 2021

  • Cher Gaby !! Imagine des robinets à sec dans ta salle de bain.

    Hitti arlette

    15 h 42, le 12 juin 2021

  • LAISSONS LES ŒUFS FABERGÉS EN SÛRETÉ CHEZ LES RUSSES. CHEZ NOTRE POLITICIEN ET/OU CANDIDAT DE DEMAIN , DES COUILLES , MA FI . C’EST - UN GENRE COMPLEXE - SÛREMENT CASTRÉ ,- SUIVANT CIRCONSTANCE FAUT JOUER MASCULIN/FEMININ - MAIS TOUJOURS ASSEZ MALIN POUR MAINTENIR SOUS SA COUPE CET ELECTEUR QUI N’EST AUTRE QU’UN INEXPRIMABLE IMBECILE . JIDOU , IMBERBE , BARBE , FRERES, FISTON COUSINES,BATEAUX , AVIONS TOUT RESTERA EN PLACE.

    aliosha

    09 h 52, le 12 juin 2021

  • JE N,AI POINT RI. J,AI PRIS L,ESSENCE DE VOTRE ARTICLE. BORDEL, ANARCHIE ET CHAOS. ET LA LIBANAISE ET LE LIBANAIS VONT SE CHERCHER ET NE PLUS SE TROUVER. LE REGRETTABLE C,EST QUE LES MOUTONS, LES ANES ET LES MULETS SEMBLENT REGAGNER SANS QUESTION LES ETABLES DE LEURS PANURGES ANIERS.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 10, le 11 juin 2021

  • Renversant mais trop sophistiqué pour certains libanais qui ne pigerons que dalle, suspendus aux lèvres du barbu et de ses alliés vendus qui les torture tout en leur promettant des chimères et qu’ils appuient bêtement en croyant que les humiliations qu’ils leur font subir proviennent des patriotes qui se rebellent pour libérer leur pays les empêchent d’avoir une vie tranquille même muselés et affamés puisqu’ils sont disposés à faire offrande aux fossoyeurs de tout ce qu’il leur reste comme dignité et amour propre pour avoir un quart d’heure d’électricité et un filet hebdomadaire d’eau dans leur robinet et les voir régner en maître pour qu’ils puissent encore plus les détruire en même temps que ce pays. On ne peut pas redresser la queue du chien. Avec ça bon courage pour sauver un pays.

    Sissi zayyat

    11 h 31, le 11 juin 2021

  • Brillant comme toujours, et nous faisant rire...en plus ! Mille fois merci et bon week-end Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 04, le 11 juin 2021

  • Excellent comme d'habitude. Mais malheureusement le gouvernement ne va rien pigé

    Hind Faddoul

    09 h 00, le 11 juin 2021

Retour en haut