Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

13 avril 2021, le Liban n’existe presque plus

En ce sinistre jour qui ne disparaîtra jamais de la mémoire des Libanais, le 13 avril 1975 restera la clef du changement démographique qui va transformer la physionomie du Liban démocratique et à majorité chrétienne, qualifié non sans raison de « Suisse du Proche-Orient », après quarante-six ans, en une grande ferme où six chefs de tribu ont conduit à la faillite du pays. Sans aucun remord, et le comble ils continuent à gouverner sans aucun complexe de culpabilité. 13 avril 1975 : Arafat voulait changer la route de la Palestine et la route principale était la ville de Jounieh. 13 avril 2021, le Liban se résume par la wilayet el-faqih, soit un petit département iranien où un seul parti gouverne militairement et socialement, et tant pis pour le reste du pays. Et dire qu’en 1975 on pouvait trouver, même sous les obus, un cireur de chaussures qui en prenant vingt-cinq piastres, vous rendait la monnaie de cent livres libanaises.

En 2021, 85 % des Libanais sont devenus pauvres et pourtant on n’a pas une guerre civile. En 1974 la couverture d’or de notre monnaie nationale était une fierté et atteignait les 85 %. De nos jours les banques ont fait faillite et le peuple devenu si naïf ne sait plus quoi faire. Au niveau politique, Taëf en 1989 puis Doha en 2006 ont engendré une Constitution monstre, inapplicable. Et si le président de la République avait comme dans le passé des prérogatives, il aurait au moins de nos jours révoqué le Premier ministre pour choisir un autre, sans recourir à cette mascarade de tiers du blocage de manière à ne pas laisser le pays sans gouvernement pendant des mois et des mois. Enfin, oui malheureusement, la chute vers l’enfer est prévue bientôt si on continue sur la voie de la politique de l’autruche. Gare chers ministres et députés, quand le peuple aura vraiment faim, tout acte de violence deviendra légitime.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


En ce sinistre jour qui ne disparaîtra jamais de la mémoire des Libanais, le 13 avril 1975 restera la clef du changement démographique qui va transformer la physionomie du Liban démocratique et à majorité chrétienne, qualifié non sans raison de « Suisse du Proche-Orient », après quarante-six ans, en une grande ferme où six chefs de tribu ont conduit à la faillite du pays....

commentaires (1)

...""le peuple devenu si naïf ne sait plus quoi faire..."" archi faux ! le peuple sait tres bien ce qu'il veut faire mais n'en a pas -encore- les moyens : faire passer ces gens la a la guillotine .

gaby sioufi

11 h 19, le 15 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ...""le peuple devenu si naïf ne sait plus quoi faire..."" archi faux ! le peuple sait tres bien ce qu'il veut faire mais n'en a pas -encore- les moyens : faire passer ces gens la a la guillotine .

    gaby sioufi

    11 h 19, le 15 avril 2021

Retour en haut