Rechercher
Rechercher

Politique - Neutralité du Liban

Raï au Hezbollah : Vous ne prenez en compte ni notre intérêt ni celui de votre base

Le patriarche critique durement le parti chiite qui "confisque la décision de guerre et de paix".

Raï au Hezbollah : Vous ne prenez en compte ni notre intérêt ni celui de votre base

Le patriarche Raï s’adressant à la foule rassemblée à Bkerké le samedi 27 février, un discours qui a été perçu par certains comme défavorable au Hezbollah. Anwar Amro/AFP

Des propos virulents du patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, à l'encontre du Hezbollah qu'il accuse de "confisquer la décision de guerre et de paix" au Liban ont circulé jeudi dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans ces déclarations, reprises dans un extrait vidéo, le patriarche s'adresse au parti chiite en lui reprochant de ne prendre en compte "ni notre intérêt ni celui de votre base". Ces critiques interviennent alors qu'un dialogue entre le patriarcat maronite et la formation dirigée par Hassan Nasrallah est en cours du fait de divergences autour de questions stratégiques. En effet, le chef de l'Eglise maronite prône sans cesse la neutralité du Liban et appelle à la tenue d'une conférence internationale sous l'égide de l'ONU pour se pencher sur un Liban embourbée dans la pire crise socio-économique de ses trente dernières années. Ces appels du patriarche ont irrité fortement le Hezbollah et dans un de ses discours, Hassan Nasrallah les avait assimilés à "une déclaration de guerre".

L'extrait vidéo ayant circulé dans les médias locaux est tiré de l'enregistrement d'une visioconférence qu'a tenue samedi dernier le patriarche avec des membres de la diaspora, organisée par les paroisses Saint-Maron de Brooklyn et Notre-Dame du Liban de Los Angeles, disponible dans son intégralité en ligne. La partie fuitée se trouve vers la 49e minute.

"Pourquoi êtes-vous contre la neutralité ? Voulez-vous nous obliger à entrer en guerre ?, lance le patriarche dans cette vidéo massivement partagée sur les réseaux sociaux dans la nuit de mercredi à jeudi. Pourquoi refusez-vous une initiative de neutralité qui est dans votre intérêt et dans celui de tous les Libanais et ouvre la voie à la prospérité ; Pourquoi décidez-vous de plonger le Liban dans une guerre que vous avez vous-mêmes décidé de mener ?" "Avez-vous pris l'avis et l'approbation des Libanais avant de vous impliquer en Syrie, en Irak et au Yémen ? Avez-vous pris l'avis du gouvernement avant de décider de la guerre ou de la paix avec Israël ?", a encore déclaré le prélat, rappelant que, selon la Constitution, ces décisions doivent être prises par le gouvernement, à la majorité des deux tiers. "Ce que je fais (en prônant la neutralité, ndlr), je le fais dans votre intérêt, mais vous, vous ne prenez en compte ni notre intérêt ni celui de votre base", a-t-il encore affirmé. Et de souligner avoir entendu des partisans du Hezbollah lui confier que les armes du parti chiite sont "contre eux" et qu'ils ne "peuvent plus supporter" cette situation et qu'ils "ont faim" comme le reste du peuple libanais. Le prélat rappelle qu'il a appelé à plusieurs reprises le parti chiite à discuter du concept de neutralité, sans avoir jusque-là obtenu de réponse.

Neutralité libanaise : histoire et enjeux d’un concept

Neutralité libanaise : histoire et enjeux d’un concept

Le 27 février, lors d'un grand rassemblement organisé à Bkerké pour soutenir les appels du patriarche à la neutralité du Liban et à la tenue d'une conférence internationale sous les auspices de l'ONU pour un règlement de la crise libanaise, le patriarche avait appelé à la "libération de l'Etat", maintenant que "le territoire a été libéré". Après cette charge contre le Hezbollah et ses armes, le dialogue avait quand même repris entre les deux parties, via un comité bipartite. Ce groupe s'était réuni le 8 mars et avait, selon un communiqué du parti chiite, évoqué "la question de la neutralité positive proposée par le patriarche Raï". Le Hezbollah estime que le Liban ne peut être neutre au vu des "menaces" israéliennes et estime qu'une internationalisation du règlement des crises multiples que traverse le pays équivaut à une "déclaration de guerre". 


Des propos virulents du patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, à l'encontre du Hezbollah qu'il accuse de "confisquer la décision de guerre et de paix" au Liban ont circulé jeudi dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans ces déclarations, reprises dans un extrait vidéo, le patriarche s'adresse au parti chiite en lui reprochant de ne prendre en compte "ni notre intérêt ni celui de...

commentaires (9)

Le Rai a pointe du doigt la potentielle solution qui s'annonce ... La guerre. Il ne la veut surement pas, mais les actions et la présence du Hezbollah en tant que milice pousse vers une telle solution. Pourquoi la guerre serait elle la seule solution? D'abord car le Hezbollah a commit plein de crimes et sait très bien que déposer les armes est synonyme de condamnations et de scandales qui vont ressortir a la surface et que sont projet de Wali el Fakih est mort et enterré. Il ne lâchera que s'il est défait est démantelé. Le Liban a atteint un tel degré de corruption que sans une guerre, aucun gouvernement quel qu'il soit ne pourra changer les faits sur le terrain. Pour pouvoir le faire, il faut que la justice puisse appliquer les lois sans peur de représailles par une milice mafieuse. L’état doit limoger plus de 50% de ses employés puisqu'ils sont soit incapables soit inutiles. Quel gouvernement avec les énergumènes d'aujourd'hui le pourra-t-il? Surement pas puisqu'ils sont eux même a juger pour corruption. Que Dieu aide le pays.

Pierre Hadjigeorgiou

14 h 10, le 02 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Le Rai a pointe du doigt la potentielle solution qui s'annonce ... La guerre. Il ne la veut surement pas, mais les actions et la présence du Hezbollah en tant que milice pousse vers une telle solution. Pourquoi la guerre serait elle la seule solution? D'abord car le Hezbollah a commit plein de crimes et sait très bien que déposer les armes est synonyme de condamnations et de scandales qui vont ressortir a la surface et que sont projet de Wali el Fakih est mort et enterré. Il ne lâchera que s'il est défait est démantelé. Le Liban a atteint un tel degré de corruption que sans une guerre, aucun gouvernement quel qu'il soit ne pourra changer les faits sur le terrain. Pour pouvoir le faire, il faut que la justice puisse appliquer les lois sans peur de représailles par une milice mafieuse. L’état doit limoger plus de 50% de ses employés puisqu'ils sont soit incapables soit inutiles. Quel gouvernement avec les énergumènes d'aujourd'hui le pourra-t-il? Surement pas puisqu'ils sont eux même a juger pour corruption. Que Dieu aide le pays.

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 10, le 02 avril 2021

  • MON ESPOIR QUE AOUN SOIT JUGÉ UN JOUR DE TRAHISON AVEC TOUT SON ENTOURAGE.

    Gebran Eid

    21 h 03, le 01 avril 2021

  • Le Patriarche est grand mais devant le parti du diable il faut un miracle , la honte aussi que les chrétiens sont vendus aux ayatollahs , ( Aoun and cie. )

    Eleni Caridopoulou

    18 h 44, le 01 avril 2021

  • Bravo pour votre franchise Monseigneur .Pas besoin de macher ses mots avec ces gens...

    LeRougeEtLeNoir

    17 h 01, le 01 avril 2021

  • La question est de savoir si l’armée libanaise est sûr que des poches de Daech ne se planquent pas au Liban en attendant le signal de Hassan qui lui n’a aucune légitimité à déclarer la guerre contre les libanais. On ne cesse de répéter que les frontières devraient être arrachées à son contrôle pour différentes raisons et non seulement économique. Ce serpent lâche ne peut pas affronter l’armée libanaise non pas parce qu’elle est plus dotée que lui d’armes ou de missiles, mais parce qu’il n’a aucune légitimité à le faire et que le monde attend un faux pas de sa part pour l’exterminer. Il le sait bien alors Il fera comme son allié boucher et lâchera les fauves, ses soit disant en émis d’hier pour bouffer du chrétiens rien que pour montrer que sa présence était indispensable. Général êtes vous a l’écoute? Nous devons nous assurer que tous ces réfugiés ne sont pas des cellules dormantes en attendant l’apocalypse.

    Sissi zayyat

    15 h 48, le 01 avril 2021

  • POURQUOI EUX PEUVENT SE RENDRE EN PELERINAGE EN ARABIE SAOUDITES LEUR ENNEMIE NUMERO UN POUR VISITER LEURS LIEUX SAINTS ET LES CHRETIENS DU LIBAN NE PEUVENT PAS ALLER EN PELERINAGE POUR VISITER LEURS LIEUX SAINTS OU EST NE ET FUT CRUCIFIE JESUS EN ISRAEL PAR LES INTIMIDATIONS ET MENACES DU HEZBOLLAH ET DES IRANIENS SUR LE LIBAN. LE PELERINAGE AUX LIEUX SAINTS N,A RIEN A VOIR AVEC LA POLITIQUE. C,EST UN DROIT ACQUIS A TOUT CHRETIEN.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 23, le 01 avril 2021

  • PATRIARCHE RAI RESTEZ FERME SUR VOTRE LIGNE ET IGNOREZ LES MERCENAIRES ET LES VENDUS. LEURS PRODUITS CHIMIQUES ET DECHETS NUCLEAIRES STOCKEES DANS LES PORT DE BEYROUTH ET A ZAHRANI ET PEUT-ETRE DANS D,AUTRES PETITS PORTS DU SUD SONT RAMASSES ET EXPEDIES OUTRE-MER VERS L,ALLEMAGNE. ILS SONT AUX ABOIS. L,HEURE DE L,HALLALI S,APPROCHE. ET LE LIBAN ET SON PEUPLE RESPIRERONT DE NOUVEAU. AMEN !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 08, le 01 avril 2021

  • Mais il est clair, Mr le Patriarche, que c’est un dialogue de sourds avec le Hezbollah: un monde, sinon un univers vous sépare d’eux....Vous aurez beau ruer dans les brancards, ils vous sortiront constamment leurs arguments bidons de résistance contre l’ennemi, de libérer encore un lopin de fermes qui ne nous appartiennent pas et qu’ils protègent le Liban contre les terroristes style Daech....Logique de l’absurde, mais, dans la tête d’un HN qui, au début de ses jours avait dit clairement que son but ultime serait une république islamique du Liban d’obédience au Wilayat el Fakih iranien, il est clair, comme tout fanatique et extrémiste religieux qu’il poursuivra son but jusqu’au bout, même au prix du dernier Libanais encore debout! Malheureusement, à ce stade, les Libanais seuls ne pourront rien faire sans une tutelle internationale ou un changement radical en Iran! Le reste, c’est du bla-bla stérile et de la perte de temps, hélas!

    Saliba Nouhad

    15 h 08, le 01 avril 2021

  • "... Raï au Hezbollah : Vous ne prenez pas en compte notre intérêt ni celui de votre base ..." - Hezbollah à Raï: tu es qui toi? Combien de missiles tu as? Aucun? Ha! Ha! Ha! Bon, au suivant. Gebraaaan?... Waynak woula?

    Gros Gnon

    14 h 22, le 01 avril 2021

Retour en haut