Rechercher
Rechercher

Liban

Le Trésor US sanctionne deux hauts responsables du Hezbollah, dont Nabil Kaouk

Une annonce faite à l'approche du 37e anniversaire de l'attentat du Hezbollah contre les Marines américains à Beyrouth.

Le Trésor US sanctionne deux hauts responsables du Hezbollah, dont Nabil Kaouk

Le cheikh Nabil Kaouk, à Tyr, le 20 novembre 2006. Photo d'archives AFP / Ramzi HAIDAR

Le Trésor américain a sanctionné jeudi deux hauts responsables du Hezbollah, Nabil Kaouk et Hassan Baghdadi, "à l'approche du 37e anniversaire de l'attentat du Hezbollah" contre les Marines américains à Beyrouth, le 23 octobre 1983.

"Les hauts dirigeants du Hezbollah sont responsables de la création et de la mise en œuvre de l'agenda déstabilisateur et violent de l’organisation terroriste contre les intérêts américains et ceux de leurs partenaires dans le monde", a déclaré le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. "Nous devons continuer à tenir le Hezbollah pour responsable de ses actions horribles à l’approche du 37e anniversaire de l'attentat du Hezbollah contre les Marines à Beyrouth", a-t-il ajouté. Cet attentat avait tué 241 Marines. Le même jour, un immeuble abritant des militaires français, le Drakkar, avait été la cible d'un attentat similaire qui avait tué 58 parachutistes français.

"Nabil Kaouk a siégé au Conseil exécutif du Hezbollah, qui supervise les activités sociales et économiques du groupe, souligne le communiqué du Trésor. Ces dernières années, il s’est exprimé publiquement au nom du Hezbollah, menaçant d'une guerre contre Israël, dénonçant la présence américaine dans la région et louant l’utilisation par le Hezbollah d'une guérilla, qui ne sert qu’à éroder la sécurité au Liban".

Pour mémoire

Les sanctions américaines n’auront aucune suite légale au Liban


"Hassan Baghdadi qui s'est publiquement présenté comme un responsable du Hezbollah, a participé à des événements politiques (du parti) et prononcé des discours au nom du Hezbollah. En 2020, Baghdadi a assisté à un symposium au Liban au cours duquel il a félicité les gardiens de la révolution et les combattants en Syrie et en Irak pour avoir attaqué des bases militaires américaines", indique également le Trésor.

Plus tôt dans la journée de jeudi, le secrétaire d’État adjoint américain pour le Moyen-Orient, David Schenker, avait indiqué que les États-Unis poursuivront leurs sanctions contre le Hezbollah et ses alliés.

Le mois dernier, les États-Unis avaient annoncé des sanctions visant en particulier deux sociétés basées au Liban et un individu pour leurs liens avec le parti chiite. Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (Office of Foreign Assets Control – OFAC), avait indiqué que les compagnies Arch Consulting et Meamar Construction, étaient visées parce qu'elles sont "détenues, contrôlées ou dirigées par le Hezbollah".

Quelques jours avant, les États-Unis avaient imposé pour la première fois des sanctions contre des responsables appartenant à des formations politiques alliées du Hezbollah. Ces sanctions avaient été lancées contre les anciens ministres des Travaux publics, Youssef Fenianos, et des Finances, Ali Hassan Khalil, pour "corruption" et soutien au Hezbollah.


Le Trésor américain a sanctionné jeudi deux hauts responsables du Hezbollah, Nabil Kaouk et Hassan Baghdadi, "à l'approche du 37e anniversaire de l'attentat du Hezbollah" contre les Marines américains à Beyrouth, le 23 octobre 1983.

"Les hauts dirigeants du Hezbollah sont responsables de la création et de la mise en œuvre de l'agenda déstabilisateur et violent de...

commentaires (3)

IL LEUR A FALLU 37 ANS POUR REAGIR ????!!!!! C'EST UNE BLAGUE !

Cabbabe Nayla

16 h 47, le 23 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • IL LEUR A FALLU 37 ANS POUR REAGIR ????!!!!! C'EST UNE BLAGUE !

    Cabbabe Nayla

    16 h 47, le 23 octobre 2020

  • ET LE GENDRE ET LA BOUTA A QUAND ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 24, le 23 octobre 2020

  • Pourquoi la France, qui a eu, ce jour-là 58 victimes (et d'autres par ailleurs), tient-elle à conserver une attitude conciliante envers le Hezbollah?

    Yves Prevost

    08 h 12, le 23 octobre 2020