Rechercher
Rechercher

Touche scandinave

La démocratie libanaise cache des usages souvent fort éloignés de ceux qu’on enseigne dans les manuels : Constitution cornecul sans cesse bidouillée au bénéfice de bouviers imbuvables ; lois électorales pondues tous les quatre ans pour changer la règle du jeu juste avant d’aller voter ; et, cerise sur ces gâteries gâtées, un président du Parlement indéboulonnable depuis 30 balais. Rien qu’en salaire, ce légataire universel de la République aurait déjà pu équiper en fibre optique et réseau 5G l’ensemble de la Békaa et du Liban-Sud.

Réalisant sans doute qu’il manquait une touche scandinave à notre praxis politique, Istiz Nabeuh a eu une idée. L’événement mérite à lui seul d’être signalé. Le concept est très simple et ne nécessite pas plus d’un neurone : insister lourdement pour faire passer une loi légalisant le cannabis thérapeutique, tout en moulinant frénétiquement son chapelet de plaisance. Il est vrai qu’en ces temps de chienlit économique et de clafoutis sanitaire, il n’y avait rien de plus urgent que de noyer dans les volutes de fumette les derniers cerveaux encore disponibles parmi ses partisans.

Déjà que les bouseux qui vont cultiver cette plante ne font pas la différence entre un ordinateur portable et un parapluie afghan, le taulier de la Chambre a la certitude qu’ils sauront extraire le cannabis médicinal et balancer le récréatif dans le caniveau. Surtout lorsqu’ils seront efficacement contrôlés par un État pas plus fichu de gérer les ordures ménagères que de maîtriser les cons finis qui refusent de se confiner.

Il n’en fallait pas plus en tout cas pour faire tousser les députés du Parti barbu, effarés à l’idée que le prix du pétard n’aille rejoindre les fonds abyssaux de la monnaie de singe locale. Contrairement à leurs collègues socialo-progressistes, qui eux croient encore aux vertus de l’État providence engraissé par la feuille de « Cannabis sativa ».

Avec quelques tours de manivelle de retard, les Libanais finiront par comprendre qu’au vu de leur pétrole qui ne vaut plus que de la roupie de sansonnet avant même d’être extrait, le chanvre du terroir – thérapeutique ou pas– garantira le retour du miracle économique. Quant aux patrons politiques, gageons qu’ils seront suffisamment défoncés pour se mettre d’accord sur tous les sujets qui coincent.

Ne manque plus que la feuille de réformes de Tonton Hassane pour rouler les joints.

[email protected]


La démocratie libanaise cache des usages souvent fort éloignés de ceux qu’on enseigne dans les manuels : Constitution cornecul sans cesse bidouillée au bénéfice de bouviers imbuvables ; lois électorales pondues tous les quatre ans pour changer la règle du jeu juste avant d’aller voter ; et, cerise sur ces gâteries gâtées, un président du Parlement indéboulonnable depuis 30...

commentaires (11)

La manne des Hébreux dans le désert du Sinaï et la manne dans la plaine du Hermel. Que le cannabis soit thérapeutique, médical, de kif ou pour le kief, il reste dangereux pour la santé. Selon des sources non-confirmées dans les milieux automobiles, des agents sont à la recherche d'une superficie de 10.000 m2 dans le région pour construite une usine de montage de voitures Rolls Royce et Bentley.

Honneur et Patrie

19 h 13, le 24 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • La manne des Hébreux dans le désert du Sinaï et la manne dans la plaine du Hermel. Que le cannabis soit thérapeutique, médical, de kif ou pour le kief, il reste dangereux pour la santé. Selon des sources non-confirmées dans les milieux automobiles, des agents sont à la recherche d'une superficie de 10.000 m2 dans le région pour construite une usine de montage de voitures Rolls Royce et Bentley.

    Honneur et Patrie

    19 h 13, le 24 avril 2020

  • Monsieur Nasr, vous avez écrit en guise de conclusion : ..."Avec quelques tours de manivelle de retard, les Libanais finiront par comprendre qu’au vu de leur pétrole qui ne vaut plus que de la roupie de sansonnet avant même d’être extrait, le chanvre du terroir – thérapeutique ou pas– garantira le retour du miracle économique."... J’ai lu et relu même entre les lignes. J’ai compris et même plus ! Pour relancer l’économie, mieux vaut abandonner le forage dans les eaux libanaises. Nous avons intérêt à importer le gaz à un prix avantageux de chez nos frères arabes et éviter toute sorte de pollution atmosphérique et autre effets de serre. Les problèmes de l’environnement sont déjà là, et personne au Liban ne dit mot. Pire, à quel prix et dans combien de temps l’argent du gaz libanais relance l’économie. Reste le chanvre de nos terroirs, et quoi qu’on dise, est thérapeutique. Il vous rend joyeux, je sais de quoi je parle, et pollue moins l’atmosphère. Il libère l’anxiété, surtout pendant cette période de confinement. Voilà un excellent produit d’exportation, et la preuve, la faible proportion de fumeurs parmi les personnes atteintes du corona...... A lire pour preuve : https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/22/coronavirus-une-proportion-reduite-de-fumeurs-parmi-les-malades_6037365_3244.html Prenez soin de vous, Monsieur, et bon week-end.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    15 h 17, le 24 avril 2020

  • Comment qualifier ses articles à Gaby ? Des toons, des b.d des caricatures ? Parce que quand on le lit on voit défiler les événements comme un film des ombres ou de marionnettes . On pourrait être de mauvaise humeur , lire Gaby ne peut pas empêcher un sourire ou un rire très fort.

    FRIK-A-FRAK

    13 h 56, le 24 avril 2020

  • EXTRA CE MATIN ET BRILLANT COMME TOUJOURS UN MOT SUPPLEMENTAIRE AURAIT PU ETRE AJOUTE SUR LE DEDAIN DE Istiz Nabeuh ENVERS UN PREMIER MINISTRE QU'IL CONSIDERE ETRE SON VALET DE CHAMBRE A LA PROCHAINE FOIS SUREMENT PUISQUE NABEUF NE S'ARRETERA PAS LAS PS: un petit mot la prochaine fois svp sur tous ces deputes qui n'ont pas voulu voter une levee de leur immunite parlementaire et celle des ministres alors qu'ils crient tous aux condamnations de tous les voleurs parmis eux

    LA VERITE

    13 h 56, le 24 avril 2020

  • Les dinausores de l' absurdité politique volent tellement hauts qu' on ne les voit plus ! Le télescope de Gaby Nasr nous rappele â chaque fois de lever les yeux vers le ciel..!

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 09, le 24 avril 2020

  • Toujours cette super belle plume pour oser brosser notre jungle sans retouches et sans censure car nos politiciens ne vont jamais comprendre le sens de ce que vous écrivez . Merci Gaby .

    Antoine Sabbagha

    12 h 45, le 24 avril 2020

  • Il n'y a que vous, formidable et irremplaçable Gaby Nasr pour nous faire rire, merci et bon week end ! Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 13, le 24 avril 2020

  • Un humour inégalable et une plume poétique inspirante. Vous oubliez au passage l’autre idée urgente d’amnistie des grands voleurs et des assassins pour venir prêter main forte au istiz comme si le nombre de ses sbires manquaient pour pulluler les rues et les entrées des institutions prétendument étatiques sous le nom de gardiens de la chambre où de FSI et qui nous rappellent d’autres gardiens d’un autre pays, les Pasdarans.

    Sissi zayyat

    10 h 55, le 24 avril 2020

  • LE TOUT UNE GRANDE TRES GRANDE CAVERNE OU LES MAFIEUX ALIBABAS SE DISPUTENT LE ROLE QUI PERFORMERA LE MIEUX LE ROLE DE CHEF DE L,IMMENSE CAVERNE. TRES BIEN DIT GABY NASR.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 07, le 24 avril 2020

  • Wouah quel article ! Digne des dialogues de Michel Audiard.

    Brunet Odile

    09 h 24, le 24 avril 2020

  • "la feuille de réformes de Tonton Hassane pour rouler les joints"... Condensé de meilleure qualité que le lait Nestlé en tuyau dentifrice de notre jeunesse! Sacré pouvoir qui ne mérite pas son peuple...qui ne mérite pas l'existence...

    Wlek Sanferlou

    00 h 39, le 24 avril 2020

Retour en haut