Liban

Des responsables libanais offrent leurs salaires pour la lutte contre le Covid-19

Ces donations interviennent après que des activistes libanais aient lancé un hashtag pour demander aux politiciens d'arrêter d'encaisser leurs salaires et d'en faire don au secteur médical. 

Plusieurs députés libanais et deux ministres ont annoncé dimanche avoir mis leurs allocations et salaires mensuels à disposition d'hôpitaux ou de la Croix-Rouge libanaise, pour les soutenir alors que 99 cas de nouveau coronavirus (Covid-19) ont jusqu’à ce jour été détectés au Liban.

Le député Fady Alamé (Baabda-Amal) a mis son salaire à disposition de l’hôpital universitaire Rafic Hariri. "Afin de soutenir les employés de l’hôpital Hariri, je mets à leur disposition mes allocations en tant que député, jusqu’à la fin de la crise", a écrit M. Alamé dimanche sur Twitter.


Le député Mohammad Karaaoui (Futur) et le ministre de l'Agriculture et de la Culture, Abbas Mortada, ont fait des déclarations dans le même sens. Le ministre de la Santé, Hamad Hassan a annoncé en soirée qu'il allait verser son salaire du mois de mars dans la caisse nationale prévue pour combattre le coronavirus.

La députée de Beyrouth Roula Tabch Jaroudi (Futur) a également promis de faire don d’une partie de ses allocations pour l’achat de matériel médical à l’hôpital Rafic Hariri. Elle a précisé à L'Orient-Le Jour que le salaire mensuel des députés, comprenant les allocations, s'élevait à 10 millions de livres libanaises.


Le député Chamel Roukoz (Keserouan) va lui verser son salaire à l’hôpital public de Bouar. "Partant du principe de la nécessaire union nationale et humanitaire, j’offre mes allocations de député à l’hôpital de Bouar, en espérant qu’il servira à aider le corps médical, les volontaires de la Croix-Rouge ainsi que ceux qui désirent se faire tester ou soigner", a-t-il twitté.



Le député Assaad Dergham (CPL), a annoncé qu'il faisait don de ses allocations à l'hôpital gouvernemental de Halba. 



Le député de Zahlé, Georges Okais (FL), a de son côté annoncé, dans une vidéo partagée sur son compte Facebook, qu’il allait remettre la moitié de son salaire du mois de mars au centre de la Croix Rouge libanaise à Zahlé.


Ces donations interviennent après que des activistes libanais aient lancé un hashtag (#معاش_تقبضوا) pour demander aux politiciens et députés libanais d'arrêter d'encaisser leurs salaires et d'en faire don au secteur médical et aux volontaires de la Croix-Rouge libanaise. Gino Raidy fait partie des activistes qui ont lancé cette initiative. Sur twitter, le député Kataëb, Elias Hankache lui a assuré que "dans les prochains jours une initiative sera lancée pour abandonner une partie de nos revenus pour les mois à venir". 


 

Le président libanais, Michel Aoun, s'est adressé dimanche aux Libanais, annonçant que la situation actuelle au Liban, face à la propagation rapide du coronavirus, constitue un état d'urgence sanitaire qui nécessite une mobilisation générale.



Lire aussi

Séquestrés (in)volontairesl'édito de Issa GORAIEB

L’amour au temps du corona, le billet de Médéa Azouri

À quoi correspondrait un « état d’urgence sanitaire » ?

Covid-19 : le système de santé libanais peut-il affronter l’épidémie?


Plusieurs députés libanais et deux ministres ont annoncé dimanche avoir mis leurs allocations et salaires mensuels à disposition d'hôpitaux ou de la Croix-Rouge libanaise, pour les soutenir alors que 

commentaires (7)

C'est très honorable de leur part, d'autant plus qu'ils ont grandement mérité ce salaire. Dans l'espoir que les établissements hospitaliers soient dotés des moyens adéquats en ces temps compliqués

Georges Olivier

14 h 12, le 16 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • C'est très honorable de leur part, d'autant plus qu'ils ont grandement mérité ce salaire. Dans l'espoir que les établissements hospitaliers soient dotés des moyens adéquats en ces temps compliqués

    Georges Olivier

    14 h 12, le 16 mars 2020

  • ET LES MILLIARDAIRES ET LES MULTIMILLIONNAIRES... CORROMPUS ? VOLEURS ? MAFIEUX ? INTEGRES ? FAITES LE GESTE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 34, le 15 mars 2020

  • The government ought to give hospitals the money it owes them since 2012 to the tune of 1.2 billion dollars. Instead, the Central Bank has paid 1.2 billion in Eurobonds in the last quarter of 2019.

    Mireille Kang

    22 h 30, le 15 mars 2020

  • ET LES REMUNERATIONS BEAUPERIENNO-GENDRISSIMALES ? SANS PARLER DU RESTE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 29, le 15 mars 2020

  • Quelle farce....! D’une situation tragique on est passé au comique dans toute sa splendeur, avec des saveurs de mépris !

    LeRougeEtLeNoir

    19 h 31, le 15 mars 2020

  • Bravo à l'auteur de cette initiative et aux députés qui l'ont adoptée!

    NAUFAL SORAYA

    19 h 19, le 15 mars 2020

  • Et nos multi milliardaires qu'est-ce qu'ils vont donner ... ?

    Remy Martin

    19 h 17, le 15 mars 2020