Rechercher
Rechercher

Société - Epidémie

Coronavirus au Liban : bilan en hausse, bars fermés et vie politique partiellement paralysée

Le ministère du Tourisme décrète la fermeture des pubs, la vie politique est paralysée au Liban qui a recensé jusqu’à hier 41 cas d’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2).

De gauche à droite : Nassif Hitti, Salina Grenet-Catalano et le directeur général du ministère de la Santé, Walid Ammar, lors d’une cérémonie de remise de matériel médical de la France au Liban, à l’AIB. Photo tirée du compte Twitter de Mme Grenet-Catalano

Le bilan des infections au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) est en hausse, neuf nouveaux cas ayant été détectés hier, selon le rapport quotidien de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, le seul établissement habilité pour le moment à accueillir les patients. Ce qui portait hier soir à 41 le nombre des cas enregistrés au Liban depuis le début de l’épidémie dans le pays, le 20 février. « Quatre patients se trouvent dans un état critique », a précisé l’établissement hospitalier, soulignant que l’état de santé des 37 autres patients est « stable ».

Selon ce bilan également, trente patients se trouvent actuellement en quarantaine à l’hôpital, et « une équipe du ministère de la Santé doit y transporter les onze autres patients ». L’établissement précise en outre que 122 tests cliniques ont été effectués entre dimanche et lundi, dont 113 négatifs et neuf positifs. Jusqu’à présent, 26 personnes se trouvent encore en isolement à l’hôpital.

Dans ce contexte, le porte-parole de la Finul, Andrea Tenenti, a déclaré à l’Agence nationale d’information que les résultats du soldat du contingent malaisien transporté à l’hôpital Rafic Hariri après l’apparition de symptômes à la suite d’un séjour en Égypte se sont avérés négatifs. « Néanmoins, nous avons pris des mesures préventives fermes pour empêcher ou limiter la transmission du virus », a-t-il insisté.

Cette hausse du nombre de cas a été accompagnée hier d’une série de nouvelles mesures de prévention, afin de limiter autant que possible les possibilités de transmission. Le ministre du Tourisme, Ramzi Moucharrafiyé, a ainsi décidé de la fermeture des pubs jusqu’au 15 mars, dans le prolongement de la décision prise samedi de fermer les boîtes de nuit et les cabarets. Il a également appelé les restaurants, qui restent ouverts, à éviter les fêtes. Ces derniers jours, plusieurs restaurants ont décidé de leur propre chef de fermer temporairement leurs portes.

Pour sa part, le Festival al-Bustan a annoncé sa décision d’annuler les six derniers concerts prévus entre le 11 et le 22 mars. Dans un communiqué envoyé à L’Orient-Le Jour, la vice-présidente du festival, Laura Lahoud, a expliqué que cette décision s’aligne sur le décret du ministère du Tourisme. Elle a signalé que les billets pourront être remboursés dans toutes les branches de la Librairie Antoine. « En ce qui concerne les billets achetés au bureau du festival, ils seront remboursés au bureau même », a-t-elle précisé.

La Commission nationale des sciences et de la recherche a de son côté annoncé le report sine die du concours des sciences et de l’exposition internationale de Beyrouth pour les inventions, initialement prévus les 2 et 4 avril.


(Lire aussi : Les Libanais du Golfe pris au dépourvu par la suspension des vols)


Réunions parlementaires suspendues

La vie politique se voit elle aussi affectée. Le Parlement a annoncé que l’ensemble des réunions des commissions parlementaires étaient reportées d’une semaine et que les bureaux des députés seraient fermés pendant sept jours, le temps d’effectuer des opérations de stérilisation dans les locaux. La réunion hebdomadaire des députés présidée tous les mercredis par le président du Parlement, Nabih Berry, à Aïn el-Tiné, a également été reportée. Le bloc parlementaire du Futur a, lui, annoncé que sa réunion hebdomadaire n’aurait pas lieu cette semaine. Néanmoins, le gouvernement se réunira aujourd’hui au palais présidentiel de Baabda, selon notre correspondante Hoda Chédid.

Par ailleurs, le mohafez du Liban-Sud, Mansour Daou, a publié une circulaire exemptant jusqu’à la fin du mois de mars tous les fonctionnaires travaillant au Sérail de Saïda de pointer avec le pouce au début et à la fin de leur vacation. Ils inscriront leur nom sur un registre. Il a été également décidé de prendre la température de toute personne pénétrant au Sérail : militaires, civils, fonctionnaires, visiteurs…


(Lire aussi : Saint Charbel aura-t-il raison du coronavirus ?)


Flot de rumeurs démenties

En parallèle, le nouveau coronavirus continue de susciter son lot de rumeurs. Ainsi, l’information circulant sur les réseaux sociaux selon laquelle une personne infectée aurait réussi à fuir l’hôpital Rafic Hariri a été démentie. Selon notre correspondante Sarah Abdallah, l’homme, originaire de la Békaa, était rentré du Canada il y a plus de douze jours pour se rendre au chevet de son père mourant. « Il a mangé du foie de mouton cru et s’est senti mal quelques heures après », selon un cousin de l’homme en question qui s’est entretenu avec notre journaliste. Il explique qu’il avait mal au ventre et qu’il vomissait. Il s’est alors rendu à l’hôpital de Tellchiha, qui a décidé de le transférer dans une ambulance de la Croix-Rouge libanaise jusqu’à l’hôpital universitaire, suspectant une infection au coronavirus. « En route, il s’est enfui de l’ambulance et a disparu pendant deux jours, au cours desquels il s’est rendu lui-même à l’hôpital et a effectué les tests nécessaires », selon son cousin, qui affirme que les résultats se sont avérés négatifs et que l’homme en question est rentré il y a quelques jours au Canada.De son côté, la municipalité de Choueifate, dans le caza d’Aley, a assuré qu’aucun cas d’infection au Covid-19 n’avait été enregistré dans la localité, démentant les rumeurs selon lesquelles deux de ses résidents ont été contaminés.

Enfin, l’ancien ministre pour les Affaires du Parlement, Mahmoud Qmati (Hezbollah), a démenti être atteint, comme certains médias l’avaient annoncé dans la journée. Il a déclaré qu’il poursuivra en justice les médias qui ont fait circuler cette information.


Lire aussi

L’Hôtel-Dieu de France prendra en charge les patients atteints de Covid-19

Dans la Békaa, certains élèves reçoivent désormais leurs leçons en ligne

Coronavirus : le point sur les liaisons aériennes suspendues entre le Liban et les pays du Golfe




Le bilan des infections au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) est en hausse, neuf nouveaux cas ayant été détectés hier, selon le rapport quotidien de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, le seul établissement habilité pour le moment à accueillir les patients. Ce qui portait hier soir à 41 le nombre des cas enregistrés au Liban depuis le début de l’épidémie dans le pays, le 20...

commentaires (6)

Comparez: La france aide le liban pour se relever et à chaque fois que le liban en a besoin. L'iran envoie armes et crée une armée pour déclarer la guerre, faire la gueguerre et rester un pays en guerre et en destruction continue. Voyez la différence entre un pays civilisé dont nous sommes proches intellectuellement face à des barbus à poux , intégristes islamistes qui ont isolé le liban de son environnement naturel. Voyez le résultat...ca donne la nausée...

radiosatellite.online

23 h 06, le 11 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Comparez: La france aide le liban pour se relever et à chaque fois que le liban en a besoin. L'iran envoie armes et crée une armée pour déclarer la guerre, faire la gueguerre et rester un pays en guerre et en destruction continue. Voyez la différence entre un pays civilisé dont nous sommes proches intellectuellement face à des barbus à poux , intégristes islamistes qui ont isolé le liban de son environnement naturel. Voyez le résultat...ca donne la nausée...

    radiosatellite.online

    23 h 06, le 11 mars 2020

  • Merci aux amis du LIBAN qui nous envoient de l'aide dans ces temps difficiles. Merci à la France pour ces produits médicaux bien nécessaires et bien sûr grand Merci à l'Iran sans qui on n'aurait pas eu besoin de l'aide francaise...

    Wlek Sanferlou

    22 h 52, le 10 mars 2020

  • Merci la France pour ce sparadrap sur une jambe de bois.

    FRIK-A-FRAK

    16 h 27, le 10 mars 2020

  • ET NOUS SOMMES AU DEBUT. LA FRANCE A TOUJOURS AIDE ET AIDE LE LIBAN DANS TOUS LES DOMAINES. UN GRAND MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 33, le 10 mars 2020

  • La France fait partie des pays véritablement et historiquement amis du Liban. Avec l'Iran c'est du blabla et des promesses qui ne se sont jamais tenues. Ne soyons plus dupes des visées hégémoniques de l'Iran déguisées sous forme de promesses d'aide de toutes sortes, vides de tout sérieux. Que le régime iranien commence par aider son peuple à se débarrasser de la corruption, de la propagation fulgurante de l'épidémie de coronavirus ou de se débarrasser des sanctions économiques paralysantes de la part des USA.

    Tony BASSILA

    09 h 31, le 10 mars 2020

  • Merci de tout coeur à la France, pays occidental, pour son aide médicale en cette période difficile ! Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 38, le 10 mars 2020

Retour en haut