X

Liban

Dans la Békaa, certains élèves reçoivent désormais leurs leçons en ligne

Éducation

Les professeurs et les administrations des établissements publics et privés se mobilisent pour poursuivre leurs enseignements à leurs élèves confinés à la maison.

10/03/2020

Dans la Békaa comme dans le reste du Liban, les administrations et les enseignants des établissements scolaires tentent par tous les moyens d’aider les élèves, confinés à la maison pour la seconde semaine consécutive en raison du virus Covid-19, à continuer leur cursus scolaire.

Le ministère de l’Éducation a décrété que les écoles et universités resteraient fermées une semaine de plus, jusqu’au 14 mars. Interrogé par L’Orient-Le Jour, le conseiller de presse du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Albert Chamoun, assure que le ministère est déterminé à maintenir les examens officiels cette année, malgré les fermetures répétées, mais n’a pas voulu préciser si l’année scolaire serait prolongée. « Toute décision que prendra le ministère de l’Éducation se fera en coordination avec le ministère de la Santé », souligne-t-il. Concernant la demande du ministère aux directeurs d’école de mettre en place un mécanisme permettant aux enseignants, aux élèves et à leurs parents de rester en contact via des groupes WhatsApp et Facebook, il indique que les moyens des établissements scolaires varient et que le ministère leur a laissé la latitude d’imprimer et de distribuer les leçons s’ils ne peuvent pas se convertir à l’enseignement en ligne.

Certains établissements ont décidé, de leur propre initiative, de poursuivre l’enseignement auprès de leurs élèves, obligés de rester à la maison à cause du risque de contagion par le coronavirus. À Qab Élias, le collège Notre-Dame des Apôtres a mobilisé ses enseignants qui ont créé une cellule de crise, indique à L’OLJ la directrice de l’établissement, sœur Micheline Najjar. Cette cellule prépare les leçons, les filme et les met en ligne sur la chaîne YouTube de l’école. L’administration envoie par la suite une notification comportant le lien vidéo de chaque leçon via l’application du collège que les élèves et leurs parents ont téléchargée sur leurs smartphones.


(Lire aussi : Coronavirus au Liban : un bilan en hausse, 9 nouveaux cas)


Nouvelles technologies

« Nous tentons ainsi de faire parvenir les leçons, gratuitement, à tous les élèves », explique la directrice, qui souligne que ses élèves sont satisfaits, surtout qu’ils peuvent revoir à plusieurs reprises la leçon en vidéo pour bien comprendre le cours. Sœur Micheline Najjar indique que son établissement va bientôt commencer l’expérience de « classes virtuelles » plus interactives, rassemblant élèves et enseignants, via une autre application, Google Classroom, qui permettra aux enseignants d’interroger leurs élèves, afin de s’assurer qu’ils ont bien compris le cours.

Cette expérience d’enseignement à distance ne se limite pas aux établissements du secteur privé. Ainsi, à l’école secondaire publique de Sohmor, dans la Békaa-Ouest, les enseignants préparent les leçons des matières scientifiques et des cours de langue, et les envoient par WhatsApp à leurs élèves. Les leçons parviennent ainsi à 70 % des élèves qui possèdent des smartphones. À l’école secondaire de Lala, toujours dans la Békaa-Ouest, les professeurs préparent également les cours et les envoient via l’administration aux élèves sur WhatsApp. Ceux-ci doivent ensuite imprimer les exercices envoyés pour faire leurs devoirs.

À Zahlé, d’autres établissements ont demandé aux parents d’élèves de venir récupérer les livres de leurs enfants, pour qu’ils puissent étudier chez eux.

Certaines écoles étudient l’emploi d’applications comme Zoom, Moodle et Doodle pour contacter directement les élèves, rencontrant toutefois une réticence de certains enseignants, peu familiers des nouvelles technologies.



Lire aussi

Les Libanais du Golfe pris au dépourvu par la suspension des vols

Saint Charbel aura-t-il raison du coronavirus ?

L’Hôtel-Dieu de France prendra en charge les patients atteints de Covid-19

Coronavirus : le point sur les liaisons aériennes suspendues entre le Liban et les pays du Golfe




À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

En Italie c' est très courant depuis la maladie et on sait pas quand ça va s'arrêter

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants